//img.uscri.be/pth/fa1ac9733ba33eda867fc7447172208b53291941
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Un mariage presque parfait - Histoire d'amour nº 6

De
70 pages
Ils s’aimèrent, ils s’aiment et ils s’aimeront…

Du 1er au 14 février, Les éditions Harlequin vous prescrivent une histoire d’amour par jour pour faire durer le plaisir de la romance jusqu’à la Saint-Valentin !


Après trois ans de mariage, Emily est toujours follement amoureuse de Finn. Hélas, elle ne supporte plus que son époux passe tout son temps à son bureau, loin d’elle – et bien trop près de son ex-femme qui travaille avec lui. Aussi décide-t-elle un jour de se rebeller, au nom des vœux qu’elle a prononcés et de l’enfant qu’elle porte aujourd’hui en elle…

Voir plus Voir moins
1.
— Puis-je vous aider ? L’inconnue vêtue d’un imperméable lui arrivant à la cheville ne parut pas entendre que l’agent de sécurité l’interpellait. Ce dernier était une nouvelle recrue de l’équipe de sécurité de Lynch Compusoft. Il s’éclaircit ostensiblement la voix et adopta un ton moins conciliant : — J’ai bien peur, mademoiselle… Mademoiselle ! acheva-t-il, désertant son poste pour intercepter l’intruse. La frêle silhouette se raidit, puis s’immobilisa. Lorsqu’elle se tourna, d’épais cheveux d’une vive teinte auburn balayèrent un pâle mais ravissant visage. — Madame, rectifia-t-elle fermement. Inspirant profondément, Emily essaya de garder son calme. Comment blâmer un parfait inconnu de se méprendre sur son statut marital ? Elle-même en était récemment venue à se demander si elle était réellement mariée. Elle ne voyait presque plus son propre époux… — Navré, mais j’ai bien peur de devoir vous demander de vous identifier. — Je suis Mme Lynch, l’informa Emily, sans que cette information ait l’air d’impressionner le moins du monde l’agent. Aussi précisa-t-elle : — MmeFinnLynch. En s’abstenant d’ajouter : « Finn Lynch, votre patron, le génie qui, à en croire les journaux financiers les plus réputés, a en dix ans à peine fait de la compagnie qui porte son nom l’une des marques les plus reconnues dans le domaine informatique ! » — Je monte voir mon mari. Ne vous inquiétez pas, il m’attend, affirma-t-elle. Flagrant mensonge, mais dans les circonstances présentes, elle se sentait parfaitement le droit de verser dans les demi-vérités ! Finn ne mentait-il pas de manière éhontée ? A ces mots, l’expression du jeune agent se durcit sensiblement. — Il va vous falloir trouver mieux que ça ! M. Lynch est bien là, en effet, mais déjà en compagnie de Mme Lynch et ce, depuis le début de la soirée ! rétorqua-t-il triomphalement. Si vous croyez m’étonner ! eut envie de riposter Emily. Au début de ladite soirée, elle ne s’était pas souciée, du moins, pas trop, que Finn paraisse avoir oublié leur troisième anniversaire de mariage. D’humeur euphorique, elle était encline à lui pardonner presque n’importe quoi presque! Depuis trois ans qu’ils étaient ensemble, elle s’était habituée à la conception du temps toute particulière qu’avait son mari. Aussi l’avait-elle, la première heure, patiemment attendu, un sourire aux lèvres à la perspective de sa réaction lorsqu’elle lui ferait part de la nouvelle. Ce n’était qu’après trois bonnes heures de retard, alors que le repas qu’elle lui avait amoureusement concocté avait depuis longtemps refroidi, que la contrariété l’avait enfin gagnée. La submergeant avec la force d’un torrent. D’autant que lorsqu’elle l’avait appelé à son bureau, la réponse avait été : — Bonsoir, Maeve à l’appareil. C’est à ce moment, en entendant la voix volontairement rauque et sensuelle de la très sophistiquée ex-épouse de Finn, que sa contrariété s’était transformée en véritable rage. — Je vous prie de bien vouloir sortir, enjoignit abruptement l’agent, interrompant le fil de ses pensées de sa voix courroucée.
— Madame Lynch ! Comment allez-vous ? Emily se retourna en direction de la voix. Une silhouette familière, vêtue du même uniforme que le jeune agent, s’approchait. — Très bien, Alec, merci. Je montais voir Finn, expliqua-t-elle tandis que l’homme d’âge mûr l’escortait en direction de l’ascenseur sous le regard ahuri de son jeune coéquipier. Je lui apporte son dîner. Elle brandit le sac qu’elle portait, dans lequel se trouvaient en effet les misérables vestiges de leur dîner d’anniversaire. — Eh bien, bonne soirée, lui souhaita Alec. Il pressa pour elle le bouton d’appel de l’étage, avant que les portes de la cabine ne se referment. Elle prit une profonde inspiration, afin de se préparer à ce qu’elle allait découvrir. Lorsqu’elle pénétra dans le bureau de son mari, le menton en avant mais le cœur lourd, Finn et son ex-femme, assis côte à côte sur l’élégant canapé de cuir, trinquaient. Absorbés qu’ils étaient l’un par l’autre, ils ne l’entendirent même pas. — Heureux anniversaire de mariage, mon chéri ! lança Emily d’une voix doucereuse.
TITRE ORIGINAL :THE MARRIAGE SECRET Traduction française :MARIE VILLANI cœur :© Royaltyfree/ Thinkstock Réalisation graphique couverture :A. DANGUY DES DESERTS © 2001, Harlequin Books S.A. © 2008, Traduction française : Harlequin S.A. ISBN 978-2-2803-3813-4
Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de tout ou partie de l’ouvrage, sous quelque forme que ce soit. Ce livre est publié avec l’autorisation de HARLEQUIN BOOKS S.A. Cette œuvre est une œuvre de fiction. Les noms propres, les personnages, les lieux, les intrigues, sont soit le fruit de l’imagination de l’auteur, soit utilisés dans le cadre d’une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou décédées, des entreprises, des événements ou des lieux, serait une pure coïncidence. HARLEQUIN, ainsi que H et le logo en forme de losange, appartiennent à Harlequin Enterprises Limited ou à ses filiales, et sont utilisés par d’autres sous licence.
83-85, boulevard Vincent-Auriol, 75013 PARIS — Tél. : 01 42 16 63 63 Service Lectrices — Tél. : 01 45 82 47 47 www.harlequin.fr