Un destin orienté

De
Publié par

Béatrice est une jolie célibataire de 35 ans qui manque de confiance en elle, à cause de quelques rondeurs et d'une enfance difficile. Cependant, la nouvelle année est le temps des résolutions et elle se permet d'oser croire en l'amour. Un flyer tombé d'un magazine va la guider vers une étrange voyante, prénommée Zora. Comment va réagir, cette comptable habituellement cartésienne, face à ses prédictions ? Doit-elle y croire ? Notre protagoniste va vivre des moments d'espoirs et de désillusions. Sa vision d'autrui va changer.  Saura t'elle ouvrir les yeux et écouter son coeur pour accéder au véritable bonheur ? Vous découvrirez que ce roman est jonché de subtiles intrigues et que la légèreté, l'humour et l'émotion sont au rendez-vous.
Publié le : mercredi 6 avril 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791026204879
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Fabienne Lejart

Un destin orienté

 


 

© Fabienne Lejart, 2016

ISBN numérique : 979-10-262-0487-9

Image

Courriel : contact@librinova.com

Internet : www.librinova.com


 

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

CHAPITRE I

 

Béatrice se réveille avec la tête lourde…Aïe, elle a dû trop abuser de l’alcool qui coulait à flot, lors de cette soirée de premier de l’An.

 

Elle se lève lamentablement du lit et se traîne vers la salle de bain. La chambre lui paraît si petite ce matin, comme si les murs venaient l’écraser.

 

Un pas, deux pas, trois pas, quand soudain un cri s’échappe de sa bouche. Un homme est là, debout, devant elle, se tenant fièrement devant son lavabo.

 

— Bonjour beauté !, claironne- t-il.

 

Mais qu’est-ce que c’est ? Béatrice s’empourpre devant cet inconnu qu’elle soupçonne ne plus être si inconnu que cela.

 

La tête lui fait de plus en plus mal. Ce sourire…ce sourire lui semble soudain familier, et sa mémoire commence à s’éclaircir. Hier soir à la soirée : le champagne et ses bulles, la danse, les bras de cet homme, le taxi et … Oh non ! Elle a ramené ce dragueur chez elle ! Mais qu’est-ce qui lui a pris ? Ce n’est tellement pas son genre de faire ça.

— Salut. Bougonne- t-elle.

 

— Tu as été formidable.

 

— Euh, écoute, je…

 

— Ne dis rien. J’ai compris bébé. Au plaisir.

 

L’homme saisit sa veste, et se dirige vers la porte de sortie. Béatrice ne peut s’empêcher d’observer la belle musculature que laisse deviner ce tee-shirt moulant et ce jean slim. Hum,et dire qu’elle ne se souvient de rien. Dommage. L’amant d’une nuit se retourne et lance un clin d’œil à sa conquête, une dernière fois, avant de disparaître.

 

Ouf. Il est parti. Mais pourquoi avoir ramené ce gars chez elle, sa copine Murielle l’avait pourtant mise en garde contre ce vaurien, coureur de jupons. C’est promis, à partir d’aujourd’hui, elle arrête de boire !

 

Béatrice se laisse glisser au fond de son vieux fauteuil Chesterfeild.

Nous sommes le 1er Janvier 2013. Un jour de repos bien mérité.

 

En regardant autour d’elle la trentenaire ne peut s’empêcher de remarquer le capharnaüm environnant. Le rangement n’est pas son fort.

Puis, son regard s’arrête sur la couverture d’un magazine, posé à ses pieds. Elle tend nonchalamment la main, et l’attire vers elle.

 

LES BONNES RESOLUTIONS DE LA NOUVELLE ANNEE. Ce titre pourtant bateau l’interpelle cette année, plus que d’habitude.

 

Est-ce parce qu’elle vient de fêter ces trente-cinq ans ? Béatrice fait dans sa tête un point rapide de sa vie.

Elle a une situation correcte, elle est comptable, rien d’excitant en soi, voire presque ennuyeux. Elle vit dans un appartement, certes bordélique, mais douillet et qu’elle a presque finit de financer, songe- t-elle avec fierté. Mais elle y vit seule !

 

Physiquement, elle est plutôt pas mal, bien qu’un peu trop rondelette. Ses cheveux noirs et ses yeux bleus font succès auprès de la gente masculine, mais n’ont pas encore trouvé le prince charmant !

 

Bon allez, si elle feuilletait un peu ce magazine.

Après avoir parcouru l’article des résolutions, c’est décidé, les siennes seront :

Arranger son intérieur

 

Arrêter de trop boire lors des soirées

 

Arrêter de grignoter des cochonneries

 

Se mettre au sport*

 

Se mettre en valeur

 

Trouver l’homme de sa vie

 

N’est-ce pas un peu trop d’un coup pour une seule femme, pense-t-elle, amusée.

Puis, retournant le magazine, elle en fait tomber un petit flyer qui s’était glissé là.

Celui-ci attire aussitôt son attention.

 

« ZORA, voyante depuis 20 ans, vous aide à trouver l’homme de votre vie ! »

 

CHAPITRE II

 

Béatrice se dépêche de parcourir le couloir qui va jusqu’à son bureau. Elle ne travaille que ce matin et, aujourd’hui, elle a hâte de repartir. Elle est tout excitée car elle a rendez-vous cet après-midi . Rendez-vous avec Zora.

Elle ne sait pas quelle mouche l’a piquée, mais elle l’a appelée et à présent elle va devoir aller jusqu’au bout de cet instant de folie qui lui ressemble si peu. Bon, c’est vrai, elle s’est fait influencer par Murielle, belle Murielle à la vie si parfaite.

C’est une jolie blonde de quarante ans, mince, aux yeux verts et à la silhouette splendide.

Elle est mariée à un charmant avocat et a deux merveilleux enfants : Lucie et Gregory. Et il semblerait qu’elle est pour seule mission de s’occuper des affaires des autres ! Béatrice l’aime beaucoup, mais lui reproche sa tendance à vouloir tout diriger et à rentrer les gens dans des cases.

 

Alors quand Béatrice lui a parlé de la voyante, bien sûr, son amie a levé les yeux au ciel :

— Toi ? Aller voir une voyante ? Tu n’en es même pas cap’ ! Tu es beaucoup trop cartésienne pour cela !

 

Eh bien, si ! Rajouter à la liste des résolutions :

Contredire Murielle.

 

Non Mais !

 

Et la voilà partie dans cette aventure, contre vents et marées. Mais bon, en attendant, elle doit contrôler toute cette pile de dossier que Monsieur Piquet lui a généreusement déposée sur le bureau. Un petit coup d’œil rapide à la montre, et au boulot !

 

— Béa, tu viens faire une pause ? demande Pierre-Yves, comptable également, et usant du local juste en face du sien.

 

— Non, merci, répond Béatrice poliment mais légèrement agacée. Quand comprendra-t-il que blablater devant la machine à café n’est pas du goût de sa collègue. Elle estime que c’est une perte de temps, et que de parler de la météo n’a rien d’enrichissant.

 

— Bon, j’aurai essayé, répond celui-ci, sans cacher une once d’amertume dans sa voix.

 

Il devra s’y faire, pense Béa, sans en faire davantage cas.

 

Pouh ! Elle arrive en fin au bout de la pile, exténuée. Il faut dire qu’elle n’a pas beaucoup dormi cette nuit. Ses pensées vagabondaient. A quoi pourra bien ressembler l’homme de sa vie ? Cette voyante pourra-t-elle vraiment l’aider ?

N’était- ce pas idiot de vouloir faire un pied de nez à son amie en se lançant dans cette folie ?

 

12h30. Béatrice peut enfin quitter le bureau. Elle mangera un sandwich vite fait dans le métro. Bon, oui, c’est vrai, elle avait promis de manger plus sainement, mais là c’est pour la bonne cause. Elle n’aurait pas le temps de rentrer jusqu’à son appartement, déjeuner, et être à l’heure à son rendez-vous.

 

Béatrice monte d’un pas décidé dans le wagon et a la chance de trouver une place assise. Ce sera plus facile pour entamer son casse-croute. Enfin presque. Cette maudite mayonnaise qui coule ! Grrr !

Et paf, une tomate se fait la malle, au moment où ses yeux croisent celui d’un bel inconnu, assis juste en face d’elle. Ce n’est pas vrai ! Quelle honte !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Julien

de librinova

WAR 2.0

de librinova

suivant