Les soeurs Essex (Tome 3) - Le duc apprivoisé

De
Publié par

Cadette des sœurs Essex, Imogène a été brièvement mariée. Désormais veuve, elle retourne vivre chez son tuteur, le duc de Holbrook, Raphaël. Si la jeune femme ne veut pas se remarier, la perspective de prendre un amant la séduit plutôt. À Holbrook Court, elle fait la connaissance du demi-frère du duc, Gabriel. Il semble être l’homme parfait, mais les désirs d’Imogène se heurtent à la réprobation de Raphaël. Ce n’est certainement pas cet ivrogne qui va diriger sa vie ! s’insurge la veuve joyeuse qui feint de ne pas comprendre que Raphaël est tout simplement jaloux. Et sa possessivité la trouble énormément...
Publié le : mercredi 18 février 2015
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290107249
Nombre de pages : 353
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Eloisa James
Diplômée d’Harvard, d’Oxford et de Yale, spécialiste de Shakespeare, elle est professeure à l’Université de New York et auteure d’une vingtaine de romances Régence traduites dans le monde entier. Elle se plaît à introduire des références à l’œuvre de Shakespeare au sein de ses romans. Son œuvre à la fois moderne et ancrée dans l’histoire fascine les lecteurs.
Le duc apprivoisé
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
LES SŒURS ESSEX 1 – Le destin des quatre sœurs Nº 8315 2 – Embrasse-moi, Annabelle Nº 8452 3 – Le duc apprivoisé Nº 8675 4 – Le plaisir apprivoisé Nº 8786
LES PLAISIRS 1 – Passion d’une nuit d’été Nº 6211 2 – Le frisson de minuit Nº 6452 3 – Plaisirs interdits Nº 6535
IL ÉTAIT UNE FOIS 1 – Au douzième coup de minuit Nº 10163 2 – La belle et la bête Nº 10166 3 – La princesse au petit pois Nº 10510 4 – Une si vilaine duchesse Nº 10602 5 – La jeune fille à la tour Nº 10786
LES DUCHESSES 1 – La débutante Nº 11065
ELOISA JAMES
L E S S Œ U R S E S S E X – 3 Le duc apprivoisé
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Elisabeth Luc
Si vous souhaitez être informée en avant-première de nos parutions et tout savoir sur vos auteures préférées, retrouvez-nous ici :
www.jailupourelle.com
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez-nous sur Facebook !
Titre original THE TAMING OF THE DUKE Éditeur original Avon Books, an imprint of HarperCollins Publishers, New York
Eloisa James, 2006 Pour la traduction française Éditions J’ai lu, 2008
Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidée lors de l’écriture de ce roman, de Lucia, mon éditrice, à Franzeca, mon assistante, si compétente et érudite, sans oublier mon amie Kim, qui comprend Josie aussi bien que moi-même.
1 Sur les curiosités du badinage
Août 1817. Château d’Ardmore, Écosse.
— Si seulement j’étais reine… dit Joséphine Essex à ses deux sœurs aînées. Il me suffirait de donner l’ordre à un homme convenable de m’épouser. — Et s’il se dérobait ? suggéra Imogène, lady Maitland. — Je lui ferais couper la tête, répondit Josie d’un air solennel. — Inutile de le menacer de le décapiter, intervint Annabelle, comtesse d’Ardmore. Tu n’aurais qu’à lui insuffler l’idée que c’est lui qui a pris la décision de se marier. La jeune femme était confortablement installée dans le lit d’Imogène, lovée sous les couvertures. Seules émergeaient ses boucles en désordre. — Voilà un conseil précieux, je te remercie ! railla Josie. Elle ouvrit un petit carnet et prit sa plume. — Je suis en train de dresser une liste des qualités que doit posséder une jeune fille pour trouver un mari. Vous êtes toutes les deux mariées, donc parfaitement à même d’éclairer ma lanterne sur ce sujet. — Je suis veuve, corrigea Imogène, qui était occupée à trier des bas de soie. Et je ne sais rien des questions relatives à la recherche d’un mari.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.