Violance

De
Publié par

L’histoire d’une passion Un roman mêlant amour et psychologie Aurore, artiste peintre reconnue, porte avec elle le lourd secret de sa toîle talisman "Violance", véritable fil conducteur du roman. Sa rencontre passionnée avec Hadrien, grand reporter, parviendra-t-elle à la libérer du souvenir effarant qui ne cesse de la tourmenter? De Paris aux rives d'El Jadida au Maroc un couple tente de se construire et de surmonter le poids de blessures qui pourraient être irréparables. "Violance" est un roman d'amour, un huis-clos psychologique et affectif, une histoire de couple complexe et captivante qui ne livrera son ultime secret qu'à la dernière ligne du roman.
Publié le : dimanche 12 juin 2011
Lecture(s) : 310
EAN13 : 9782304015928
Nombre de pages : 169
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Violance
3
Titre François Pelletier
Violance
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01592-8 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304015928 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01593-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304015935 (livre numérique)
6
.
8
1 RETROUVAILLES
« Accepte ce jour comme il t’est donnéau lieu de te heurter à l’irréparable qui n’a point designification car c’est la marque de tout passé… »*Peu avant sept heures elle se faufila discrè-tement à l’extérieur et ferma leur maison des faubourgs d’El Jadida. Elle ne perçut aucun mouvement dans la ruelle, aucun signe de vie apparent. Seul le chant d’un couple de martinets à ventre blanc vint emplir l’air quelques instants d’un piaillement strident comme pour la saluer et lui souhaiter le bonjour. Amir n’allait plus tarder. Amir, le secrétaire, serviteur, chauffeur, l’ombre fidèle et précieuse qui s’était mis à leur service, à son service, depuis près de deux ans. A la dernière minute, elle avait subitement décidé de venir attendre Hadrien à l’aéroport de Casablanca. L’attendre et le surprendre. A cette seconde, portée par l’imminence du départ, elle
* Toutes les citations de début de chapitre sont tirées de Citadelled’Antoine de Saint-Exupéry.
9
Violance
se sentait enfin délivrée, détendue et presque heureuse. Depuis son réveil, une mélopée s’était emparée d’elle et le chant mélancolique vibrait au fond de son cœur comme une danse apai-sante et sensuelle où s’entremêlaient inlassa-blement le son voluptueux de kamanjas soutenu par le tempo plus saccadé de quelques tebilats. Violons, flûtes et tambourins accompagnèrent ainsi ses gestes tout en rythmant langoureuse-ment l’excitation de sa toilette. Elle se sentait bien, légère. Amoureuse. Il était de retour, enfin ! Parti douze jours plus tôt en Ouzbékistan pour l’un de ces repor-tages éprouvants qui l’éloignaient régulièrement d’elle. L’Ouzbékistan… Autant dire rien, le néant. Elle n’avait jamais entendu ce nom avant qu’il le prononce pour la première fois de sa voix si particulière. Avec ce timbre haché et fié-vreux qui l’accompagnait en toutes circonstan-ces de sa vie. De ses commentaires rapides et incisifs, elle avait furtivement capté quelques sons vaguement familiers. L’Asie centrale, le Kazakhstan… Mais il ne s’épanchait pas. Il ne le faisait ja-mais. Ni pour elle, ni pour qui que ce soit. Elle lui avait déjà dit à maintes reprises qu’il se com-portait comme un ours, un sauvage et lui en avait fait le reproche affectueusement. Mais il se contentait d’en sourire et suspendait à peine, le
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.