Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Par l'épée du délivreur

De
249 pages
Est-il possible de survivre loin des démons de son passé? Jao Cariakol se pose cette question depuis qu’il a été forcé à l’exil, loin de la ville souterraine où il est né. Quinze années d’errance à la surface, au travers des contrées magnifiques de Licoranthéa, à sans cesse ruminer ses sombres souvenirs; est-ce vraiment possible d’ignorer puis d’oublier ce qui a détruit notre passé? Aux dire de Koorage DeSafphez, c’est impossible. Voilà pourquoi il poussera Jao à retourner d’où il vient et à affronterune bonne fois pour toute ce qui le ronge depuis quinze longues années. Certaines choses seront révélées, d’autre tenues au secret jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’autre choix; grâce au précieux soutien de Koorage, Jao reprendra enfin sa destinée en main et ira directement confronter les rsponsables de sa déchéance.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

I
Le récit de Jao Cariakol
Laura-Lou Fortin
Copyright © 2012 Laura-Lou Fortin Copyright © 2012 Éditions AdA Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet Révision linguistique : Isabelle Veillette Correction d’épreuves : Suzanne Turcotte, Éliane Boucher Conception de la couverture : Tho Quan, Paulo Salgueiro llustrations : Laura-Lou Fortin Mise en pages : Sébastien Michaud ISBN papier 978-2-89667-384-1 ISBN PDF numérique 978-2-89683-513-3 ISBN ePub 978-2-89683-514-0 Première impression : 2012 Dépôt légal : 2012 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada
Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com
Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens —France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat —23.42.77.40 Belgique :D.G. Diffusion —05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec —Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres —Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Fortin, Laura-Lou- Par l’épée du délivreur  (Le récit de Jao Cariakol ; 1)  Pour les jeunes de 13 ans et plus.
 ISBN 978-2-89667-384-1  I. Titre. PS8611.O777P37 2012 jC843’.6 C2011-940986-0 PS9611.O777P37 2012
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.com
PRÉAMBULE
Aeduvus, univers des humains et des bêtes. Son nom est dans une ancienne langue perdue depuis la nuit des temps. Il y existe quatre mondes :
— LePerudya, le monde des vivants.
— LeZaeldena, le monde des morts.
— L’Erythus, le deuxième monde des vivants, aussi appelé monde sacré.
— L’Ockscroll, le deuxième monde des morts, aussi appelé monde artificiel.
Ces quatre mondes gravitent autour d’un artefact plus que divin, une immensité mécanique dotée d’une intelligence remarquable, laRoue-Mandorle. Également surnommée la Roue, l’Artefact céleste ou encore le Grand élément, c’est elle qui permet aux quatre mondes de rester en équilibre dans l’Univers. Sans la Roue-Mandorle, les mondes s’envahiraient les uns les autres et finiraient par s’écrouler dans l’espace infini.
LESÉLÉMENTS
* * *
Pour assister la Roue-Mandorle dans le maintien des équilibres, il existe deux types d’éléments: les élémentsmatérielset les élémentsimmatériels.
Éléments matériels : Ils sont au nombre de quatre et ont façonné le monde physique. On peut les voir, les toucher et les manipuler. L’air, l’eau, lefeuet laterre.
Éléments immatériels : Ils sont au nombre de treize et ont façonné le monde psychique. On ne peut pas les toucher ni en altérer la nature, on ne peut que les constater. Lavie, la nature(l’origine), l’équilibre, laliberté, lamagie, l’émotion(l’âme), lamort, lesommet, le temps, lasolitude(l’unicité), laraison(l’esprit), ledestinet l’éternité.
Autres : Il existe d’autres formes élémentales comme le Soleil et la Lune (Zolareronceet Luncelara) qui agissent indépendamment de la Roue.
LESSEIGNEURSÉLÉMENTAUX
* * *
Afin d’optimiser les pouvoirs des treize éléments immatériels et fournir une image humaine aux mortels, la Roue-Mandorle créa, à une certaine période au début des temps, un événement nommé l aSouverainisation.Elle choisit treize hommes et femmes à travers l’Aeduvus qui présentaient les vertus qu’elle recherchait, puis les rassembla en un lieu. Là, elle infusa chaque élu avec un élément immatériel, créant lesseigneurs élémentauxet lesdames élémentales.
Selthena,dame élémentale de la vie.
Malgapond,dame élémentale de la nature et de l’origine.
Farendal,dame élémentale de l’équilibre.
Alstraz,seigneur élémental de la liberté.
Drakavë,seigneur élémental de la magie.
Rivera,dame élémentale de l’âme et des émotions.
Knil,seigneur élémental de la mort.
Loh,dame élémentale du sommet.
Odron,seigneur élémental du temps.
Diespelina,dame élémentale de la solitude et l’unicité.
Thea,seigneur élémental de l’esprit et de la raison.
Faransya,dame élémentale du destin.
Theodra,dame élémentale de l’éternité.
La Souverainisation dura une journée et une nuit, à la suite de quoi les seigneurs élémentaux répandirent leur bonne foi sur les mondes. Mais la Roue-Mandorle, en voyant les immenses pouvoirs de ses enfants, leur instaura des limites très strictes :
Matérialité limitée.Les seigneurs élémentaux sont immatériels, donc invisibles et omniprésents. Ils ne peuvent se matérialiser sur Terre que dans un temple leur étant dédié. (ex. : Thea ne peut prendre forme humaine que dans un lieu saint lui étant dédié. Aucun autre seigneur élémental ne peut se manifester à cet endroit.)
Perte de capacités.La Roue a davantage rendu sévère la question de matérialité. Dès qu’un seigneur élémental prend forme humaine, il perd automatiquement ses pouvoirs. Cela le force à ne pas rester matérialisé trop longtemps, car il doit continuer ses tâches sans être ralenti. Si jamais un seigneur élémental reste sous forme humaine plus d’une semaine, il courra le risque de perdre définitivement ses pouvoirs.
Aucun contact physique.À cause de cette matérialité extrêmement limitée, les seigneurs élémentaux ne peuvent jamais se rencontrer sous leur forme physique. Il existe bien un temple dédié à tous les seigneurs sur l’île de Tareval, mais la Roue-Mandorle y garde un œil averti.
Aucune relation amoureuse admise.Les seigneurs élémentaux n’ont absolument pas le droit de vivre une relation de couple. Il en va de même pour l’amour entre un mortel et un seigneur élémental.
Interdiction de se reproduire.Les seigneurs élémentaux n’ont en aucun cas le droit d’avoir des enfants.
LETEMPS
* * *
Le temps au Perudya se compte enères. La période précédant la Souverainisation, et donc le moment où les mortels ont découvert l’existence de la Roue-Mandorle, se nomme Antéroue. À la suite de la Souverainisation, le temps se divisa en ères de 2150 ans, et chaque ère sera représentée par un élément immatériel selon l’ordre de la Roue. Le compte des années recommence à 1 à chaque début d’ère.
Ère selti(de Selthena) : Première d’innombrables guerres et d’atroces souffrances.
ère
après
la
Souverainisation.
Théâtre
Ère malpone(de Malgapond) : Deuxième ère. Accompagnée par l’avènement des écoles, du commerce et d’une paix notoire entre les peuples.
Ère fendal(de Farendal) : L’ère actuelle.
Une date s’écrira donc par exemple :Le 12 avril 1212 de l’ère fendal.
L’ASTROLOGIEÉLÉMENTALE
* * *
Comme la roue du zodiaque que vous connaissez, chers lecteurs, la Roue-Mandorle affiche douze signes sur son pourtour. Chaque élément immatériel est ainsi associé à une période de l’année, et chaque personne qui naît durant cette période aura unseigneur-guide. La description de ce seigneur élémental transparaît dans le caractère de l’individu et le guidera tout au long de sa vie. De plus, les humains possèdent le symbole de leur seigneur-guide tatoué sur l’œil gauche ou droit (dépendamment s’ils sont gauchers ou droitiers) dès leur naissance.
Pour voir les périodes de l’année auxquelles équivalent les seigneurs élémentaux, référez-vous à l’image en page 13.
L’ÉLÉMENTALISME
* * *
Puisque les seigneurs élémentaux ne peuvent que rarement se manifester sous forme physique, et puisque la Roue-Mandorle vit dans l’espace, les humains ne croient pas tous en leur existence. L’élémentalisme est le nom donné à la croyance. Il est parfois considéré comme une religion, mais n’apporte pas autant de restrictions qu’une véritable religion le ferait. Pour les élémentalistes, l’important est de croire aux seigneurs élémentaux, de croire en la bienfaisance de la Roue, et d’aller les prier de temps en temps, lorsqu’ils en ressentent le besoin. À Tareval, l’île sainte, sont formés lesdisciples de la Roue, des prêtres et des prêtresses qui ne souhaitent que propager les messages des éléments pendant toute leur vie.
* * *
L’univers dePar l’épée du délivreurgravite essentiellement autour de la Roue-Mandorle et des éléments. Ce préambule n’était qu’une minime introduction pour vous, chers lecteurs, afin de vous donner une base pour mieux vous y retrouver. Vous en apprendrez davantage lorsque le temps viendra, ou, comme dirait un disciple de la Roue :Lorsqu’Odron en choisira le moment.