Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Louis Cyr, l'homme le plus fort du monde

De
0 page
Dans cette pièce de Louis Cyr, Bryan Perro nous plonge dans l'univers extravagant de ce Canadien français considéré comme l'homme le plus fort du monde. Soyez spectateurs de son dernier affrontement, moment fatidique qui ouvre la porte à de nombreuses réminiscences de son histoire hors du commun. Dans la gloire comme dans l'adversité, Louis Cyr apparaît tel un homme fier, courageux et maître de son destin.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

PERRO ÉDITEUR 395, avenue de la Station, C.P. 8 Shawinigan (Québec) G9N 6T8 www.perroediteur.com Couverture : Denis Lavergne Infographie : Geneviève Nadeau Epub : Lydie De Backer Première édition : édition des Glanures, 1997. Deuxième édition : Les éditions Michel Brûlé, 2008. Dépôts légaux : 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada ISBN imprimé 978-2-923995-00-7 ISBN Epub 978-2-923995-41-0 © Perro Éditeur, Bryan Perro, 2013 Tous droits réservés pour tout pays
Fortia Nominat Louis Cyr L’homme le plus fort du monde Théâtre
BRYAN PERRO
À MA GRAND-MÈRE GRACIA, PARCE QUE LA FORCE VIENT DU CŒUR.
« J’AI DEUX MONTAGNES À TRAVERSER DEUX RIVIÈRES À BOIRE UNE VILLE À FAIRE AVANT LA NUIT. » - FÉLIX LECLERC
Préface Ce Louis Cyr au théâtre est, par l’esprit et les mots qui évoquent le personnage, un surhomme qui refusedefairepartiedesvaincusdelhistoire.Ilestfaitdegénérosité,dindépendanceetdenoblesse. Onlesaitchevaleresqueetorgueilleuxàlafois.Etilestremplidecesentimentdenostalgiequiinspire le souvenir impérissable des plus grands exploits. Dans cette pièce aux effets métaphoriques, Bryan Perro fait revivre un des rares héros populaires de l’Amérique francophone. Il le fait avec un talent manifeste, évoquant au passage ce qui est apparenté à l’histoire et aux libertés souhaitées d’un Québec en devenir, puis, avec le génie propre aux grands conteurs,lessubtilitésdedialoguesquianimentpuissammentlimaginairecollectif. Dentréedejeu,onpeutpressentirlintentionetlimportancedelœuvre.Elleinviteàdépasserla dimension de la scène et les attitudes des personnages. Elle incarne la mission que d’aucuns croyaient impossibleàlépoqueoùvécutLouisCyr.Pourtant,au-delàdumythe,lauthenticitédesexploitsa dépassélinimaginabletantlaforcedecethommedéfialentendement.Cettemissionaétésubtilement traitéeparlauteurquinapashésitéàexplorerlessouvenirsdelaprimejeunesseduprodige,puisà utiliser des dispositifs narratifs pour marquer le temps qui change tout jusqu’à entraîner le héros vers le crépuscule de sa vie. Construite librement, la pièce n’en tient pas moins compte de certains repères historiques à la fois pour éclairer notre mémoire altérée par les ans, mais également pour donner à la mise en scène une valeur documentaire tout à fait nécessaire. C’est ce qui permet à l’œuvre d’occuper un espace aux multiples références, la faisant glisser entre divers genres pour s’affirmer telle une entreprise audacieuse, inspirée du goût de la mémoire affective et de la mise en valeur d’un symbole identitaire. Car évoquer le souvenir de Louis Cyr équivaut à retracer la chronique d’événements marquants de l’histoire de tout un peuple. Au tournant du XXe siècle, Louis Cyr devient la première superstar de ce qui encore le Canada-français.Sesexploitsenfirentunecélébritésurdeuxcontinentsetsuscitèrentladmiration,lenvie,la controverse et même les complots. On l’auréola de qualificatifs parfois bibliques, on le voua aux gémonies, si bien que sa courte vie fut une suite d’épisodes mémorables, souvent dramatiques. Aventurieretbohêmedanslâme,humiliéparsonillettrismeetparlaréputationdeporteurdeaufaite aux siens, harcelé par une partie influente du clergé canadien-français, puis accablé par un mal qu’il cache tant qu’il le put, la vie de Louis Cyr relève du drame shakespearien. Si Mozart fut un enfant prodige, Louis Cyr le fut tout autant. Or, il en naît ainsi un ou deux par siècle, pdnarnoblpegsuolurioenmnoidla.dutenemimtrpaelruopssihcirnàvionsetenirdseehrurétagné Aux temps forts de son illustre carrière, il n’est question pour Louis Cyr que d’honneur et de fierté. Ce furent les motifs souverains de son engagement public, en y ajoutant son indéfectible patriotisme et sa foi profonde. C’est là l’essentiel de la quête d’un homme d’honneur. Une quête qui ouvre sur la démesure humaine, les effets de l’adulation et le sacrifice d’une vie comme prix de la gloire. FortiaNominatLouisCyresttoutcequilyadappropriépourqualifierleplusgrandphénomènedela force de tous les temps. Une locution latine qui, dans son acception, qualifie le plus fort. Par ces mots en titre d’inauguration, Bryan Perro enflamme notre imaginaire et nous convie à une théâtralité qui, par soneffet,devientunechansondegeste;telleunelégendearthurienneparexemple,alorsquilresteun dernier chevalier pour enfin trouver le Graal. Etsilfallaitdecettepiècevisionnaireneretenirquunescène,ceseraitcelle«dunhommefort,grand et puissant (…) ses longs cheveux blonds tombant sur sa poitrine d’acier ; bras croisés, regardant intensément ses adversaires (…) ce héros sortit directement de la légende grecque… » Cette scène qui culmine par un acte de pur héroïsme alors que jaillit, de la vision onirique une mère, l’image de son fils, Louis Cyr, sauvant son peuple sur les Plaines d’Abraham. Bryan Perro nous rappelle justement que la mythification de la force a transcendé les époques et survécu à toutes les civilisations. Mais que pour ce faire, ses chantres ont toujours puisé dans la légendeetainsiproposécettevisionsurréalistequi,mêmesielledéformelaréalité,nenproposepas moins une juste part de vérité. Voilà pourquoi, dans ce panthéon d’exception, Louis Cyr occupe une place à part. Si tant est que ses exploits tiennent de la légende embellie par le conte populaire, ils sont, pour l’essentiel, tout à fait authentiques.