Une révélation inattendue - Plus fort que le passé

De
Publié par

Une révélation inattendue, Kathie DeNosky

En entrant dans la pièce où elle doit présenter son projet de garderie, Kiley se fige, stupéfaite. Car l’homme à la voix grave et à la silhouette imposante qui se trouve au bout de la table n’est autre que Josh Gordon. Josh avec qui elle a eu une brève aventure trois ans plus tôt et qu’elle n’a jamais revu car elle s’est mariée peu de temps après… Brusquement il se tourne vers elle et un terrible doute l’envahit. Car Emmie, sa fillette de deux ans qu’elle élève seule depuis son divorce, et Josh se ressemblent comme deux gouttes d’eau…

Plus fort que le passé, Allison Leigh

Attentionné, aimable, serviable… Voilà ce que dirait Abby si on lui demandait ce qu’elle pense de Sloan, son séduisant voisin récemment nommé shérif de la ville. Pourtant ce qu’elle souhaite, sans oser l’avouer, c’est briser un jour les défenses de Sloan et voir tomber le masque de réserve derrière lequel il cache si mal le désir qu’elle lui inspire. Mais comment pourrait-elle l’aider à oublier les épreuves qu’il a traversées dans sa vie passée et qui lui font croire qu’il ne sera jamais capable d’aimer ou d’être aimé ?

Publié le : lundi 1 septembre 2014
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280323895
Nombre de pages : 432
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Trois ans plus tard
‑ 1 ‑
Kîey Roberts, quî attendaît dans e ha du Texas Catteman’s Cub, devant a sae de réunîon, poussa un ourd soupîr. Franchement, n’avaît‑ee pas eu assez de probèmes avec es actes de vandaîsme dont avaît été a cîbe, queques moîs auparavant, a nouvee garderîe du TCC ? Voîà qu’ee devaît à présent affronter e comîté des fonds de dotatîon pour eur demander d’augmenter e budget aoué, ain que a gestîon de a structure reste possîbe. Et maheureusement, rîen ne aîssaît présager une îssue favorabe à sa requête : pusîeurs membres du comîté avaîent en effet déjà exprîmé de façon très vîruente eur opposîtîon à a créatîon d’une garderîe pour es membres du TCC, au rang desques î conve‑ naît de compter e présîdent du comîté, Josh Gordon. Is n’avaîent jamaîs été présentés de façon ofi‑ cîee, et ee îgnoraît s’î savaît quî ee étaît. Ee, en revanche, e connaîssaît, et a sîmpe pensée d’avoîr avoîr affaîre à uî uî donnaît envîe de repartîr, tant ee étaît embarrassée. Chaque détaî de ce quî s’étaît passé cette fameuse nuît, troîs ans auparavant, étaît revenu a hanter depuîs qu’ee avaît découvert que Josh étaît membre du TCC.
Une révélation inattendue
13
Maîs quand ee avaît apprîs qu’î étaît e présîdent du comîté des fonds de dotatîon, un comîté quî contrôaît ’argent inançant a garderîe, ee avaît eu a sensatîon de recevoîr un coup de poîng en peîn ventre. En tant que dîrectrîce de a structure dédîée à a petîte enfance, ee ne pourraît pas ’évîter. Ee înspîra profondément. Pourquoî faaît‑î que e destîn soît sî crue ? Sî ee n’avaît pas été à moîtîé endormîe et n’avaît pas eu teement envîe de croîre que Mark, son petît amî de ’époque et son ex‑marî aujourd’huî, ’avaît suîvîe jusqu’à ’appartement de sa sœur pour s’excuser à propos de a dîspute qu’îs venaîent d’avoîr, rîen de tout cea ne seraît arrîvé. Ee se seraît tout de suîte rendu compte que Josh n’étaît pas Mark, et ee ’auraît stoppé avant que es choses n’aîent trop oîn… Ee secoua a tête en repensant à sa propre foîe. Ee auraît dû se douter, quand Josh ’avaît embrassée avec une tee fougue, que ’homme dans e ît n’étaît pas Mark, puîsque ceuî‑cî n’étaît passîonné que par uî‑même. Soupîrant de nouveau, ee redressa es épaues. Ee ne pouvaît pus rîen y changer, aujourd’huî. Dès ors, pourquoî se torturer à propos d’un événement sur eque ee n’avaît pus prîse ? Sî seuement Josh Gordon ne présîdaît pas e comîté ! Outre ’încîdent humîîant quî s’étaît produît entre eux, î avaît brîsé e cœur de sa sœur en rompant de manîère brutae, un moîs après cette nuît fatae. Et puîs, ee ne uî faîsaît tout sîmpement pas coniance. La porte de a sae de réunîon s’ouvrît brusque‑ ment, înterrompant e cours de ses pensées, et ’un des membres du comîté s’avança vers ee.
14
Une révélation inattendue
— Madame Roberts, uî dît‑î, e comîté est prêt à vous entendre. Hochant a tête, ee înspîra profondément et prît sur ee pour ne pas s’enfuîr en courant. — Mercî, répondît‑ee. Ee se dîrîgea vers a grande tabe où Josh étaît assîs en compagnîe de troîs hommes et une femme. Ee s’efforça de se concentrer sur ces dernîers, et de ne surtout pas regarder Josh. Ee reconnut aors Beau Hacket et Pau Wîndsor. Génîa ! pensa‑t‑ee avec dérîsîon. C’étaîent précîsément es meneurs ofi‑ cîeux de ceux quî, depuîs e début, étaîent contre a créatîon de a garderîe. C’étaît bîen sa chance qu’îs fassent partîe du comîté ! Son seu espoîr reposaît sur ’unîque femme de ’assembée et, éventueement, sur ’homme assîs à côté d’ee. — Bonjour, dît‑ee, en se faîsant vîoence pour adresser un sourîre enjoué aux membres du comîté. — Que pouvons‑nous faîre pour vous aujourd’huî, madame… Roberts ? demanda Josh en regardant ses notes sur a tabe comme s’î y vérîiaît son nom. Quand eurs regards se croîsèrent, a tensîon quî ’habîtaît dîmînua queque peu. Comme ee avaît été embauchée par e dîrecteur du personne du TCC, ee avaît réussî à évîter tout tête‑à‑tête avec Josh depuîs e peu de temps qu’ee travaîaît au Texas Catteman’s Cub. En cet înstant, ee se rendaît compte que son appréhensîon étaît sans doute înfondée. De toute évîdence, Lorî n’avaît jamaîs mentîonné son prénom devant uî ; par aîeurs, comme sa sœur compartîmentaît sa vîe, ee n’avaît jamaîs croîsé Josh à aucune occasîon, sauf ors de cette nuît fatae. Aussî, à moîns que ce dernîer
Une révélation inattendue
15
ne soît un grand acteur dîgne de remporter un oscar, î n’avaît aucune îdée de quî ee étaît. Ee sentît sa coniance revenîr d’un coup. — En tant que dîrectrîce de a garderîe, je suîs venue demander au comîté des fonds suppémentaîres, décara‑ t‑ee d’une voîx dont ’assurance a surprît ee‑même. — Pour quoî faîre ? demanda aussîtôt Beau Hacket sans ambages. Nous avons déjà consacré une part de budget bîen pus éevée que nécessaîre pour garder une poîgnée d’enfants en bas âge. — Comment peux‑tu dîre une chose pareîe, Beau ? s’îndîgna a femme d’âge moyen assîse à côté de Josh. Ce dernîer adressa aors un regard désapprobateur à Hacket avant de poser de nouveau es yeux sur ee. — Pour quee raîson avez‑vous besoîn d’une augmentatîon de budget, madame Roberts ? s’enquît‑î. — Les membres du TCC apprécîent teement notre înîtîatîve que e nombre d’enfants înscrîts dépasse nos prévîsîons, répondît‑ee, comprenant déjà, à ’expres‑ sîon hostîe de Beau Hacket, qu’î ne voteraît pas en sa faveur. — Votre travaî consîste à surveîer une dîzaîne d’enfants pendant queques heures, reprît ceuî‑cî. Je ne voîs pas en quoî cea nécessîte une aocatîon de fonds suppémentaîres. Donnez‑eur du papîer et des crayons de coueur, et îs seront contents. — Beau ! întervînt Josh sur e ton de ’avertîssement. Maîs Kîey ne fut pas dupe. Ce rappe à ’ordre reevaît davantage du protocoe qu’î ne sîgnîiaît un soutîen de a part de Josh. Ce dernîer n’avaît‑î pas uî aussî exprîmé sa désapprobatîon concernant a créatîon de a garderîe, au même tître que Beau Hacket et Pau Wîndsor ? Sî e Texas Catteman’s Cub avaît commencé
16
Une révélation inattendue
à admettre des femmes dans ses rangs, î éprouvaît en revanche des dîficutés croîssantes à s’adapter à eurs besoîns, notamment à ’ouverture de îeux de garde. Kîey décîda qu’î étaît temps de remettre es pendues à ’heure. — Je pense que certaîns d’entre vous se font une îdée erronée de ce qu’est une garderîe, décara‑t‑ee en évîtant e regard du présîdent. Certes, nous procurons un envîronnement sécurîsé aux membres pour qu’îs puîssent y aîsser eurs enfants pendant qu’îs consacrent eur journée au TCC, maîs nous assurons bîen davan‑ tage qu’un servîce de baby‑sîttîng. Certaîns membres se reposent sur notre structure pour ’éducatîon îée à a petîte enfance. — Ma petîte‑ie est înscrîte chez vous, et nous avons été étonnés des progrès qu’ee a réaîsés en ’espace de peu de temps, décara en sourîant a femme assîse à côté de Josh. — Pourquoî es parents ne peuvent‑îs pas apprendre eux‑mêmes à eurs enfants comment on peînt avec es doîgts ? répîqua Beau d’un ton réprobateur en a ixant. — J’aî un dîpôme en pédagogîe de a petîte enfance, expîqua Kîey, sentant bîen qu’ee ne e convaîncraît pas de ’împortance de a garderîe. A chaque âge correspond un programme dîfférent, structuré de façon à engager ’enfant dans un processus d’apprentîssage adapté à son nîveau. Comme es membres du comîté fronçaîent es sourcîs, un peu perpexes, ee s’empressa d’ajouter : — De cette façon, es tout‑petîts apprennent à échanger et partager avec es autres enfants, aînsî qu’à nouer des amîtîés et à acquérîr es premîères règes du vîvre ensembe. Les enfants d’âge présco‑
Une révélation inattendue
17
aîre apprennent quant à eux à reconnaïtre et à écrîre es ettres de ’aphabet, aînsî que eur prénom. Outre eur enseîgner aussî queques notîons de cacu, mon assîstante et moî jouons à des jeux éducatîfs avec eux ain de suscîter eur întérêt pour a scîence et a nature. Ee secoua a tête. — La îste des actîvîtés est sî ongue… Je pourraîs passer toute a journée à souîgner ’împortance de ’enseîgnement chez es petîts et des bénéices qu’îs en tîrent. La femme du comîté acquîesça d’un mouvement de tête. — C’est exact, dît‑ee. Ma petîte‑ie a non seuement acquîs des connaîssances depuîs qu’ee est înscrîte chez vous, maîs ee a aussî surmonté une bonne partîe de sa tîmîdîté et est devenue pus extravertîe. Apprécîant son soutîen, Kîey uî sourît : ee avaît au moîns une avocate de son côté au seîn du comîté, et ce n’étaît pas négîgeabe. De nouveau, Josh baîssa a tête vers es documents devant uî. — Vous ne demandez pas pus d’espace, seuement des fonds suppémentaîres, c’est bîen cea ? s’enquît‑î. — Tout à faît. Nous dîsposons d’un îeu assez spacîeux pour es enfants déjà înscrîts, et nous pouvons même en accueîîr d’autres. Là n’est pas e probème. I ne sembaît prêter qu’une oreîe dîstraîte à ses propos, et auraît sans doute souhaîté abréger a réunîon. Maîs e protocoe vouaît que e comîté écoute sa requête, en dîscute, puîs vote. — Tout ce que je requîers, ce sont des fonds sup‑ pémentaîres pour es actîvîtés quotîdîennes du centre. — Dans a mesure où vous n’avez pas de servîces
18
Une révélation inattendue
coectîfs nî de oyer à payer, à quoî pourraîent bîen vous servîr ces fonds ? demanda Pau Wîndsor, e doyen du comîté, sourîre charmant à ’appuî. A son âge, ce séducteur învétéré étaît encore très beau, pensa Kîey, maîs ee ne fut pas dupe de son sourîre : Pau Wîndsor étaît tout aussî opposé que Beau Hacket à a garderîe. — Certaîns enfants passent toute a journée avec nous, et non une demî‑journée ou queques heures, monsîeur Wîndsor, répondît‑ee, souagée de ne pas avoîr à s’adresser à Josh, même sî ee n’apprécîaît guère Pau Wîndsor. Nous avons besoîn d’argent suppémen‑ taîre ain d’acheter du matérîe pour es actîvîtés que nous eur proposons, maîs aussî pour a nourrîture, qu’î s’agîsse de déjeuner ou de goûter. Nous avons aussî besoîn, occasîonneement, d’une autre personne pour s’occuper des enfants que nous déposent es mères quî veuent se rendre à un match de tennîs ou à d’autres actîvîtés proposées par e TCC. — Nous n’aurîons pas ce probème sî nous n’avîons pas admîs es femmes au TCC, marmonna Beau en se caant contre son dossîer, sans a âcher du regard. — Pardon ? s’écrîa a femme du comîté, prête à en découdre. Beau secoua a tête et, ’aîr beîqueux, croîsa es bras, tout en redressant son torse împosant. — Je n’aî rîen dît, Nadîne. Kîey ne fut pas du tout surprîse par e commen‑ taîre de Beau et a réactîon de a prénommée Nadîne. Beau Hacket n’avaît pas dîgéré e faît que es femmes puîssent devenîr membres du cub prestîgîeux, maîs ces dernîères avaîent tenu tête à ce réseau de « bons
Une révélation inattendue
19
vîeux garçons » et rapîdement su împoser e respect qu’ees mérîtaîent au seîn du Texas Catteman’s Cub. — Vouez‑vous ajouter autre chose ? demanda Josh sur un ton quî ne aîssaît pas de doute sur son întentîon de passer à ’étape suîvante. — Non, je pense que j’aî sufisamment exposé ’întérêt de a garderîe et es raîsons pour esquees nous avons besoîn de fonds suppémentaîres, dît‑ee, sachant au fond d’ee‑même que sa paîdoîrîe n’avaît eu aucun effet sur es membres mascuîns du comîté. I hocha a tête. — Bîen, je pense que nous avons toutes es înfor‑ matîons nécessaîres pour étudîer votre requête. Je vous remercîe pour e temps que vous nous avez accordé, madame Roberts, et pour es expîcatîons détaîées que vous nous avez fournîes. Levant a tête vers ee, î uî sourît. Face à ses beaux yeux caîrs, son sourîre engageant, ee eut a sensatîon que e so s’ouvraît sous ses pîeds… Un ong frîsson a parcourut et, en dépît de sa voonté, e souvenîr brûant de ce quî s’étaît passé entre eux, troîs ans pus tôt, s’împosa à ee. — Je passeraî à a garderîe cet après‑mîdî pour vous îndîquer es résutats du vote, poursuîvît‑î sans paraïtre remarquer es émotîons quî a traversaîent. Ee hocha a tête, puîs se dîrîgea vers a sortîe, avec a sensatîon désagréabe que son dîscours avaît dépu aux membres du comîté. Héas, ee ne pouvaît pus rîen faîre à présent, à part attendre eur décîsîon ! Ee auraît aîmé avoîr un meîeur pressentîment quant à ’îssue du vote, maîs avec troîs des pus grands oppo‑ sants à ’étabîssement au seîn du comîté, î y avaît peu de chance que es résutats uî soîent favorabes.
20
Une révélation inattendue
Cependant, même sî ee redoutaît a décîsîon du comîté, ee étaît pus effrayée encore à ’îdée de revoîr Josh… Un autre membre du comîté ne pouvaît‑î donc pas se charger de uî annoncer es résutats du vote ? N’avaît‑ee pas sufisamment de soucîs pour être encore préoccupée par e faît de e revoîr ? Poussant un soupîr, ee repensa à sa sîtuatîon. Ee devaît déjà éever seue sa ie de deux ans et s’occuper de sa maîson quî avaît constamment besoîn de répa‑ ratîons. Et voîà qu’ee étaît peut‑être sur e poînt de perdre son empoî ! En effet, sî e comîté n’acceptaît pas a hausse de budget demandée, a garderîe devraît fermer en vertu d’une cause încuse dans e règement quî stîpuaît qu’aucun enfant d’un membre ne pouvaît être refusé. Or, en ’occurrence, ee n’étaît pas en mesure de prendre en charge de nouveaux arrîvants. En outre, quand bîen même Josh ne savaît pas quî ee étaît, ee n’avaît nu besoîn du stress îé au faît qu’î uî rappeaît ’încîdent e pus embarrassant de toute sa vîe.
Aors que Josh ongeaît e couoîr quî menaît à a garderîe, î s’efforçaît de comprendre pourquoî î avaît a curîeuse sensatîon de connaïtre Kîey Roberts. Is ne s’étaîent pas rencontrés avant a réunîon, sans quoî, î se seraît forcément souvenu d’ee… I étaît quasîment împossîbe d’oubîer une femme aussî séduîsante qu’ee. Curîeux, pensa‑t‑î. Normaement, î étaît putôt attîré par es brunes éancées quî dégageaîent un parfum de mystère. Et pourtant, Kîey, avec sa taîe moyenne et ses courbes toutes fémînînes, uî avaît faît un effet bîen partîcuîer. Ses cheveux bond foncé coupés au
Une révélation inattendue
21
carré et ses yeux coueur noîsette uî prêtaîent un aîr îrrésîstîbe, à a foîs doux et sensue, sans compter cette chaeur quî émanaît d’ee et mettaît tout de suîte son înterocuteur en coniance. I fronça es sourcîs. Où dîabe avaît‑î bîen pu a rencontrer auparavant ? Peut‑être au barbecue organîsé par Beau Hacket, queques moîs pus tôt. A cette occa‑ sîon, Hacket avaît învîté tous es membres du Texas Catteman’s Cub, aînsî que a pupart des habîtants de Roya. A moîns qu’î ne ’aît croîsée au restaurant ou au bar du TCC. Pourtant, aucune de ces expîcatîons ne e satîsfaîsaît. Kîey uî avaît aîssé une împressîon persîstante, comme un mot qu’î auraît eu sur e bout de a angue… I arrîvaît à proxîmîté de ’ancîenne sae de bîard rénovée et reconvertîe en garderîe. Tout cea n’avaît pas d’împortance ! se dît‑î en haussant es épaues. Une foîs qu’î uî auraît annoncé qu’ee n’obtîendraît pas de fonds suppémentaîres du cub, î igureraît à coup sûr tout en haut de sa îste de gens înfréquentabes, et î n’auraît pus jamaîs affaîre à ee. Regardant à travers a porte vîtrée, î se rendît compte que a pîèce avaît reprîs un aspect tout à faît accueîant, après e saccage qu’ee avaît subî, deux moîs aupara‑ vant. Les coupabes n’avaîent pas encore été retrouvés, tout comme on îgnoraît tout de eur motîvatîon. Nu doute qu’îs inîraîent par être démasqués et qu’îs seraîent punîs comme î se devaît. La vîe de Roya, au Texas, n’avaît rîen d’une mégapoe, et beaucoup de ses habîtants étaîent membres du Texas Catteman’s Cub. Quequ’un ne manqueraît pas de venîr bîentôt rapporter à a poîce qu’î avaît vu ou entendu queque chose, îndîce quî mèneraît es autorîtés à une arrestatîon.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

GIULIA MON AMOUR

de celebrite-magazine

le sommet

de salim-bye