//img.uscri.be/pth/7bdfe742bb0cbc4d270687bf22f924d4b6933eba
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Moi, Alexandre

De
110 pages
Elève d'Aristote, calife d'Issos, prince de Babylone, Alexandre enchante nos rêves depuis l'enfance. Les routes qu'il a empruntées, les Alexandrie ultima qu'il a bâties, les conditions mystérieuses de sa disparition retiennent notre attention. Quel regard porterait-il sur notre temps ? Que dirait-il à nos contemporains petits et puissants ? Moi, Alexandre ou la question des langues et des destins qui se chevauchent.
Voir plus Voir moins
Moi, Alexandre
Collection « Théâtres »
Déjà parus
Georges Bonnaud,Electr & Prot. Roméo et Juliette du Cosmos. Vie et transposition théâtrale d’un électron et d’un proton. Aventures et avatars du premier atome d’hydrogène léger, 2011. François JOXE,Quoi quoi ?suivi deQuoique, 2011. Golchehr DAMGHANI,Petit-déjeuner au chevet de la mort, 2011. Françoise DELMAS,Rue de la Passerelle, 2011. VAROUJAN,Moins par moinssuivi dePetrus ou les cheminées d’Alfortville, 2011. Bernard MARTIN-FARGIER,Le voleur transfiguré,2011. Sylvie BOURGOUIN,Hafsa, 2011. Aurélie VAUTHRIN-LEDENT,Cerise à l’eau-de-vie, 2011. Mélanie RODRIGUES,News trottoir, 2011 Peter MULLER et Angélique PIRO,L’étrange mécanisme de la pensée. Livret conférence-spectacle, 2011. Dominique SABOURDIN-PERRIN,Les confesseurs de Dieu, 2011. Christophe PETIT,Vichy aux Antilles, 2011. Philippe CORVAL,Antigone ou le courage de la liberté, 2011. Philippe REGNICOLI et Frédéric REY,Al, 2011. Vincent ECREPONT,Les interrompus, 2011. Francy BRETHENOUX-SÉGUIN,Assez, 2011. Bernard PROUST,Habeas corpus, 2011. Suzanne FOEZON, Sainte-Suzanne, pavillon 32, 2011. Geneviève BUONO,Mille et une nuits, 2011. Jean-Baptiste ARCAN,The Geneva project, 2011. José Pablo FEIMANN,Le crépuscule du Che. D’après Cuestiones con Ernesto Guevara durante la larga noche que precedio a su muerte, 2011. Alain LEFEVRE,Le Briquet du Roy d’Armes. Théâtre historique, 2011. Alain LEFEVRE,Les oiseaux méritent-ils l’arbre sur lequel ils se perchent ? Théâtre historique, 2011.
L’Harmattan
Christophe Rohmer
Moi, Alexandre
0LVH HQ SDJH  1LFRODV %D\DUW &RXYHUWXUH  <DQQL 3DQDMRWRSRXORV 5HOHFWXUH FRUUHFWLRQV  $QQH .UDIW‹ / +DUPDWWDQ   UXH GH O eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULVKWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
­ PHV SDUHQWV ­ PRQ IUqUH ­ 0DULH ­ 6ROqQH ­ PHV DPLV HW PHV SURFKHV
Ninon,la jeune mèreQuentin,le jeune père Judith,la maîtresse Théo,le marchandAlexandre,le conquérant
La pièce se déroule dans une pension de famille sur une île de la Méditerranée.
SCÈNE I Ninon, Quentin
Dans une chambre de la pension de famille. Ils regardent l’émission «Questions pour un héros».
QUENTIN (Lisant). Ninon, peux-tu baisser le son, je te prie…
NINON (Absorbée par l’émission). Qu’est-ce que tu dis ?
QUENTIN Le volume, peux-tu faire moins fort ? On ne s’entend plus. Je n’arrive pas à me concentrer.(Elle baisse légèrement).
VOIX OFF « Voici la question suivante. Madame, Monsieur Durudeau, veuillez mobiliser votre attention, je vous prie. Quelle montagne a donné son nom à une pâtée pour chien ? »
QUENTIN Ninon, on ne s’entend pas. Je t’ai demandé de baisser le volume !
Chut !
Comment ça, chut ?
NINON
QUENTIN
9
NINON Fais silence, veux-tu. Je ne vais pas entendre la bonne réponse sinon.
QUENTIN Faire silence ? Je ne demande que ça ! C’est un comble !
VOIX OFF « Gagné Monsieur Durudeau ! C’est le mont Canigou, massif granitoïde des Pyrénées orientales, qui a donné sa force et son gout d’authenticité à nos amis les chiens et chats. Je passe à la question suivante… »
QUENTIN Dis-moi, c’est important pour toi la composition des pâtées pour chiens ou bien décidons-nous de nous en tenir là pour aujourd’hui ?
NINON Arrête de parler sans arrêt, veux-tu ! On n’entend plus rien.
Mais…
QUENTIN
VOIX OFF « Complétez la phrase du président de la République cité par le Francilien : Vous n’arriverez pas à mettre un (…) entre le premier ministre et moi – Un préservatif ? – Non. – Un fonctionnaire gréviste ? – Non. La réponse était un – coin – ! Désolé Monsieur Tournedeau. »
NINON (Voyant son mari se lever). Mais… Que fais-tu ?
10