Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

oRGUEILLEûSE màRGÔ
Du même auteur auxIOnSJ'i lu :
LŚÛ(° 3608) Utp cÉx (° 3932) EÉŚ(° 400) É ÉÉ (° 4275) MaÛ Mtàa (° 4374) QÛÉehX (° 5053) aÉ (° 5438) tjaa (° 5532) CÉ ÙÉ BÈ át ( 6224) À ù(°6449) ÛÉ Ûts (° 6640) aôtùÉ É s° oÛ (° 7394) U aÉÈÙXt(° 7808) LÉ t Û à (° 8058) LŚÛ N (° 8162) CÛer(° 8332) LÉ}É a ÉâcÉ (° 8822) e ûÉ É 'aÉ (° 9067) aa aÙX Û ( 9497) suaBàŚ(° 9136) aà ax ÛvÉ (°9497) s jÉoÕ(°9966) Éuánt † lÉÛtèat E  (° 4428) CÉ Û 'É (° 4454) UBïcÉ Û cÉ (° 4481) rÉ É(° 4711) CÉ Û cÉ (° 4756) UrÛ cÉ (° 4918) LÉ BjÙX Û cÉ (° 5981) Ca Û cÉ (° 6027) Càat aÛ É (° 6855) T Û cÉ (° 7323) a Û cÉ (° 7334) U Û îÉ (° 7393) FĀ Û cÉ (° 7575) RÛ Û cÉ (° 7606) PùÉt Û cÉ (° 7797) Ptat Û(° 7953) Ita Û É (° 8024) nÛ cÉ (° 8128) VS Û cÉ (° 8172) Û É (° 8259) xÛ Û cÉ (° 8441) ôÖÛ cÉ (° 8471) NŝcÉ Û cÉ (° 8583) CaÉÛ Û cÉ (° 8685) at Û cÉ (° 8871) scàÉ Û cÉ (° 9037) aÛtÉ Û cÉ (° 9183) PÉÉ Û cÉ (° 9370) Fa Û îÉ ("9370) FaÀÉ Û cÉ (°9703)
dc aÛ cÉ (°9853) PÉïÉ Û É (° 10096) CÉeNÉwYk (° 10271)  ¿„œuŚ: MgÉáBÉ (° 4102) Ûé(° 4147) sHà aÔÉ (° 4371) § ¬  OMG (° 4560) 'tàÉ (° 4584) aBe aÊ(° 4585) èrs Quinn  'caeS(° 5106) sbÉ t (° 5215) A'aBtÉ (° 5306) LÉe'mÛ (°4) aé irâÈ : LÉ jÙX Û É (° 6144) e Ée áÉ (° 6232) LÉ cœÛe áÉ (° 6357) ‡  œuŚ: NÉ (° 6533) Éy (° 6654) (° 8693)  cŝ: aqÛêtÉ É Mày (° 7535) qÛtÉ É àa (° 7617) qÛtÉ É(° 7855) È ¸ EuŚ: BÉÛ (° 8388) aOe (° 8389) LÉ  ÛÈ (° 8390) È bânc: acXeM (° 8905) À  ÉùX (° 8980) a ÙÛ ÉcÉ (° 9014) LÉ cÉ É Ét : e t (° 9211) LÉ t (° 9270) aPÉ É (° 9317)
¾ ± ûànAilS: RêvÉ É Bac (° 10095) RêvÉ É BÉÛ (° 10173) RêvÉ É É (° 10211) RêvÉ  (° 10296)
  |›‰¼ € L'hôtel de ouvenir : U au É cHvÉfÉÛÉ CÉ a aÉ
NOA ROBERTS
rois Rêves 1 -
Orgueilleuse Margô
RaDûIT Dé L'aNGLaIs (ÈTaTsUNIs) aR pasCaL Haas
itre originàl DI NG TO DM
Éditeur originàl Jove books are published by The BerKley PUblishing Group, N ew York
© Nora Roberts,99
Pour là tâduction ànçàie © Éditions J'ai Lu,99
calIfOIÉ,
PÔÔÛE
ïl ne reviendrait pluS a Guerre le lui avait priS Elle le reSsentait À traverS le vide Qui avait envahi Son cœur elipe était mort eS AméricainS l'avaient tué  ou peutê étaitce le déSir de se prouver à luimême qui il éait à, s Les hauteS faes Qui Sulombaient le PaciîQue déchané, Śeraphina comprit Qu'elle l'avait perdu A tout j amaiS  eS nappeS de brouillard l'enveloppaient, maiS elle ne referma pas Son manteau e oid Qu'eLle reSSentait était intérieur, lui glaçait le Sang t leS oS, et rien ne le ferait disparare Śon amour était mOr, algré SeS prièreS, malgré leS innombrableS heureS paSSéeS à Supplier à genoux la ierge Marie de protéger elipe lOrSQu'il S 'était engagé pour aller Se battre conre ceS AméricainS Qui voulaient À tOut prix S 'emparer de la CalifOie ïl étâit Obé à ŝâTâ   eSSâG ÉTâit ârrVÉ chez Son père, 'inFOran que Son unitÉ avaiT Été déc mée en cOmbatant pOur epêchr la ville de omber aux mainS de l 'ennemi ïl avait été eneRé làbaS Elle ne reverrait pluS amaiS Son viSage, n'entendrait pluS jamaiS Sa voix ni ne paragerait SeS rêveS Ele ne lui avait paS obéi, et n'était paS retOuée en ESpagne comme il le lui aait deandé Au lieu de cela, elle avit caché sa dot, l ' or devait les aide à conStruire leur vie ensemble - celle dont ilS avaient Si Souvent rêvé
5
À cet eNdroit mme, eSpéraNt Que lorSQu'iL revieNdrait, auréoLé de gLoire, SoN père lui accorderait Sa maiN. C ' eSt ce Que elipe avait promiS eN embraSSaNt SeS oueS iNondéeS de larmeS. ïlS conStruiraieNt une magNi îQue maiSon, auraient une riBambelle d'eNFaNtS, plaN teraieNt un ardin.  . ïl revendrait la cHercHer et la ve eNîN commeNcerait. Et au ourd 'Hui, il n'était pLuS lÀ. Elle avait voulu reSter prèS de MoNterey, reùSaNt d'tre Séparée de lui par uN océaN. Et QuaNd leS Amé ricaiNS étaient arrivéS, elle avait cacHé Sa dot, par peur Qu'ilS ne S 'eN emparnt comme ilS avaieNt priS tant d'autreS cHoSeS . MaiS iLS lui avaieNt eNlevé ce Qui comptait le pluS au moNde pour elle . Et ŚerapHina ne Se le pardonNait paS, ceaine Que eLipe était mort par Sa Faute ELle avat meNti À SoN père, pour voler QueQueS HeureS avec SoN amoureux, et S 'était doNNée À lui eN deHorS de ieu et de l'EgliSe . e pire, peNSâtelle en BaiSSaNt la tte pour se protéger du veNt cinglant, était Qu'elle Ne pouvait Se repentir de SeS péchéS Et Ne le voulait paS . ïL Ne Lui reStait pluS rieN. luS de rveS. PluS d'eSpoir. PluS d'amour. ieu luI avait repriS elipe. AlorS, bra vant Seize aNNéeS d'éducatioN religieuSe et uNe vie entère de croyaNce ŚerapHiNa releva la tte et maudit Le ciel. PuiS Se j eta daNS le vide .
Cent trente aNnéeS puS tard, leS mêmeS FaaiSeS Se dreSSaient daNS la umière doré de l ' été . eS mouetteS tourbilloNNaeNt audeSSuS de la mer, leur veNtre blaNc Se détacHaNt Sur l'eau d'un bleu profoNd eS eurS, robuSteS maLgré La agilité de leurS pétaleS, S 'épaNouiS SaieNt au SoleiL daNS leS îSSureS de la roche, adouciSSant aiNSi l 'auStérité de la paroi. a BriSe était douce comme uNe careSSe et le ciel avait l'azur parFait deS rveS roiS j euNeS îlLeS aSSiSeS Sur leS rocherS méditaieNt
6
sur l'histoire de Śeraphina en contempLant Locéan. ELles connaissaient bien La Légende et chacune avait sa vision personnelle de la jeune femme dans son deier moment de désespoir. Pour aura empleton, elLe était un personnae de tragédie, elle limagnat le visage baigné de laes, tebLement seule sur Le promontoire battu par Les ventS, une eur sauvage seée dans la main Quand eLLe s 'était précipitée dans Le vide Śes yeux gris et tristes eant sur L 'horizon, eLLe se demandait ce Qu'ellemême aurait fait. Cette histoire Lui sembLait tout aussi romanesQue Que tragiQue . Pour Āte Powell, tout ceLa n'était Qu'un épouvanta bLe gáchis. Eblouie par la luminosité, eLLe pLissa les yeux et aacha un brin d'herbe de sa main menue. 'histoire la touchait sincèrement, ms cette regrettable impul sion de deière seconde la dérangeait. PourQuo mou rir alors Que la vie a tant à oir? C 'était au tour de Margo ŚuLLivan d'évoQue Śera­ phina, ce Qu'eLLe faisait toujours avec un grand sens dramatiQue, eLLe imaginait une nuit d'orage  avec un vent vioLent, une pluie diLuvienne et des éclairs déchi rant le ciel. e déî de ce geste fatal l'intriguait tout autant Qu'iL La troublait. 'image de la j eune îLLe rele vant îèrement La tête, reniant Le ciel avant d'en înir avec La vie, L'obsédait.  C'est vraiment stupide de faire ça pour un garçon, commenta Kate. Śes cheveux d'ébène sagement attachés en Queue decheval dégageaient un vsage anguleux traversé de grands yeux bûns en amand.  ELLe Laimait, dit simplement aura dune voix douce et songeuse. ïl était son seuL et uniQue amour.  Je ne vois pas pourQuoi on devrait n'en avoir Qu'un seul. Margo étira ses longues jambes . ELLe et ara avaiet douze ans, Kate étant pLus jeune d'une année. e corps de Margo Laissait deviner La femme Qu'eLle deviendrait.
7
Śa poitrine commeNçait À Se deSSiner, ce dont elle était eXtrêmemet Ère  Moi, je n ' ai paS l' intention de N'avoir Qu'un amou­ reux, déclaratelle d'une voix peiNe d' aSSurance  J'en aurai deSs Kate pou en hauSSant eS épaueS  Elle était mince et parfaitement plate, ce dont ee Se îchait complÈte­ met l y avait deS choSeS pluS intéreSSanteS danS la vie Que leS garçonS : l'école, le baSebal, la muSiQue  epuiS Que illy eaY t'a fait deS biSouS danS le Çou, tu eS deveNue bizarre  J'aime bien leS garçonS ŚÙre de Sa féminité, Margo Sourit d'un air malicieux eN pasSaNt Sa maiN daNS SeS oNgS cheveux bloNdS EpaiS, onduléS et de a couleur deS béS, ilS lui arrivaient SouS leS épauleS Elle leS avait ibéréS du rUban Que Sa mÈre l' obligeait À nouer dÈS Qu'elle avait pu écHapper au regard vigilant d'Ann ŚullivaN Comme Son corpS, et Sa voiX rápeuSe, Sa chevelure était davantage cele d'uNe femme Que d'une adoleScente - Et j 'aime plaire auX garçonS Ce Qui comptait, pour Margo, pluS Que tout - MaiS Que je SoiS maudie Si je devaiS me tuer pour l'un d'euX ! Mahinalement, aura jeta uN coup d'œil autour d'elle pour S 'aSSurer Que perSonne N'avait eNteNdu SoN amie jurer Ôn était au cœur d'UN été Splendide e moment de l'année Qu'elle préFérait ŚoN regard S'at tarda Sur la maiSoN en haut De la coie jUSte Derrièr elleS  C 'était Son havre, Sa SécUté, et e Simple Fait d'apercevoir leS petiteS tourelleS originaleS, leS hauteS fenêteS en aRondi et leS tuileS roSeS du toit chauéeS par le Soleil califoieN ui ît du bieN ParfoiS, ee la voyait comme uN cHáteau et S 'imagi­ nait en pnceSSe  Et elle commeNçait À rêver Qu'Un priNce viendrait, uN jour, la chercher pour l'aimer, l 'épouSer et la rendre heureuSe
8
- Moi, je n'en veux qu'un, murmuratelle. Ét 'Illui arrive alheur, j'aurai le cœur briséàtout jamais. -u ne sauTerais quand même pas du haut d'une Falaise... à nature pagmaTique de Kate avaiT du maLàconce­ voir un teL geste. Ôn pouvait se onner des claques pour avoir commis une bévue, ou raTé un examen, mais pour un garçon ? Ç'éait carrément ridicule.  son tour, elle contempla la maison des empleton, qui éTaiT aujourd'hui La sienne. ÉLLe pensait être celle des tois qui comprenait Le mieux ce que signiîait être conontée au Pire. Élle avait huit ans Losqu'elle avait perdu ses parents et que La terre s'étaiT eondrée sous ses pieds, la laissant couleràempletonpic. Mais Les L'avaient recueilLie, aimée et, bien qu'elLe ne t qu'une cousine au second degé du côTé des owell, Lui avaient oe une FamiLLe. endre étaT toujours plus sage. - e sais ce que je ferais. e crierais et je maudirais le cieL, décida Margo. Çe qu'elle ît aussitôt, mimant avec une surPrenante faciLité la souance aigu€. - Ét ensuite, j'irais récuPérer ma ot et je ferais le tour du monde en bateau, Pour Tout voir, tout faire. Ét tout vvre. Élle s'étira volupTueusement, ravie de sentir la caresse du soleil sur sa peau. ÉLLe adorait la maison des emPleTon. Ç'était la seule demeure dont elLe se sount. ÉLLe n'avait que quatre Lorsque sa me avaiT uiTé L'ande pou venir tvaiLler chez eux. Même si elle avaiT toujours été Trai­ tée comme FaisanT parTie de a FamiLLe eLle n'oubLiaiT jamais qu'elle était la îlle d'une domestique, et nour­ rissaiT l'ambition de faire bien autre chose. Ôui, tout autre chose. ÉLLe n'ignoraiT pas que sa mère souhaitait qu'elLe acquière une bonne éducation, une bonne siuaton et un bon mai. u'y avaitil e plus ennuyeux ? Én tout
9