Les profondeurs du plaisir

De
Publié par

Quand Derek Prince découvre ce que cachent les murs du Cirque de nuit, l’un des clubs sulfureux du mystérieux Kingsley Edge, il comprend que les rumeurs qui circulent sur ce lieu sont encore très au-dessous de la vérité…

A propos de l'auteur :

Tiffany Reisz vit à Lexington, Kentucky, avec son amoureux et ses deux chats. Après des études d’anglais, elle a publié des romans érotiques sous son vrai nom, pour le plus grand bonheur de ses parents et de ses professeurs. Elle aime vivre à cent à l’heure, mais pas seulement. Elle aime aussi la salsa, le latin et les beaux bruns. Quoi d’autre, à part qu’elle a quitté un séminaire hyper traditionnaliste pour se lancer dans la littérature érotique et qu’elle a eu la tante de Johnny Depp comme prof de collège ? Rien de passionnant. Sauf une chose : si elle ne pouvait pas écrire, elle en mourrait.

Publié le : mardi 1 juillet 2014
Lecture(s) : 60
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280326230
Nombre de pages : 48
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
— Croyez-moi, les mecs, ce sont des créatures mythiques. Elles sont un peu comme… je ne sais pas… des licornes ou des sirènes, dit Christian. A la mention de sirènes, Derek prêta de nouveau attention à la conversation. Au cours des cinq dernières minutes, tandis que Mark et Christian évoquaient leurs problèmes avec les femmes — et plus précisément le nombre d’ex de leur petite amie actuelle — il avait cessé de les écouter, le regard fixé sur une table vide, de l’autre côté du night-club. — Ce n’est pas une légende, elles existent, commenta-t-il alors, portant son cocktail à ses lèvres. J’en ai rencontré une, autrefois. — Une vierge ? demanda Mark. Une vierge de plus de vingt et un ans ? Je n’y crois pas une seconde. Ça n’existe pas. Derek réprima un sourire. — Si, elle était vierge. Et c’était une sirène. — Arrête tes conneries ! lança Christian. — Non, il est sérieux, dit Mark en dévisageant longuement Derek. En plus, c’est lui le beau gosse de la bande. Si l’un d’entre nous a la moindre chance de tomber sur une sirène vierge, c’est bien Derek Prince. Derek eut un petit rire gêné. Elle aussi lui avait dit qu’il était beau. Cela faisait… un an… Une année, déjà ? Il glissa la main dans sa poche et en sortit quelque chose. Il ne le montra pas aux deux autres, mais le serra simplement entre ses doigts, avant de le remettre dans sa poche. — Vous n’êtes pas forcés de me croire, mais c’est vrai. Et la première fois que je l’ai vue, c’était là-bas… Il montra du doigt la table qu’il observait un peu plus tôt. — Là-bas ? répéta Christian, avec une pointe d’inquiétude dans la voix. A la table VIP ? La table de Kingsley Edge ? Kingsley Edge, un homme d’affaires moitié français aussi renommé que de mauvaise réputation, était le propriétaire du Cirque de Nuit, le club que Derek, Mark et Christian fréquentaient au moins une fois par semaine. D’après la rumeur, le Cirque de Nuit était construit au-dessus d’un réseau de catacombes qui s’étendait à travers New York comme des tentacules souterrains. Selon la légende, on pouvait se rendre dans l’ensemble des clubs de Kingsley Edge en passant par les catacombes. — Je ne le savais pas à l’époque, dit Derek. C’était il y a un an. J’attendais Ireland… — Mec, je suis tellement content que tu te sois débarrassé d’elle, déclara soudain Mark. — Et j’ai vu cette fille, poursuivit Derek, son esprit s’égarant déjà loin du présent. Cette fille incroyable aux cheveux mouillés…
* * *
Au premier regard, il avait pensé que c’était une de ces femmes qui avaient la main lourde sur le gel coiffant. Mais lorsqu’elle bougea, ses cheveux ondulèrent au même rythme qu’elle. Ce n’était pas du gel, juste de l’eau. Le caraco blanc qu’elle portait était devenu presque transparent sous ses cheveux mouillés. Lorsqu’elle pénétra dans le halo de lumière bleue, il aperçut les pointes de ses seins sous le tissu. Ce détail seul aurait pu monopoliser son attention toute la nuit. Mais elle
n’était pas seulement trempée et habillée de vêtements transparents. Elle était magnifique. Ses cheveux bruns s’égouttaient sur son visage et jusqu’au bas de son dos. Elle paraissait très jeune… Peut-être n’avait-elle que vingt ou vingt et un ans mais, quoi qu’il en soit, elle était trop jeune pour être dans ce club. Ses grands yeux noirs et sa peau mate ne laissaient percevoir aucun maquillage apparent. En l’observant, il remarqua qu’elle se déplaçait avec une gêne à peine perceptible. Un bruit résonna et elle tressaillit, comme un animal effarouché. Visiblement tendue, elle semblait peu à l’aise. Il n’avait pu détacher les yeux d’elle. En dehors de son caraco blanc, elle portait une jupe blanche taille basse qui révélait son ventre plat et une magnifique chute de reins. La jupe épousait les formes de son corps jusqu’à ses chevilles. Elle dut sentir son regard sur elle, car elle se tourna vers lui et le regarda à son tour. Il savait qu’il n’aurait pas dû la fixer ainsi… Il devait lui faire l’effet d’un dingue. Mais le regard qu’elle lui renvoyait n’était pas chargé de colère ; il était seulement inquisiteur. Penchant la tête sur le côté, tel un chat curieux, elle l’observait la dévorer des yeux. — Elle était habillée tout en blanc et était mouillée de la tête aux pieds ? demanda Christian, visiblement émoustillé. Derek hocha la tête. — Ouais, je sais, ça a l’air dingue… Mais la suite l’est encore plus. — Que s’est-il passé ? — Ma table a pris feu. Et elle est venue à mon secours.
* * *
TITRE ORIGINAL :IMMERSED IN PLEASURE Traduction française :LAURA PALMER ® Spicy est une marque déposée par le groupe Harlequin © 2012, Tiffany Reisz. © 2014, Harlequin S.A. Le visuel de couverture est reproduit avec l’autorisation de : HARLEQUIN BOOKS S.A. Réalisation graphique couverture : S. LAMOUR Tous droits réservés. ISBN 9782280326230
Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de tout ou partie de l’ouvrage, sous quelque forme que ce soit. Ce livre est publié avec l’autorisation de HARLEQUIN BOOKS S.A. Cette œuvre est une œuvre de fiction. Les noms propres, les personnages, les lieux, les intrigues, sont soit le fruit de l’imagination de l’auteur, soit utilisés dans le cadre d’une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou décédées, des entreprises, des événements ou des lieux, serait une pure coïncidence. HARLEQUIN, ainsi que H et le logo en forme de losange, appartiennent à Harlequin Enterprises Limited ou à ses filiales, et sont utilisés par d’autres sous licence.
ÉDITIONS HARLEQUIN 83-85, boulevard Vincent Auriol, 75646 PARIS CEDEX 13. Service Lectrices — Tél. : 01 45 82 47 47 www.harlequin.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi