Moi je veux du rêve

De
Publié par

"Moi je veux du rêve" réunit une quarantaine de textes à jouer ou à dire, sous forme de monologues ou de sketches, de deux personnes ou plus, classés par ordre alphabétique. Imagination déformante ou clin d'œil sur notre société, les divers thèmes abordés sont autant de points de démangeaison.

Publié le : vendredi 1 avril 2011
Lecture(s) : 36
EAN13 : 9782296805316
Nombre de pages : 112
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
  
           
 
  
MOI JE VEUX DU RÊVE !           
                             
 
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-54571-7 EAN : 9782296545717
Michèle BEAUMONT        
 MOI JE VEUX DU RÊVE !                       LHarmattan 
 
 
À CONTRE-COURANT
    Elles font leur jogging. CHANTAL À contre-courant, Liliane, il faut aller à contre-courant ! LILIANE Se méfier surtout. CHANTAL Dès quils nous vantent un truc LILIANE Y a une aiguille sous cloche. CHANTAL Maintenant, faut ramasser ses graines, se chauffer au soleil LILIANE Recycler trois fois son eau. CHANTAL Une fois on boit, une fois on sue, une fois on se lave. Fini leau fraîche. On va devoir vivre que damour. Le monde se déshydrate. Les curs se craquellent. LILIANE Tu veux un scoop Chantal ? Fini le synthétique ! Je me suis acheté un slip en fibres de maïs ! Ça gratte un peu, mais cest bon. CHANTAL Faut que jachète ça pour Georges ! LILIANE Surtout pas ! CHANTAL Il y prendrait plaisir ? LILIANE Ils nen font plus pour homme. À cause du syndrome pop corn ! CHANTAL On se fragilise. LILIANE Moi je suis allergique aux pruneaux ! Incroyable, hein ? CHANTAL Ça vient des oreilles. On entend tellement de conneries en ce moment. Tas vu ton allergolobe. LILIANE  Logue, Chantal, CHANTAL Moi aussi je deviens pivoine quand je mets des collants de dégonflages vineux.
 
5
LILIANE CHANTAL
LILIANE CHANTAL LILIANE CHANTAL LILIANE CHANTAL LILIANE CHANTAL LILIANE CHANTAL LILIANE CHANTAL LILIANE
CHANTAL
 
Cest parce que tu prends pas la bonne taille. Non, je recycle. Je suis responsable moi ! Cest les collants de ma petite-nièce. Quest-ce que tu veux, jaime pas jeter. Mon beau-fils, ah, comme ils te lont recyclé vite fait. Boulanger de formation, il est passé quincailler puis grutier puis chauffeur puis livreur puis chômeur puis routier puis serveur puis chômeur puis chômeur puis chômeur. Et maintenant ? Il navigue en roue libre. Un dérivé du pétrole ? Liliane ! Il y a des fois tu me fais peur. Ben tes drôle tu parles vite pour économiser ton énergie alors faut saisir la  voile au jonc. Se dandine.Tas emporté ta shit box ? Toujours, dans mon sac à main.Elle en sort un carton quelle plie.Et vive les toilettes sèches ! Tu crois que cest la bonne taille ? Ça vient de sortir cest taille unique. Cest vrai quavec ce quon mange, on ne risque pas de faire le plein. Cest pour essayer. On a quand même toujours besoin dun arbre pour se cacher derrière.Sort. Porte la voix.Ça ferait un peu lourd dans le sac à mainUn temps.Gratte un peu le fond du carton, cest pour la poignée de copeaux.  Revient, remettant de lordre dans ses vêtements.On nira pas dire quon ne
6
LILIANE
CHANTAL LILIANE CHANTAL
LILIANE
CHANTAL
LILIANE
 
participe pas à la préservation de la planète ! Elle replie la boîte.Alors ? ! Pas mal hein Je lai achetée il y a trois jours. Ça sent rien hein !Tend la boîte à Chantal qui se recule puis elle la remet dans son sac. Chacun fait ce quil peut. Moi, jécris avec Écofond. Kékofond ? Ben je sais pas moi, cest des toilettes sèches, y a rien au fond. Attends, que je te dise de quoi je parle quand même ! Cest une nouvelle police de caractères « Eco-fond. Je lai téléchargée. Pleine de trous-trous comme un gruyère. Ça économise lencre. Mais tellement que des fois on a de la peine à lire. Les copines mont dit quil y avait trop de trous. Et elles, tu crois quelles sinvestissent dans la planète ? Cest pas facile tous les jours. Jte raconte pas ! Faut manger des céréales germées. On a tout de la poule. Ma diététicienne sappelle Catherine Lhermitte ça promet ! Je plains nos descendants ! Germain Collin, mon collègue de bureau, il est revenu dun stage en alimentation vivante il ne mange plus que des algues maintenant. Tu crois que les noms ont une prédestination ? Le problème, Chantal, cest que les algues bio concentrent souvent, pas loin de mille fois plus darsenic que les plantes du marché !
7
CHANTAL LILIANE
CHANTAL LILIANE CHANTAL
LILIANE
CHANTAL LILIANE CHANTAL
LILIANE CHANTAL LILIANE
 
Cest le must have de lété ! Cest sa femme qui loblige. Ça sent le meurtre bio à plein nez tout ça ! Biobio oui Il y a bio et bio. Cest pas si bio que ça la veste en laine polaire de chez : « La vie en plein air quand lhorizon rougit sur les vagues océanes et que je mets mes jambes au soleil de lété en pleine saison des équinoxes ! » Quest-ce que tu as dit ? Cest une maison de confection bio. Javais deviné, je vais noter. Moi je cherche des cotons non lavés, non grattés, non séchés, des cotons-cotons quoi, alors tu penses si je suis à laffût des nouvelles maisons de conf. Ça sappelle,elle tourne le pull quelle porte pour lire létiquette,« La vie en plein air quand lhorizon rougit sur les vagues océanes et que je mets mes jambes au soleil de lété en pleine saison des équinoxes » Les bios, ils en connaissent un bout en poésie. On shabille pas pareil avec eux ! Je disais que leur veste, cest pas si bio que ça. On la trouve en laine, ok mais aussi en  bordeaux, et en anthracite !  Je tadore Liliane. Tiens, une devinette. Quest-ce qui est en coton bio, en  chanvre, en lin avec une touche de bambou ? Un sac à patate. Non, cest mon nouveau pull de chez Delalande. Tes pas observatrice toi ! Tas pas remarqué que javais changé de veste ? Cest joli, cest quoi comme couleur ?
8
CHANTAL LILIANE
 
Tronc noirci.Reprend le jogging. Attends-moi ! Jai peur de te perdre, vois que ta tête dans le sous-bois.
9
je
ne
CAMPAGNE DE RÊVE 
  ELLE Entre, un violon dans une main, larchet dans lautre. Jaime pas la campagne. Cest trop loin de tout. Tes envahie par lherbe. Tu mets trois plantes elles se font tout de suite bouffer par des limaces, des escargots. Sil pleut tas le mildiou à laffût, sil fait sec faut arroser comme une dingue. La terre, la terre cest de la chimie. Il faut toujours veiller au grain. Matin, midi, soir. Faut être là, prêt à riposter. Cest la guerre. Et puis tous ces oiseaux qui narrêtent pas de piailler à quatre heures du matin. Ils commencent leur journée par dévorer les malheureuses graines que tas mises en regardant la belle photo de la plante que tu nauras jamais. Bonjour pucerons, cochenilles, et autres véroles à pattes. Et si le malheur ne vient pas den haut, il sommeille dans le bas. Hein ! Le gros ver blanc qui se nourrit comme vous et moi. Le soir, tes salades sont bien drues, et le matin pffffffff disparues. Il les tire par le bas. Cette bestiole deviendra un superbe hanneton aux mâchoires broyeuses. Bonjour les dégâts adieu Belles de Fontenay ! La campagne, ça me stresse ! Je lai dit à Paul, lui il sen fiche, il bricole. Il lui faut de la place. Campagne et sérénité ! Tu passes lhiver à regarder par la fenêtre, à te calfeutrer. Faut shabiller comme des ours. Jen peux plus. Vive le printemps ? Vive la valse des tondeuses. Tous ces pauvres gens qui courent derrière leur machine zigzagante de long en large sur leur petit lopin. Toutes les semaines, tu parles dun repos. Ils pourraient tondre le même jour à la même heure une bonne fois pour toutes ! Au moins on pourrait se réfugier dans la cave en attendant que le vrombissement cesse. Non. Pas possible. Ça tourne autour de la maison. Moi je laisserais tout ça pousser comme ça
 
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.