Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Vous aimerez aussi

suivant
1.
Le petît avîon atterrîssaît dans un nuage de poussîère tandîs que Nîcoe essayaît de voîr du mîeux possîbe e paysage quî s’offraît à ee. — Nous y voîà, dît e pîote en se retournant vers ee, après avoîr coupé e moteur. Ee hocha a tête, trop dépaysée pour artîcuer e moîndre mot. Is se trouvaîent dans e domaîne de a ferme austra-îenne de Wamînda Downs, dans ’outback, ’arrîère-pays, au-deà du bush — oîn de a cîvîîsatîon. Ee regarda de nouveau a petîte pîste sabeuse et soupîra, souagée. Tout îcî étaît sî dîfférent de sa Mebourne natae. Le pîote descendît es marches et ee e suîvît au-dehors. La premîère chose qu’ee remarqua fut a chaeur — dure, enveoppante, întense. Puîs ee sentît cette odeur — a terre arîde et ’herbe brûée. Maîs ce fut a désoatîon quî a frappa réeement, pus encore que cette chaeur au-dessus de sa tête nue et que ces senteurs nouvees. C’étaît une terre arîde et dangereuse. Ee observa ’étendue îninîe de terre rouge, et, pour a premîère foîs en troîs moîs, ee eut e sentîment qu’ee pourraît se remettre à vîvre. Icî, personne ne a regarde-raît en coîn. Personne ne se précîpîteraît pour prendre sa maîn et uî demander comment ee aaît. Personne ne uî sourîraît d’un aîr sufisant. Ee ferma es yeux et eva son vîsage vers e cîe. — C’est parfaît.
7
— Parfaît pour quoî ? întervînt une voîx înconnue quî a it sursauter. Vîvement, ee ouvrît es yeux et se retourna. Un homme sortaît sa vaîse de ’avîon. Quand î a posa sur e so et se redressa, ee nota aussîtôt sa stature împosante. I dégageaît une sensatîon de puîssance. Impressîonnée magré ee, ee cîgna des yeux. — D’où venez-vous ? Ee quî pensaît être seue avec e pîote dans cette étendue sauvage. I désîgna une voîture derrîère uî. — Vous venez de a ferme ? — Je suîs Cade Hîndmarsh, dît-î en sourîant. Son patron. I devaît avoîr trente ans et étaît très bronzé. I it bascuer son chapeau vers ’arrîère et ee découvrît es yeux es pus beus qu’ee aît jamaîs vus. I avaît un regard franc. Pus ee e regardaît, pus ee se sentaît égère. Comme sî un poîds se retîraît de ses épaues. I ne a connaîssaît pas. I ne ’avaît jamaîs rencontrée. I ne a trouveraît pas pîtoyabe, stupîde. Sauf sî ee faîsaît queque chose quî uî donneraît une raîson de e croîre, bîen sûr. Maîs î étaît hors de questîon que cea se produîse. — Nîcoe McGîroy, dît-ee en se rappeant ses manîères. Ee tenaît à paraïtre came, posée et sérîeuse. I a rejoîgnît et uî serra a maîn sî puîssamment qu’ee eut un mouvement de surprîse. I grîmaça et desserra sa prîse. — Désoé. On m’a toujours dît de ne pas serrer sî fort. — Ne vous excusez pas ; vous ne m’avez pas faît ma. Cade serraît a maîn comme un homme, un vraî. Sa poîgne étaît ferme, sûre. Puîssante. Ee auraît aîmé serrer a maîn comme ça. Sous son chapeau, ses yeux beus brîèrent un înstant. I ’observaît. Ee eva e menton et rencontra son regard. Ee ne se faîsaît pas d’îusîons; î ne faîsaît que a jauger. Après tout, ee aaît s’occuper de ses ies pendant deux moîs.
8
— Je faîs ’affaîre ? inît-ee par demander, nerveuse. Ee savaît que sî a réponse étaît non î n’hésîteraît pas à a renvoyer chez ee. Maîs ee ne pouvaît retourner à Mebourne… Pas encore ! Mebourne… Décembre… et e marîage qu’ee auraît dû être en traîn de préparer. — Pourquoî cet endroît est-î parfaît ? La voîx de sa mère résonna dans son esprît.Parfait ? Nicole, tu n’es pas sérieuse ! Ee ’îgnora. — Tout cea, dît-ee en montrant e paysage, est sî dîfférent de ce que je connaîs ! Ce quî étaît parfaît pour ee. — Beaucoup de gens vîennent îcî pour fuîr queque chose. — Est-ce pour cette raîson que vous êtes à? contra-t-ee. A queques mètres, Jerry pouffa. — Non, ma famîe est îcî depuîs pusîeurs génératîons. Maîs vous n’avez pas répondu à ma questîon. — Certaîns, dît-ee en choîsîssant ses mots, veuent non seuement découvrîr e pays, maîs aussî en faîre ’expérîence. — Et c’est pour cea que vous êtes îcî ? — Vous connaîssez ce genre de vîe et de paysages puîsque vous êtes nés et avez grandî îcî. Maîs pour moî c’est une aventure. Ee avaît besoîn de s’éoîgner de sa vîe, de Mebourne, et du jugement des autres. Cependant, ee ne ’avoua pas. I penseraît qu’ee fuyaît. Tout sera encore là quand tu rentreras, Nicole, tu sais. Et sa mère avaît certaînement raîson. Toutefoîs, en deux moîs, ee trouveraît peut-être a force d’y faîre face. Ee espéraît en deux moîs devenîr pus forte, pus corîace. Devenîr e genre de femmes à quî on ne ment pas, qu’on ne trompe pas. Cade inît par uî sourîre.
9
— Bîenvenue à Wamînda Downs, Nîcoe. — Mercî, soufla-t-ee, souagée d’avoîr passé ce premîer examen. Ee sourît magré ee. Le rîre de Jerry uî îndîqua que son enthousîasme étaît vîsîbe. Le sourîre de Cade s’éargît. Ee sentaît presque Dîane uî donner un coup de coude en uî murmurant : « Beau gosse ! » La pensée de sa meîeure amîe ’arrêta net. Ee se renfrogna. Cade pîssa es yeux et son sourîre s’effaça. Queque chose en ee protesta, maîs ee ’îgnora. Ee étaît îcî pour changer. Pas pour s’épancher. Nî pour apprécîer tout et tout e monde sans jugement mesuré. Nî pour qu’on a traîte comme une enfant. Ee e contourna pour prendre sa vaîse. — J’aî vraîment hâte de rencontrer Ea et Hoy. Ee étaît certes venue pour prendre du recu par rapport à sa vîe, maîs ee étaît à pour faîre un travaî. Et ee e feraît du mîeux possîbe. — J’aî amené e générateur que tu as commandé, dît Jerry. Les hommes déchargèrent ’engîn. Magré e voume et e poîds du générateur, Cade ne transpîra pas une goutte en e portant à a voîture. Après avoîr saué Jerry, ee suîvît Cade, admîrant e mouvement de ses épaues et a puîssance de son dos. C’étaît un vérîtabe tîtan. I posa e générateur sur e pateau de son pîck-up avec aîsance et chargea égaement sa vaîse. Ee e aîssa faîre. Non pas parce qu’ee n’avaît pas de force dans es bras… Retrouver a forme étaît sur sa îste des choses à faîre tant qu’ee étaît îcî. Dans deux moîs, ee trîmbaeraît cette vaîse sans éprouver a moîndre fatîgue. Ses yeux s’égaraîent vers Cade un peu trop facîement, aors ee it comme uî — ee regarda ’avîon décoer. Puîs, pour évîter de e regarder encore, ee it un tour compet sur ee-même pour observer e paysage.
10
— Ça me dépasse. Tout sembe pat à perte de vue. Maîs je ne voîs pas une seue maîson. — Le paysage est trompeur. I uî ouvrît a portîère et, orsqu’ee fut montée, î aa s’înstaer sur e sîège conducteur. Is se mîrent en route sur ce qu’on pouvaît à peîne appeer un chemîn. — La maîson est-ee oîn ? — A envîron cînq kîomètres. Ee attendît. I ne dît rîen de pus. Sur e sentîer cahoteux, a voîture ne dépassaît pas es trente kîomètres heure et e sîence ’oppressaît. — La pîste d’atterrîssage auraît pu être construîte pus près de a maîson, non ? — C’est une mesure de précautîon au cas où î y auraît un accîdent, susceptîbe de démarrer un feu de broussaîes. Nîcoe hocha a tête, satîsfaîte de cette expîcatîon. C’étaît parfaîtement ogîque maîntenant qu’ee y pensaît. A ce moment-à, îs arrîvèrent en haut d’une pente et Cade s’arrêta. Ee contempa a vue quî s’offraît à ee et ne put retenîr un soupîr d’admîratîon. — C’est très împressîonnant, monsîeur Hîndmarsh. — Cade, corrîgea-t-î. Nous ne faîsons pas de manîères îcî, Nîcoe. Voîcî a ferme. C’étaît bîen pus grand qu’ee ne ’avaît îmagîné. Du côté où îs arrîvaîent se trouvaît une vaste demeure très étendue. Un porche faîsaît e tour de a maîson, maîs c’étaît e jardîn quî ’împressîonnaît e pus. Même à cette dîstance, ee dîstînguaît es frondes des fougères arborescentes, aînsî que ’ampeur des dattîers quî parsemaîent a peouse. — Je n’arrîve pas à croîre que vous ayez un jardîn. C’est comme une oasîs. — Nous puîsons ’eau dans es nappes souterraînes, dît-î. Maîs je ne me suîs pas arrêté îcî pour que vous admîrîez a vue. J’aî besoîn que vous comprenîez des ééments fondamentaux pour ne pas avoîr d’ennuîs tant que vous êtes îcî.
11
Ee fronça es sourcîs, curîeuse. — Vous pensez peut-être que venîr îcî pour deux moîs est une aventure, maîs ’envîronnement est împîtoyabe. Sî vous e sous-estîmez, c’est à vos rîsques et pérîs. Ee essaya de ne pas frîssonner. — D’accord. Ee se rendît compte combîen sa voîx sembaît faîbe. Ee eva e menton et para d’une voîx assurée. — Que doîs-je savoîr ? — La terre est trompeuse. Ee ondue. Vous pensez savoîr où vous êtes, puîs vous vous retournez et ne voyez pus a maîson, vous n’avez pus de repères. On se perd en un cîn d’œî. N’aez pas vous baader toute seue. Cette mîse en garde eut raîson de son fragîe optîmîsme. Ee ne pourraît même pas aer courîr ? Ee s’étaît pour-tant juré de rentrer à Mebourne toute bronzée et mînce, hîstoîre de montrer à Dîane, Brad et tous ses amîs qu’ee avaît tourné a page, qu’ee avançaît. Ee vouaît paraïtre sûre d’ee. Hors de questîon qu’un homme a quîtte de nouveau pour queques kîos en trop ! — Wamînda Downs faît pus de un mîîon d’hectares. Douze mîe kîomètres carrés. C’est très grand, ça faît beaucoup de terraîn à chercher sî quequ’un se perd. Ee comprît e sous-entendu. Sî quequ’un dîsparaîssaît îcî, on pouvaît ne jamaîs e retrouver. — Vous voyez cette côture peînte en banc ? — Ouî. — Ee faît e tour du domaîne habîtabe, d’un hectare et demî, dont font partîe a maîson et es dépendances. Vous pouvez vous promener îbrement à ’întérîeur, maîs ne passez pas cette îmîte sans être accompagnée. Un hectare et demî seraîent déjà sufisants ! — Comprîs. Ensuîte, î uî montra es dîvers bâtîments, es encos et es habîtatîons des nombreux empoyés. C’étaît încroyabe. Wamînda Downs étaît une petîte communauté prospère.
12
— Vous devrez rester à dîstance des encos. Nous avons rassembé un troupeau de chevaux sauvages î y a deux semaînes, et nous aons commencer à es dresser. C’est un travaî dangereux. — D’accord, dît-ee. Autre chose que je doîs savoîr ? — Sî vous faîtes e tour du domaîne habîtabe, prenez toujours une bouteîe d’eau avec vous, portez un chapeau, et mettez de a crème soaîre. Cea ne faît qu’un hectare et demî, maîs c’est ’été, et e soeî est împîtoyabe îcî. — Je tâcheraî de m’en souvenîr, monsîeur Hîndmarsh. Et soyez tranquîe, je ne aîsseraî pas es ies sortîr entre 11 heures et 15 heures. — Le jardîn est étonnamment fraîs. Ee se feraît sa propre opînîon à ce propos. Is étaîent à deux heures de vo de ’hôpîta e pus proche, et ee ne vouaît pas prendre de rîsques d’însoatîon. — Une dernîère chose. Queque chose dans son ton a poussa à se tourner vers uî. — Ouî ? Ses yeux beus étînceaîent. — Je m’appee Cade. Essayez. Jamaîs ee n’avaît appeé son empoyeur par son prénom, maîs ee se rendît soudaîn compte qu’ee ne vouaît pas de cette famîîarîté avec cet homme. I étaît trop… sûr de uî, trop beau… trop tout ce qu’ee n’étaît pas. Espèce de lâche. Bon sang, ee étaît a nounou de ses ies. Ee ne pouvaît évîter es prénoms. Ee eva e menton, s’efforçant d’avoîr ’aîr came et posé. Compétent et înteîgent. Ee humîdîia ses èvres. I a guettaît des yeux. — Cade, dît-ee. — Vous voyez ? Ce n’étaît pas sî dur, sî ? Avant qu’ee ne puîsse répondre, î démarra et îs partîrent vers a ferme. Cette foîs-cî, ee refréna son envîe de comber e sîence. Ee se concentra sur a maîson et
13
e jardîn, essayant de devîner ce quî brîaît sur es troncs des pamîers et es formes pantées dans a peouse. En approchant, ee fut bouche bée. Ce quî brîaît… c’étaîent des guîrandes. Et es formes sur a peouse… Oh, non. Des panneaux de boîs sur e thème de Noë, peînts de coueurs vîves. D’un côté, e traïneau du Père Noë étaît panté à côté de quatre joyeux rennes. De ’autre se tenaît un Père Noë de boîs, un sac de jouets aux pîeds. Des locons argentés et dorés pendaîent du pafond du porche, aternant avec des étoîes vertes et rouges. Des guîrandes de Noë de toutes es coueurs ornaîent es pîîers du porche. Ee tressaîît. Noë. Ee savaît qu’ee ne pourraît y échapper totaement — Cade avaît deux petîtes ies après tout — maîs… ee avaît pensé qu’îcî, dans ’outback, ce seraît à échee réduîte, dîscret… sobre. Ee avaît compté à-dessus. Sa poîtrîne se serra. La voîture s’arrêta sur un chemîn encadré d’énormes sucres d’orge. Au bout du chemîn, quatre arges marches menaîent au porche et à a porte d’entrée de a demeure. Troîs anges de boîs ornaîent e toît du porche, eurs trom-pettes evées vers e cîe. Ee se mordît a angue pour ne rîen dîre de stupîde. Ee serra es poîngs et retînt ses armes. Tout cet attîraî uî rappeaît e marîage qu’ee auraît dû être en traîn de préparer. Cet engouement a narguaît et uî rappeaît que rîen,rien, ne pourraît rempacer ce qu’ee avaît perdu. Ce n’étaît que a premîère semaîne de décembre. Ee avaît prîs un congé de son poste d’enseîgnante. Maîs déjà Noë et ses attrîbuts tapageurs a déiaîent. Ee dégutît et tenta d’îgnorer a souffrance. — Je suîs sûr que vous ne vous attendîez pas à cea. Qu’en pensez-vous ? Ee détestaît ! Maîs a vérîté ne paîraît pas à son empoyeur. Et bîen qu’ee se iche de ce qu’î pensaît
14
d’ee — du moment qu’î trouvaît qu’ee faîsaît bîen son travaî — ee ne vouaît pas paraïtre împoîe. L’esprît en ébuîtîon, ee chercha une façon de formuer un avîs neutre, maîs, en se tournant vers Cade, ee se rendît compte que ce n’étaît pas a peîne. I avaît comprîs. I uî décocha un regard noîr. Ee dégutît. — Je pensaîs avoîr aîssé tout cea derrîère moî, en vîe, tenta-t-ee maadroîtement d’expîquer. — C’est donc cea que vous fuyez. — Je ne fuîs rîen. Non, ee ne fuyaît rîen. Ee faîsaît une pause, c’étaît dîfférent. I se aîssa tomber contre son sîège, maîs ses yeux restèrent durs comme a pîerre. — Le générateur arrîvé avec vous aîmentera es guîrandes éectrîques que je vaîs mettre un peu partout. Le domaîne ressemberaît à un paaîs kîtsch de conte de fées. Ou à un gâteau de marîage trop décoré. — Nous fêtons Noë en grande pompe cette année, mademoîsee McGîroy. Sî cea vous pose un probème, je peux encore demander à Jerry de vous ramener chez vous. Pour qu’ee affronte es sourîres faux et exubérants de son entourage ? Non, mercî ! Icî, ee pouvaît faîre bonne igure, prétendre. Personne ne a connaîssaît îcî. Personne ne seraît tenté d’îronîser dans son dos : « Aons, aons, a saîson des fêtes peut être dure parfoîs, n’est-ce pas ? » — Je croyaîs que nous nous appeîons par nos prénoms, Cade. Lentement, ee e sentît se détendre de nouveau. Ee se retourna pour regarder cette démesure de décoratîons. — Ma mère dîraît que c’est à a poînte de a rîngardîse. — Répétez-e à Ea et Hoy et je vous étrange. I prononça cet avertîssement avec un sourîre en coîn maîs queque chose dans son regard uî îndîqua qu’î ne paîsantaît pas.
15
— Je suîs a nounou, pas a méchante sorcîère, dît-ee pour se défendre. — Aors, assurez-vous de rester dans a peau de votre personnage. Ee fronça es sourcîs et se tourna vers uî. — Vous ne me sembez pas être ’încarnatîon du Père Noë, vous, vous savez ? Et c’étaît vraî. Compétent, came en temps de crîse, perspîcace, certes. Maîs gaî et jovîa ? Ee secoua a tête. — Dans ce cas, montrez-moî ce dont vous êtes capabe. Puîs, soudaîn, ee se souvînt qu’î étaît père, un père céîbataîre, et que sa prîorîté étaît de s’assurer que ses ies étaîent heureuses et qu’on s’occupaît bîen d’ees. — Je ne gâcheraî pas a magîe de Noë, uî assura-t-ee. I a dévîsagea avant de hocher a tête. — Content que ce soît régé. I ne uî sembaît toujours pas être du genre Père Noë, maîs son dévouement envers ses ies ne faîsaît aucun doute. — Quand pourraî-je rencontrer Ea et Hoy ? I a regarda d’un aîr pensîf, puîs désîgna a porte d’entrée d’un sîgne de tête. — Tout de suîte, je dîraîs. Nîcoe se retourna… et tomba amoureuse. Ea, quatre ans, et Hoy, dîx-huît moîs, avaîent un arge sourîre et des vîsages de chîpîes. Ees descendaîent es marches du porche en dansant. Mon Dîeu ! Ee n’avaît pas pensé à cea dans son pan de déveoppement personne. Ee étaît supposée garder ses dîstances, rester détachée en toutes cîrconstances. Maîs comment e rester face à ces deux bouîes înnocentes ? Ee sortît de a voîture, un sourîre aux èvres. Ee rectîia son pan ; es enfants ne comptaîent pas. Eux au moîns ne mentaîent pas, ne trompaîent pas. Is ne faîsaîent pas sembant d’être vos amîs avant de vous voer votre iancé. Avec des enfants, ee n’avaît pas besoîn de préserver son cœur.
16