Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Concours de bleus

de harmattan

Han d'Islande

de Collections.ys

Vous aimerez aussi

Pour l’amour d’un soldat
VICTORIA MORGAN
Pour l’amour d’un soldat
Traduit de l’anglais (ÈtatsUnis) par Anne Busnel
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/jailu.pourelle
Titre original FOR THE LOVE OF A SOLDIER
Éditeur original The Berkley Publishing Group, published by the Penguin Group, (USA) Inc., New York Victoria Morgan, 2013 Pour la traduction française Éditions Jai lu, 2013
Ce livre est dédié à ma mère et à ma sur, mes fans de la première heure.
1
Londres, Angleterre, mai 1855
Parfois on na plus le choix. Alexandra Langdon fixait la porte et sa poignée en laiton. Elle navait pas le droit dêtre là. On allait la décou vrir, lexpulser, et il sensuivrait un scandale retentis sant. Mais son estomac grondant lui rappela pourquoi elle entrerait de toute façon. Que savaient de la faim ces nobles privilégiés, bien à labri dans leur enclave ? Connaissaientils cette crispation, cette sensation de vide ? Cette impres sion dêtre grignoté de lintérieur ? Pour Alexandra, la faim était devenue un vieil ennemi quelle sétait promis de vaincre. Mais pour y parvenir, elle devait se décider à ouvrir cette maudite porte. Il y avait de largent à gagner dans le salon de jeu. Le duc de Hammond avait organisé ce soirlà lun des bals les plus fastueux de la saison. Lélite de la haute société avait été invitée, et pendant que les mères et les débutantes dansaient dans la grande 9
salle de réception, les maris et les célibataires endurcis sétaient réfugiés derrière cette porte. Tous étaient riches, et pouvaient se permettre de miser une fortune sur un coup de dé. Alexandra navait plus quà prier pour que la légendaire chance des Langdon soit au rendezvous. Son père affirmait lui avoir transmis ce don, et elle comptait bien sen servir ce soir. Cétait la seule chose quil lui avait léguée. Et pour cette raison, elle ladorait autant quelle le détestait. Nerveuse, elle essuya ses mains moites sur son pantalon noir, résista à lenvie dajuster sur son crâne sa perruque masculine. Puis, une fois de plus, elle pénétra dun pas résolu en territoire interdit. Les odeurs familières lassaillirent en premier, mélange de fumée de cigares, de whisky et dhommes. Puis le bruit, le murmure des conversations, les rires, le claquement des boules de billard qui sentrechoquaient. Un tapis à dominante bordeaux recouvrait le par quet. Des tableaux représentant des scènes de chasse au renard ornaient les murs lambrissés de bois som bre. Sur les toiles, des cavaliers en veste rouge pen chés sur lencolure de leur monture pourchassaient leur proie affolée. La sympathie dAlexandra allait au renard. Elle avait éprouvé ce sentiment glaçant de panique et de désespoir mêlés qui pousse à chercher le moindre trou pour sy terrer. Comme le renard, elle devait rester en permanence vigilante pour ne pas se faire prendre. Elle avança, les yeux rivés à la table de jeu instal lée dans un angle de la pièce. Une partie venait de prendre fin et dautres joueurs étaient déjà en train de sinstaller sur les sièges libérés. 10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin