Milliardaire et dominateur

De
Publié par

Alors qu'elle sort de son travail, une prestigieuse maison d'édition située sur les Champs-Élysées, la jolie Victoria fait une rencontre inattendue ! Le multimilliardaire Nathan George en personne ! Un célèbre marchant d'art qui, au grand étonnement de Victoria, va lui faire une proposition des plus indécentes… Acceptera-t-elle le défi qu'il lui lance ? Entre tension amoureuse et désir charnel, Victoria va connaître les délices les plus exquis au contact de son amant passionné…

Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 221
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791025800096
Nombre de pages : 40
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait

1. Coup de foudre sur les Champs-Élysées

J’ai passé une journée harassante au bureau. Quand j’ai réalisé qu’il était si tard, j’ai regroupé à la hâte mes dossiers pour rentrer. Charlotte, ma colocataire, m’attend pour dîner. Travaillant dans l’événementiel, elle ne jure que par les marques et se moque gentiment de mes petites robes à quinze euros, tandis que je la tacle sur ses achats de vêtements griffés aux montants indécents ! Malgré cette différence, nous sommes les meilleures amies du monde, nous remontant le moral chacune notre tour au gré de nos coups de blues, conflits au travail et déboires sentimentaux... Enfin... des déboires sentimentaux, il n’y a que Charlotte qui puisse en avoir. Depuis deux ou trois histoires de cœur pathétiques vécues à mon adolescence j’ai fait une croix sur l’amour et les hommes, préférant consacrer mon temps et mon énergie à ma carrière. Je suis iconographe dans une petite maison d’édition de beaux livres. Un terme un peu barbare pour dire que je suis chargée de trouver les illustrations collant à un texte existant, ou, à l’inverse, lorsqu’il s’agit de grands artistes, de trouver des reproductions de leurs œuvres, d’obtenir l’autorisation de les reproduire, tandis qu’un auteur ajoutera du texte correspondant au profil de l’œuvre présentée. Charlotte, même si elle gagne bien sa vie, cherche un homme riche, beau et puissant. Un prince charmant des temps modernes ! À chaque fois qu’elle croit trouver le bon numéro, il dévoile toujours après quelques semaines une tare masquée... Alors j’éponge ses larmes et fais le pitre jusqu’à ce que je lui arrache un fou rire... jusqu’à ce qu’elle pense rencontrer à nouveau l’homme de ses rêves...

Mon patron, un vieux briscard passionné par son travail, appartenant à la vieille garde de l’édition, ne m’a pas lâchée de la journée pour que je trouve les illustrations dont nous avons besoin pour notre prochain ouvrage, un livre d’art sur un artiste contemporain très coté. J’ai passé ma journée au téléphone, entre musées, galeristes et collectionneurs privés pour avoir l’autorisation de publier des reproductions. J’adore chercher l’introuvable et mettre la main dessus ! Mais ce n’est pas tous les jours facile et ce soir, je me sens comme une cocotte-minute prête à imploser.
Complètement surexcitée par cette journée de travail, je sors de nos locaux situés sur les Champs-Élysées. Mon entreprise, implantée de longue date en ce lieu mythique, bénéficie d’un bail spécial qui empêche le propriétaire d’augmenter le loyer, ce qui nous fait bénéficier d’une adresse prestigieuse pour un tarif dérisoire. Car les temps sont durs pour tous, mais peut-être encore plus pour les éditeurs passionnés d’art, qui font passer la qualité de leurs publications avant le profit. Stressée par ma journée, encombrée de dossiers, j’ai oublié que l’avenue des Champs-Élysées est l’un des lieux les plus fréquentés au monde. Je sors en trombe de nos locaux sans regarder devant moi ! Ce qui me vaut un face-à-face en bonne et due forme avec un individu qui, comme moi, sort d’un immeuble de bureaux une pile de dossiers sur les bras. Résultat : tous nos dossiers valsent sur le sol de l’avenue, dans une confusion totale. J’hésite entre m’enfuir en courant ou rentrer sous terre. Ne sachant quelle solution choisir, je décide de rester sur place et de tâcher de réparer ma bévue...

– Eh bien, mademoiselle ! Que vous arrive-t-il ? Êtes-vous pressée à ce point ? On vous attend dans votre vaisseau spatial pour vous ramener sur la planète Mars ?
Accroupie, les cheveux en bataille, le teint pourpre, toute transpirante, tentant de rassembler mes dossiers, je lève les yeux vers l’inconnu qui se moque gentiment de moi. Waouh ! À trente centimètres de mon visage se tient le plus beau des hommes que j'aie jamais croisé. Même sur une affiche de pub photoshopée. Un regard vert, ourlé de longs cils noirs parfaitement recourbés. Un nez droit, une bouche parfaitement dessinée, pulpeuse à souhait, mais sans excès, un teint naturellement hâlé, une mâchoire carrée et une barbe de trois jours, laissant deviner une virilité incomparable.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.