Madame la Dauphine à Mâcon, souvenirs du 26 et du 27 juillet 1830, par le Cte de Puymaigre

De
Publié par

Pallez et Rousseau (Metz). 1852. In-8° , 12 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : jeudi 1 janvier 1852
Lecture(s) : 4
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

MADAME LA DAUPHINE
à Mâcon.
SOUVENIRS
du 26 et du 27 Juillet 1830,
PAR LE COMTE DE PUYMAIGRE,
CHEVALIER DE SAINT-LOUIS, OFFICIER DE LA LEGION-D'HONNEUR , ET, SOUS LA
RESTAURATION , PRÉFET ET GENTILHOMME DE LA CHAMBRE DU ROI.
METZ,
PALLEZ ET ROUSSEAU, IMPRIMEURS-LIBRAIRES-ÉDITEURS,
rue des Clercs, 14 et 15.
1852.
C'est en 1832 que mon père publia, dans la
Gazette de Metz, les pages que l'on va lire. La mort
de Marie-Thérèse leur a donné un nouvel intérêt.
Insérées dernièrement dans l'Union elles ont été
reproduites par divers autres journaux. Plusieurs
personnes m'ont demandé des copies de celte re-
lation, et c'est pour satisfaire leur désir que j'ai
dû la faire réimprimer.
Inglange, décembre 4851.
TH. DE PUYMAIGRE,
C'était un mardi à sept heures du matin ; nous étions
quatre dans une vaste berline dont les panneaux ar-
moriés portaient l'écusson aux fleurs de lys. Six chevaux
de poste la traînaient ; un courrier vêtu de vert la pré-
cédait. Nous sortions d'un vaste édifice dont l'architec-
ture simple et sévère et la situation pittoresque au som-
met d'une ville antique toute sillonnée des débris des
gloires romaines, semblait en pleine harmonie avec un
pays d'un aspect âpre et presque sauvage. La voiture
avait peine à se frayer un passage dans des rues étroites
et tortueuses où se pressait une population qui faisait en-
tendre des acclamations d'allégresse. Des drapeaux blancs
pendaient aux fenêtres; tout avait un air de fête.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.