Prête à succomber - épisode 3 : Obéissance

De
Publié par

Où Devon doit décider jusqu'où elle ira pour satisfaire son amant torturé.Après avoir pris du recul, Zach revient vers Devon avec une demande bien particulière, qu'elle ne se sent pas prête à satisfaire. Les jours passent, et Devon commence à ressentir de la colère envers son amant. Incapable de se concentrer, elle ressent le besoin de s'éloigner pour échapper quelque temps aux complications de sa vie autrefois simple. Mais une rencontre surgie du passé, lui apprendra que Zach n'est pas aussi détaché qu'il aimerait lui faire croire...
Publié le : mercredi 17 juillet 2013
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782501092043
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

couverture

LAUREN JAMESON

prête
à succomber

o b é i s s a n c e

3

traduit de l’anglais (États-Unis) par Lisa Nivez

Red Velvet






© 2013 by Lauren Jameson.

All rights reserved including the right of reproduction in whole or in part in any form.

This edition is published by arrangement with NAL Signet, a member of Penguin Group (USA) Inc.

© Hachette Livre (Marabout) 2013 pour la traduction française.

ISBN : 978-2-501-09204-3

1

– Vous êtes réveillé, maintenant ?

Assise au bord de l’immense lit, je serre dans mes poings le tissu frais des draps. Leur désordre témoigne de l’intensité du cauchemar qui lui colle encore à la peau.

Bien que cette idée me trouble profondément, je reconnais la noirceur qui l’enveloppe comme un linceul. Elle me ramène directement aux premiers mois abominables qui ont suivi la disparition de mes parents. Même s’il refuse d’en parler, la douleur de Zach rouvre ma blessure aussi sûrement que le tranchant d’un couteau.

Pourtant, c’est pour cette raison que je me suis forcée à rester, à passer outre la sensation de ses doigts plantés dans mes bras et la peur que j’ai ressentie quand il m’a regardé dans les yeux sans me reconnaître.

Je le comprends. J’imagine que la plupart des gens qui l’entourent en sont incapables… Enfin, s’ils s’intéressent assez à lui pour s’apercevoir que quelque chose ne va pas.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi