Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant
1.
Le bâtonnet étaît rose. Fermant es yeux, Laîney Keeer paça e test à hauteur de son regard, puîs rouvrît entement es paupîères. Rose, aucun doute possîbe. Peut-être devaît-ee reîre es înstructîons pour s’assurer que… Comment était‑ce possibe ? Quee questîon ! Ee savaît très bîencommentee en étaît arrîvée à. Aînsî queetquand. D’une maîn trembante, ee saîsît a boïte du test, tout en se souvenant parfaîtement des expîcatîons de a notîce, ue pusîeurs foîs. Pîre, ee avaît obtenu e même résutat avec es quatre précédents tests, de marque dîfférente, dont es embaages s’entassaîent dans a poubee. Positif. Etaît-ce donc e prîx à payer pour une stupîde nuît de paîsîr? D’un geste rageur, ee donna un coup de pîed dans a petîte corbeîe… qu’ee rattrapa avec un rîre strîdent, avant que son contenu se déverse sur e carreage. Cette hîstoîre étaît grotesque. A peîne crédîbe. Quînze ans après a cérémonîe de remîse des dîpômes, ee avaît retrouvé e capîtaîne de ’équîpe de footba du ycée — Jon, e garçon quî avaît faît battre son cœur pendant des années — et avaît passé a nuît dans ses bras. Ee sentît son pous s’accéérer. Résutat, ee attendaît un enfant. — Moî quî croyaîs être enrhumée ! dît-ee à a chatte tachetée quî ’observaît, postée devant a porte de a sae de baîns.
7
Panda uî répondît d’un regard énîgmatîque. — Pas un seu înstant je n’aî îmagîné être enceînte… Céibataire et enceinte. Pîe au moment où ee venaît de monter une affaîre et où sa vîe personnee s’avéraît très înstabe. Que dîraîent ses parents ? Ee grîmaça à cette pensée. A trente-troîs ans, ee auraît déjà dû gravîr avec aîsance es marches du succès et s’épanouîr dans une brîante carrîère. Au îeu de cea, ee s’obstînaît à stagner tout en bas de ’échee. Se mordîant a èvre înférîeure, ee jeta un dernîer regard au bâtonnent rose avant de e ancer avec es autres dans a poubee. Cînq tests de grossesse ne pouvaîent pas mentîr. Maîntenant, ee devaît réléchîr. — Ouî, réléchîr…, dît-ee à a chatte, quî approuva d’un ong mîauement. Que faîre ? Ee enjamba ’anîma et rejoîgnît e couoîr quî desservaît sa chambre, pas pus grande qu’un mouchoîr de poche. Et entement, ee aîssa a panîque a gagner. Ee aaît devoîr déménager. Le petît appartement sîtué au-dessus de sa boutîque, Le Nénuphar, convenaît parfaîtement à une céîbataîre avec un chat obèse. Maîs avec un bébé…? Ee savaît que es nourrîssons récamaîent une foue d’attentîons. Soudaîn, ee posa une maîn sur son ventre pat. Un bébé. Ee aaît être mère. Que genre de mère ? Sa famîe et son ex-marî uî avaîent maîntes foîs répété qu’ee étaît înconstante. Or, un enfant avaît besoîn de stabîîté pour s’épanouîr. Et s’îs avaîent tous raîson ? Par exempe, ee n’avaît guère faît preuve d’un grand sens des responsa-bîîtés, e soîr de cette fameuse réunîon avec es ancîens éèves du ycée. Avec une profonde înspîratîon, ee chassa es armes quî uî montaîent aux yeux. Ce n’étaît pas e moment de peurer aors que a boutîque s’apprêtaît à ouvrîr. Et puîs,
8
son empoyée et amîe, Beth Gatîca, n’aaît-ee pas arrîver d’une mînute à ’autre ? — Par où commencer ? it-ee à voîx haute pour se motîver, passer à ’actîon et prendre es bonnes décîsîons. Avant toute chose, ee aaît consuter un médecîn — maîs pas ceuî de sa famîe, qu’ee préféraît évîter. Ee se rendraît à Traverse Cîty. Rassurée par ce choîx, ee tendît a maîn vers ’annuaîre. — Laîney ? La voîx de Beth s’éeva derrîère a porte de ’appartement. — Est-ce que tout va bîen ? Laîssant tomber e Bottîn, ee croîsa son relet dans e petît mîroîr accroché dans ’entrée. Des mèches foes s’échappaîent de sa queue-de-cheva et ee avaît des yeux cernés, perdus dans un masque bafard. Pourtant, ne prétendaît-on pas que es femmes enceîntes rayonnaîent d’un écat partîcuîer ? — Ouî, ça va, Beth. J’arrîve. — Bon… Tant mîeux, parce que nous avons un petît probème. Et pas des moindres !répondît-ee en son for întérîeur, tout en déverrouîant a porte. — Que genre de probème ? Ee se réjouîssaît presque de cette soudaîne dîversîon, quî uî permettraît de penser à autre chose que sa grossesse pendant queques mînutes. — Vîens voîr. Comme Beth uî tournaît e dos pour redescendre ’esca-îer, ee admîra un înstant es ongues bouces brunes de son amîe, puîs uî emboïta e pas. Et à peîne entrée dans a remîse, ee fut aussîtôt assaîîe par ’odeur des leurs fraïches. Beth, ee, désîgna ’une des deux chambres froîdes. — La température n’est pas assez basse. Le régage est bon, maîs î y faît treîze degrés de trop. — Oh non… La chambre froîde devaît durer encore une année. Et a
9
camîonnette, au système de transmîssîon assez fantaîsîste, au moîns sîx moîs. De préférence, douze. Une seconde, ee songea à son dernîer reevé bancaîre, et eut a brusque împressîon que sa tête étaît prîse dans un étau. Ee se massa es tempes du bout des doîgts. Sî Le Nénuphar ne dîsposaît pus que d’une seue chambre froîde, ee devraît réduîre son stock et ne pourraît pus répondre aux besoîns de ses cîents, au rîsque de perdre beaucoup d’argent. Or, dans sa sîtuatîon actuee, ee ne pouvaît pas se permettre de négîger un cent. Le budget de a boutîque étaît extrêmement serré. Ouvrant a porte de a sae réfrîgérée, ee constata à son tour a défaîance : a température étaît bîen trop éevée. — S’î te paït, appee Gary, e type de Genera Repaîr, et demande-uî de passer dans a journée. Beth hocha a tête avant de tourner es taons. De son côté, Laîney commença à trîer es leurs es pus fragîes pour es transporter au pus vîte dans ’autre chambre. Et tout en respîrant par à-coups, ee s’efforça de garder à dîstance ’angoîsse quî a rongeaît. Dans son état, ee devaît apprendre à maïtrîser ses émotîons. Maîs tout en trîant son stock avec des gestes méca-nîques, ee sentît bîentôt e parfum boîsé des leurs uî chatouîer es narînes. Les paupîères coses, ee huma e méange des fragrances sucrées, à a foîs vertes et fraïches. D’ordînaîre, ee se détendaît toujours au mîîeu de ces senteurs déîcîeuses. Sauf aujourd’huî. Ce matîn, même parmî es arômes dont ee raffoaît, ee ne parvenaît pas à oubîer ses soucîs. Ee serra es dents. Compte tenu de a vétusté du matérîe, ee avaît toujours su que a panne de a chambre froîde étaît înévîtabe. Sa grossesse, en revanche… Sî ee avaît eu a bonne îdée de rester chez ee, deux moîs pus tôt, sans doute n’en seraît-ee pas à. Ee s’étaît jetée dans a gueue du oup en acceptant cette învîtatîon.
10
A ce moment, ee entendît a voîx de Beth derrîère ee, quî a ramena tout de suîte sur terre. — Gary m’a promîs de venîr vers 10 h 30. Est-ce que je peux t’aîder ? Ee consuta sa montre. Le réparateur n’arrîveraît pas avant une heure et demîe. — Voontîers. Nous aons înstaer es espèces es pus déîcates dans ’autre chambre. Regroupons-es d’abord près de a porte, pour évîter de a aîsser trop ongtemps ouverte. Dans ’îmmédîat, ee devaît préserver une température aussî basse que possîbe dans a sae défectueuse, ain de protéger sa marchandîse. Vu sa sîtuatîon inancîère, ee ne pouvaît pas perdre un te ot de leurs. — Ça va, Laîney ? uî demanda Beth, es sourcîs froncés, en rassembant des brassés d’œîets. Tu es toute pâe, ce matîn. Ee retînt son soufle. Devaît-ee avouer a vérîté à Beth ? Pouvaît-ee partager avec ee sa déconvenue ? Ees se connaîssaîent depuîs des années et son amîe ne se moqueraît sûrement pas d’ee. Jamaîs Beth ne tourneraît en dérîsîon son moment d’égarement avec Jon, ee en étaît certaîne. Et puîs, ee avaît désespérément besoîn de se conier. Lainey ? Debout devant ee, Beth a ixaît d’un aîr înquîet. Ee hésîta encore une seconde. — Je suîs enceînte ! âcha-t-ee enin, avant de fondre en armes. Reposant brusquement es bouquets sur une étagère, Beth prît son amîe dans ses bras. — Oh ! Laîn… Tu en es sûre ? Tout en essuyant ses joues macuées de armes d’un revers de a maîn, ee hocha a tête. — Certaîne, Beth. Avec cînq tests de grossesse posîtîfs, ee pouvaît dîfi-cîement se tromper.
11
— Maîs je vaîs tout de même consuter un médecîn, pour conirmatîon. — Et depuîs combîen de temps es-tu enceînte? J’îgnoraîs que tu avaîs… un petît amî. Baîssant es paupîères, ee répîqua d’une voîx tendue : — Je n’en aî pas, justement! Et je suîs enceînte d’envîron huît semaînes. Suîte à un rapîde cacu menta, Beth en tîra es concu-sîons quî s’împosaîent. — Ah… ça remonteraît à cette fameuse soîrée organîsée par es ancîens du ycée ? Tout en acquîesçant, ee sentît ses épaues s’affaîsser. Le moment venu, comment expîqueraît-ee à son enfant es cîrconstances de sa conceptîon ? — Et quî est e père ? demanda Beth. Non sans embarras, ee s’écaîrcît a voîx. — Jon Meîer. Nous… nous sommes revus avec paîsîr. — Apparemment, it Beth, avec une petîte moue comîque. — Je doîs uî en parer, maîs î vît sî oîn… Et puîs, ce n’étaît qu’une aventure sans endemaîn. Nous nous sommes protégés maîs… Ee marqua une pause pour renîler, et tamponner ses yeux avant de précîser : — … î y a vîsîbement eu un probème. Un énorme probème !songea-t-ee pour a énîème foîs de a journée. — Tu penses que Jon ne feraît pas un bon père ? — Je n’en aî pas a moîndre îdée. Nous n’avons pas vraîment eu e temps d’aborder ce genre de sujet au cours de a réunîon ! Et puîs î habîte à Los Angees, où î travaîe dans e secteur du dîvertîssement. A mon avîs, î ne renoncera pas à sa sîtuatîon et sa vîe au soeî pour revenîr dans e nord du Mîchîgan. — L’arrîvée d’un enfant change souvent a donne. — Exact. Ee préféraît d’aîeurs ne pas y penser. — Maîs î n’a jamaîs été questîon de…çaentre nous.
12
Ee se tut un înstant. Comment avaît-ee pu partîr au bras de Jon ce soîr-à? Quee mouche ’avaît pîquée? Avaît-ee perdu toute coniance en ee suîte à son dîvorce, au poînt de suîvre e premîer homme séduîsant quî uî sourîaît ? Pour ’heure, ee préféra îgnorer ces questîons. — Tu feras une mère formîdabe. — Tu… tu croîs ? Touchée par a coniance de Beth, ee réprîma un petît frîsson. Sa famîe ne réagîraît certaînement pas de a même façon en apprenant a nouvee. — Je ne croîs pas, j’en suîs sûre, Laîney Keeer ! Tu as toujours été formîdabe avec mes enfants. Et maîntenant, occupons-nous de ces leurs avant ’arrîvée de Gary.
— Ee peut très bîen vous âcher compètement du jour au endemaîn. Laîney dégutît avec peîne. Avaît-ee bîen entendu ? Le verdîct du réparateur sembaît sans appe. Un an. La chambre froîde devaît résîster encore une petîte année. Etaît-ce trop demander ? — Vous… vous en êtes sûr ? — Ouî. On peut a raistoer pour proonger sa durée de vîe de queques moîs, maîs vous devrez a rempacer à un moment ou à un autre. Comme Gary ponctuaît cet avertîssement d’un regard peîn de sympathîe, ee soupîra en hochant a tête. — Faîtes pour e mîeux. Dans ’îdéa, j’aîmeraîs que cet appareî dure e pus ongtemps possîbe. Le réparateur s’attea aussîtôt à a tâche. A ’autre bout du oca, côté boutîque, Beth préparaît une superbe composîtîon lorae. En dépît de son bon prîx, cette vente ne couvrîraît certaînement pas es fraîs d’achat d’une nouvee chambre froîde, même d’occasîon. — Mercî et bonne journée, décara Beth, tout sourîre, en raccompagnant e cîent vers a sortîe.
13
A peîne a porte refermée, ee se tourna vers Laîney. — Aors ? — Nous devons changer a chambre froîde. Et au pus vîte, seon Gary. Brusquement épuîsée, ee s’accouda au comptoîr pour ne pas tomber. — Comme tu e saîs, ce n’est pas vraîment e moment. Maîs seraît-ce jamaîs e bon moment ? Héas, ee ne voyaît pas comment garder a boutîque ouverte avec une seue chambre froîde. Or sî e magasîn ne rapportaît pus d’argent, împossîbe d’acheter un nouve appareî. Et puîs… comment éever un enfant sans source de revenus ? Face à ce cerce vîcîeux, ee fut prîse de nausée. Devraît-ee ajouter un échec suppémentaîre — et que échec ! — à une îste déjà ongue ? Se gîssant à son côté, Beth s’appuya à son tour près de a caîsse enregîstreuse. — Bîen, réféchîssons ! Le marîage des Hîggîns approche. Sî nous pouvîons fournîr en leurs d’autres cérémonîes de ce genre, ce seraît parfaît. D’autant que nous avons égaement pusîeurs commandes pour des funéraîes. Peut-être que… Ee hésîta, maîs Laîney ut sans peîne dans ses pensées. — … que nous ne serîons pas dans cette sîtuatîon, sî ma mère faîsaît appe à nos servîces ? dît-ee à sa pace. Nous sommes bîen d’accord, Beth ! Ce n’est pourtant pas faute de m’être proposée. Chaque foîs qu’ee abordaît e sujet, sa mère uî répondaît que sa leurîste habîtuee avaît pîgnon sur rue et ne rîsquaît pas de fermer boutîque. A demî-mots, ee însînuaît qu’ee s’attendaît à un nouve échec de a part de sa ie. Encore. — Je saîs, Laîn. Que dommage qu’ee ne te soutîenne pas ! Maîs j’auraîs peut-être mîeux faît d’évîter e sujet… — Ne t’înquîète pas, tu t’es bornée à dîre a vérîté.
14
Après un coup d’œî à sa montre, ee se redressa. — Bon! Nous devrîons putôt nous occuper des îvraîsons. L’înstant d’après, occupée à composer es bouquets commandés par certaîns de eurs idèes cîents, ee se mît à cogîter. Laîsseraît-ee son affaîre pérîcîter au îeu de soîcîter ’aîde de ses parents ? Is uî prêteraîent de ’argent, ee n’en doutaît pas. Maîs îs uî împoseraîent aussîeurscondîtîons — une foue de contraîntes dont ee ne vouaît pas. En ouvrant Le Nénuphar, ee avaît vouu prouver à a terre entîère qu’ee étaît capabe de réussîr sa vîe sans dîpôme ou rîche marî à ses côtés. Maîs pour ’heure, ee peînaît à atteîndre son objectîf. Sa maette à outîs dans une maîn, Gary apparut à cet înstant pour déposer une facture sur e comptoîr. — Le probème est régé, madame Keeer, maîs e répît sera de courte durée, je vous e répète. Vous avez deux ou troîs moîs devant vous. Sîx, au mîeux. Désoé de ne pas avoîr de nouvees pus réjouîssantes à vous annoncer. — Votre réparatîon est déjà înespérée! s’excama-t-ee. Et mercî encore d’être venu sî vîte. — Je vous en prîe. Bonne journée, mesdames. Au son du carîon de a porte, ee soupîra. Ce matîn, ee n’étaît guère d’humeur joyeuse et son mora baîssa en lèche en découvrant e montant de a facture. Ee avaît acheté ce magasîn de leurs neuf moîs pus tôt, conscîente des rîsques encourus. Rîen ne garantîssaît aors ’état et a ongévîté du matérîe. Pourtant, magré ses dîficutés inancîères, ee ne regrettaît pas une seconde son acquîsîtîon. Jamaîs ee n’avaît exercé une actîvîté autant en adéquatîon avec ses aspîratîons. Au poînt, d’aîeurs, qu’ee projetaît d’acheter un jour tout e bâtîment. En sîence, ee contînua à travaîer aux côtés de Beth jusqu’à termîner toutes es commandes. La chambre froîde, quî avaît retrouvé une température normae, ne sembaît pus donner d’autre motîf d’înquîétude. Après avoîr rangé
15
es dernîers bouquets à ’arrîère de a camîonnette, Laîney referma a portîère. — Une bonne chose de faîte ! J’espère que nous aurons d’autres commandes dans ’après-mîdî. — Croîsons es doîgts ! répondît Beth en s’înstaant au voant. Sur e poînt de démarrer, ee se pencha à a portîère et ança : — I est presque mîdî. Au retour, je m’arrêteraî chez Dottîe acheter des mufins au fromage. Nous avons bîen mérîté une petîte pause après cette matînée rîche en émotîons ! — Mmm…, it Laîney, a mîne gourmande. Je t’attends avec împatîence ! De nouveau, e carîon de a porte tîntînnabua, et ee regagna a boutîque pour accueîîr son nouveau cîent. Ou putôt sa cîente, venue acheter un bouquet pour une jeune maman et son nouveau-né. Tout en pîquant de déîcats feuîages parmî es roses et tuîpes aux tons paste, ee songea pour a centîème foîs à dîversîier sa cîentèe. Ee rêvaît de nombreuses commandes destînées à céébrer d’heureux événements. Des naîssances, par exempe. A cette pensée, ee rîpa sur e ruban vert dont ee venaît d’entourer es tîges. Ee dîsposaît de sept moîs pour stabîîser inancîèrement sa boutîque… et pour se préparer à devenîr ee-même mère. Une mère céîbataîre. Ee étaît au moîns certaîne d’une chose : nu ne uî reprocheraît jamaîs d’avoîr opté pour a facîîté.
S’engageant dans ’aée menant à a vîeîe ferme de sa grand-mère, Ben Lawess raentît. Toujours a même façade banche, es mêmes voets noîrs. En revanche, a baancee înstaée sous e grand porche avaît dîsparu,
16
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin