Une nuit de rêve - Un irrésistible médecin (Harlequin Blanche)

De
Publié par

Une nuit de rêve, Alison Roberts

Au cours d'un merveilleux bal masqué, Kelly Adams danse avec le Dr Tony Grimshaw puis passe la nuit avec lui avant de s'esquiver aux douze coups de minuit... Le conte de fées achevé, Kelly reprend son travail au St Patrick's Hospital comme si de rien n'était, mais évite désormais avec soin les abords du bloc opératoire. Pour ne pas croiser Tony, brillant chirurgien appartenant au monde des nantis, qui ignore qu'elle est simple aide-soignante. et mère adoptive d'une petite fille pas tout à fait comme les autres.

Un irrésistible médecin, Margaret McDonagh

Quand son regard croise celui de l'inconnu incroyablement séduisant qui assiste, comme elle, à une conférence sur les allergies, Ruth Baxter se sent submergée par un flot d'émotions. Avant de comprendre qu'il s'agit en réalité de Riccardo Linardi, son futur patron. Un homme avec qui elle ne peut s'autoriser une liaison sans risquer de gâcher la plus fantastique des opportunités professionnelles.

Publié le : mardi 15 septembre 2009
Lecture(s) : 27
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280273176
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1.

Qui cela pouvait-il être ?

Ne prêtant plus la moindre attention à la conversation dans laquelle il était lancé depuis un bon moment, le Dr Anthony Grimshaw n’avait d’yeux que pour la femme sublime qu’il venait d’apercevoir, debout entre deux colonnes, à l’autre extrémité de la salle de bal.

A la plus grande satisfaction du comité d’organisation, le gala de bienfaisance du St Patrick’s Hospital était devenu le clou de l’année. Une foule nombreuse virevoltait sur le parquet en suivant l’excellente musique dispensée par un petit orchestre plein d’énergie. Malgré la présence de tous ces danseurs qui lui masquaient l’horizon, Tony tenta d’apercevoir encore la belle inconnue avant de se tourner vers son interlocuteur. L’homme, plus âgé que lui, était aussi l’un de ses éminents collègues : John Clifford, un cardiologue spécialisé en pédiatrie.

— Au fait, je crois avoir vu une photo de toi dans l’un de ces magazines qui colportent des ragots sur les célébrités, dit ce dernier. Tu étais avec la fille de Morrison… J’ai oublié son prénom…

— Miranda, précisa Tony, l’esprit ailleurs.

— Ah oui, c’est ça ! Comme je le disais, le fait que le père de Gilbert siège au conseil d’administration perdrait de son importance si toi-même, tu avais pour futur beau-père un homme qui détienne un pouvoir équivalent, voire même plus grand, et donc capable d’appuyer ta candidature au poste de chef de service.

— Comment ? demanda Tony, s’intéressant de nouveau à la conversation. De quoi parlez-vous, John ?

— De toi. Et de Miranda.

— Il n’y a rien entre Miranda et moi.

— Mais…

— Nous nous sommes rencontrés dans un gala de bienfaisance. Un peu comme celui-ci, sauf qu’il ne s’agissait pas d’un bal costumé, ajouta-t-il en jetant un regard amusé à son compagnon.

Les rondeurs, le regard vif et l’épaisse chevelure blanche du Dr Clifford le rendaient très sympathique aux yeux de ses petits patients qui, tous, l’adoraient. Ce soir, le vieux cardiologue avait revêtu une longue robe royale et ceint son front d’une couronne pour suivre le thème imposé aux invités du bal masqué : le Moyen Age.

— Cette tenue vous va à merveille, John. Vous êtes majestueux ! Pour en revenir à Miranda, oui, c’est vrai, nous sommes sortis plusieurs fois ensemble, mais cela n’ira pas plus loin.

— Pourquoi pas ? Qui sait ? Cette jeune femme est très belle. Et fortunée… De plus, elle doit faire partie de toutes ces femmes qui te trouvent irrésistible. Franchement, si j’avais ton âge, je…

Tony lui lança un regard qui empêcha le vieux médecin de se livrer à des commentaires qui auraient pu paraître déplacés si les deux hommes ne se connaissaient pas si bien, et cela depuis des années. Agé d’une soixantaine d’années, John Clifford était un ami de la famille. Il avait été le mentor de Tony lorsque celui-ci avait intégré le personnel du St Patrick’s en tant qu’interne en chirurgie, des années auparavant.

— Ne croyez-vous pas que cela pourrait paraître choquant que je sorte avec la fille du président du conseil d’administration de l’hôpital au moment même où je pose ma candidature au poste tant convoité de chef du service de chirurgie cardiaque ?

John poussa un soupir de regret.

— C’est justement le fait que tu sois jeune et célibataire qui joue contre toi, Tony. Les décideurs te voient comme quelqu’un qui risque, dans les années à venir, de se laisser distraire dans son travail par le souci de se trouver une femme et de fonder une famille. Ils craignent que cela ne compromette ton aptitude à diriger le service en te fixant d’autres priorités dans la vie.

— Je peux tous les rassurer, John. Avec un peu de chance, Miranda aura dit à son père qu’elle avait rompu avec moi parce qu’elle n’avait aucune envie d’entrer en compétition avec mon travail. Elle a compris que j’étais beaucoup plus intéressé par la recherche médicale que par les histoires de cœur.

— Je ne te comprends pas, Tony. Cette jeune femme semblait parfaite.

— Voulez-vous que je vous confie un secret, John ?

— De quoi s’agit-il ?

Tony se pencha vers lui pour chuchoter :

— Eh bien, il se trouve que la perfection peut être parfois très, très ennuyeuse.

Alors qu’il se redressait, il chercha de nouveau du regard la silhouette gracieuse qui, tout à l’heure, entre les colonnes, avait attiré son attention. Ce fut à peine s’il répondit au petit signe de la main que lui adressa John avant de rejoindre un autre groupe.

Pourquoi s’intéressait-il tant à cette femme ? Il n’avait même pas pu distinguer nettement les traits de son visage. Peut-être était-ce la façon dont elle se tenait ? Il émanait d’elle une assurance tranquille, une grâce qui s’exprimait sans qu’elle ait besoin de bouger. Et on la devinait indépendante.

Tout comme lui. Ce soir, il se sentait indépendant. Libre.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi