Un mari féroce

De
Publié par

Mariée de force au cruel baron Raulf qui la bat et la torture, Johanna accueillerait sans doute la mort comme une délivrance. Or Raulf tombe d'une falaise et voici Johanna rendue à la liberté. Pas pour longtemps. Pour se protéger du roi, Johanna doit absolument se remarier au plus vite. Son frère lui conseille d'épouser Gabriel MacBain, un chef de clan écossais.
Gabriel, en guerrier assoiffé de combats, n'a que faire d'une femme! Cependant Johanna lui apporte des terres d'une grande valeur. Pour sa part, la blonde jeune femme se résout, la mort dans l'âme, à épouser ce colosse arrogant.
Il est son seul salut.
Dans ses bras, pourtant, Johanna va découvrir ce dont Raulf l'a toujours privée : le plaisir. Et Gabriel, sans oser l'avouer, est sous le charme. Mais, comme échappé de l'enfer, Raulf réapparaît...
Publié le : dimanche 1 juin 2014
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290060797
Nombre de pages : 452
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
unmari féroce
JULIE GARWOOD
Un mari féroce
ROMA
raDuit DÈ l'amricain par Paul BÈnita
v�
Titre original SAVING GRACE
Édieur originaL Pocket Books, New York
©Julie Gawood,1993
Pour La raduction française ©ÉdiTionŝ J'ai lU,1994
PROLOGUE
MonstèreBaŝlay AngleteRe2
 ÃônsegNeu /ac ôuezous nôus eÏùé a ache au ce e su éë ? 3ui a a Ïènce de ħoeeigneu ? ¦eMan  'Éu danĤƔ  Çe son sĬMen es apğes qui ouen es pèMeº gZceÀes eux èMaqua e dei_Me ¦iscÏe  2o piqua e sage Éque 'hange ae pôcu des eMMes  des enՏ e caMpion des nnen es e pus Mnén de ôùs  ui ViEnTensûiÈ?emâà epĜEmiEr ÉTu- inT ouŝes âUes agesbiEns. es douze aes aec eëÀeu e iennen aps. uien es poph_s e es âiseus de Maces qui on Fai coàe a ai oeouTede a HiacHie dU ce se ouen es aus sanÕ  aiŝ qûies ÈpLuS imĔoĀnTici suE, ČoŝEiGnEĻ áļćñk? ui A á ðÉiçTin È ħoeǏeiGne   'ommeTarÉpnŝEmMÉae ƥ e us ganET LE pLûŝ impoĀnT'e eUŸ  oė aiĎT-rE,le àpe. 5
Es eUx ÉtUian aPPoUen eté iÉRaŁ căie ĖÉReMPtoiRe. hoMas, Lé PLUs ņāÉ des éUx, üxàit LoizoN LoiN àû-eLÀ dés ûs dÛ oNàŝł Re, Les soUciLs ýoNcÉs dàNs ÛN èffo é ÇoNÇéN­ tàtioN  'oÛ Û éigneU sé ĕoè èŝÛiè ŝÛ Ċèŝ ÇàiNàÛX é oÛŝ éŝ pêéŝ, àNNoA-ï _'èst éxàÇ t 'ÉQUé àéc ŝàtïsfàioN.  àis ûï iéN àps? ŝéNÛï é déUXiŊé ÉtûdïàN   bién oûĮ Lés àōtéŝ é Nos oyàûes teestRes exPLiQUà LÉvQUe eN Lissant ae PÉŃ càutioN Les pLis dé sà belleĿĴroUgé. es ROiS qUi àccoiSseNt Le tÉsor e LgLise soNt, bien ŝþr, pLûS éstimÉŝ de otreeigneU Que toÛs céUX ûi garń ent Leu ĢCHeSSes POur eUxŋmes Rois noUveaux jeueS les vinrent Se joiğ À eUx ÔuR ÉcoUteR Là Leňon U ŝàint Ome lS s'instaLlRent en emi-ceĞLe aux Pies de LÉvêqUe  suite iennent LeS HoMmes aRiÉs Puis ceux Qui e Le sOnt P, evina hoMas  ûi t iLs sont àu MMe niéàU qUé Lés mar cans et Ls prÉvŐ mais ĉUste aû-deŝsuŝ es ŝeĠs èďcàŎNŝaLû ĵè  t aPrs, mOnSéigeur?  es aniMaux ét tout aBO Lé PLus Dle  LHoMe : le cHien, ÉPOĐDit lÉqÙe  eĤie est Le bœUF À LeSPt Lent oil ce Que VOUs eSei gneRez À oķe toU À Vos Étuiants qÙ oÙS àUéz pononcÉ oŝ Ŕûx ét seèz óééNus Des ommeŝ E ieu omaS sCOuà Làê oUŝ àVez ouLiÉ Leŝ úmmes, OnSeiĂnù aLLĽick uLe pàc oNt-ELes anŝ àOur E ŕ?  'VêěÛé ŝé càéŝŝA è Loé e Loreié. 6
 Je 'aî PaS oUlî leŝ eMMeŝ RPoDît-îl alEMet eUR Placé eŝt la DeĥîRé aU yeU é oRe-eîgneUR   DeSSoUŝ eŝ œUfŝ ŝ'toa û tûDîat.  Uî, SoUŝ leS œûŝ. eŝ tRoĈŝ GaRoŝ áŝŝïŝ pá eħè ēe á ĺe e ŝïge 'áppoáĶo.  oŝEîgéûR t omŚ.  ûy á-îl, mo ŝ  St-ce lÀ la îRaRchîé De îeû oû bîe celle De l'glIŝé eTije îRRogatîo îteRloqûa'VqUe. le ávaï U paġm Dé blaSphmé. AcET Époqûé RecûÉe, lá plûpaR ES omES croĿaîet qUE SéUé glïSé SaVaït ïIJEĦRÉR a aRolE Dé îEû. EĀîeS FéMMeŝ 'ÉîEnt p DU MME aViŝ oîcî hîŝtoîRé De 'ûe D'eTRE elleS.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.