Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Séduction & tentation : Norah et Lucilla - L'intégrale

De
106 pages
Sensuelle, troublante et magnétique… Une romance à couper le souffle !





J’ai trompé Rémi.


Dès mon réveil, cette pensée vient me frapper de plein fouet.


J’ai trompé Rémi avec une femme.


Tout cela est complètement ridicule. J’ai eu un moment d’égarement, peut-être était-ce un besoin d’expérience nouvelle, pour casser la routine. Après tout, je n’ai jamais connu que Rémi…


Mais c’est terminé. Je ne suis pas lesbienne. Et je ne peux rien attendre de Lucilla.


Je pars au travail à l’aube, alors que Rémi dort encore, et m’empresse d’envoyer un mail à Lucilla.


« J’ai besoin de te parler. »


« Viens », me répond-elle quasi instantanément.


Je rejoins son bureau jambes tremblantes. Elle m’accueille d’un sourire doucement interrogateur et se lève pour venir vers moi.


J’esquisse un pas en arrière. Elle comprend et s’arrête immédiatement, attendant que je parle.


– Lucilla, ce qui s’est passé hier… Je vis avec un garçon. Je ne sais pas ce que tout ça signifie pour toi, mais j’ai une vie déjà comblée et je l’aime comme elle est.


Elle m’écoute, silencieuse, et se rassoit calmement derrière son bureau, les bras croisés sur sa poitrine. En parlant, je l’admire encore.


Dire que j’ai fait l’amour avec une femme aussi splendide…


– Je suis très heureuse de travailler avec toi, et je suis flattée de tes attentions, mais nous ne pouvons pas aller plus loin. Je suis désolée si je t’ai laissé croire le contraire…


– C’est compris, me dit-elle d’un hochement d’épaules. Ne t’inquiète pas, ce n’est rien.


Je suis un peu abasourdie par la nonchalance de sa réponse. Je craignais de la froisser, mais elle manifeste au contraire une totale indifférence.


C’est tout l’effet que ça lui fait ? Ce fantasme vivant m’a séduite, m’a donné plus de plaisir qu’aucun homme n’aurait pu le faire…


Et… c’est fini ?


Comment revenir à ma vie maintenant ?





***





Norah, étudiante en journalisme, vient de décrocher un stage dans le prestigieux magazine de mode Fashionable. La jeune femme est au comble du bonheur : son job est idéal, elle adore la vie effrénée de Paris et elle emménage avec Rémi, son amour de lycée.


Tout serait parfait s’il n’y avait pas Lucilla, la rigoureuse PDG de Fashionable, qui l’intrigue autant qu’elle la fascine. Lucilla est arrivée au top de l’échelle sociale, elle est respectée et inaccessible. Mais elle est surtout incroyablement sexy. La superbe Italienne fait naître chez Norah des pensées inavouables et des fantasmes inconnus qui la bouleversent.


Et quand les deux femmes cèdent à la tentation, ce sont toutes les certitudes de Norah qui volent en éclats !





Un roman d'apprentissage et une passion brûlante… où le désir se conjugue au féminin.





***





Vous trouverez réunis les volumes 1 à 3 de la série.





Séduction et tentation : Norah & Lucilla est une réédition de la série Milliardaire et séductrice de Tessa Bergen.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait
– Norah, c’est ça ?
Je sursaute et lève les yeux de mon ordinateur, surprise.
– Je n’ai pas encore eu l’occasion de me présenter. Lucilla Conti.
La femme qui s’adresse à moi est d’une beauté à couper le souffle. Son teint hâlé souligne des traits fins, sculptés, et illumine la ligne perçante de ses yeux verts, tandis que d’épaisses boucles brunes retombent sur ses épaules avec une grâce faussement négligée. Je sais qui elle est. Même sans l’avoir approchée, tout le monde ici sait qui elle est.
– Marie m’a parlé de vous. À vrai dire, elle s’est montrée très satisfaite de votre travail ces derniers temps. Depuis quand êtes-vous chez nous ? Trois semaines ?
J’opine silencieusement. Mon cœur bat à tout rompre.
– J’ai lu votre commentaire pour le dernier défilé Lanvin, ainsi que votre article événementiel. Vous avez une plume, c’est indéniable. Votre manière d’approcher les choses est intéressante, originale. J’aimerais que vous vous chargiez de la page édito du prochain numéro. Marie vous donnera la charte précise et les détails, mais il me la faut pour lundi.
– Oui, bien sûr. C’est entendu. Je vous remercie beaucoup de me donner cette chance…
– Bien. Bon courage.
Elle me sourit et s’éloigne aussitôt, ses talons hauts claquant sur le sol. Je reste quelques instants à retrouver mes esprits, comme hébétée.
Mon Dieu, c’est incroyable… Lucilla Conti venue en personne me féliciter !
Depuis le début de mon stage, je n’ai fait qu’apercevoir de loin la célèbre PDG, réputée inaccessible. Marie, la directrice de rédaction, a toujours pris directement en charge ma formation en me transmettant les ordres. Bien entendu, dans un journal aussi prestigieux que Fashionable, les stagiaires sont les derniers à rencontrer cette prêtresse du grand luxe et de la mode.
On m’en a parlé, j’ai vu sa photo à plusieurs reprises et je l’ai croisée quelques fois au détour d’un couloir, mais jamais je ne l’aurais imaginée si gracieuse, dotée d’une telle prestance. Autour d’elle, l’air est comme suspendu. Elle déploie une assurance incroyable, comme si le monde lui appartenait…
Allez au travail, Norah, ressaisis-toi ! Ce n’est pas le moment de te reposer sur tes lauriers…
Pourtant, je n’arrive pas à chasser l’entrevue de mon esprit. Enfin Simon, l’assistant web avec qui je partage le bureau, m’arrache à mes pensées.
– Dis donc, tu lui as fait de l’effet ! N’en profite pas pour prendre la grosse tête, hein ?
– C’est bon, Simon.
Je bredouille, mais ma confusion est encore palpable.
– Et puis il va falloir que tu assures, parce que si tu te plantes sur l’édito…
– Ça va, Simon !
La fermeté de mon ton le fait brusquement taire.
Mais qu’est-ce qui me prend ? Il est juste jaloux… Pas de quoi s’énerver. Il faut vraiment que je me calme…
***
Quand Marie me convoque dans son bureau, quelques minutes plus tard, j’essaye de retrouver toute ma contenance.
– Norah, j’ai vu Lucilla. C’est bien que tu te charges de la page édito de septembre. Il faudrait que tu orientes ta chronique du côté de la Fashion Week de New York, en évoquant entre autres son rôle ambassadeur. Peut-être avec un débrief sur Ralph Lauren. Je te laisse regarder. Quelque chose qui cogne par rapport à la saison dernière, de mille signes environ. Je t’envoie par mail les résumés qu’on ajoutera en fin de page et le sommaire. C’est bon pour toi ?
– Oui, bien sûr. C’est noté. Je te le remets lundi ?
– Non. Lucilla l’attend lundi. Envoie-le-lui directement.
– OK.

Je tente de sourire, mais mon visage reste figé par l’appréhension.
Simon a raison ; il va falloir que j’assure, je n’ai pas le droit à l’erreur.
– Viens me voir en cas de doute. Tu peux bien évidemment t’inspirer des numéros des années précédentes. Je te conseille de laisser reposer ce soir, tu pourras te pencher dessus demain…
– D’accord Marie, je te remercie. Bonne soirée.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin