//img.uscri.be/pth/9f4ec8917307128113ad0f4a057c96041730cef8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Makombo Bamboté et le royaume centrafricain de Banga-sù-ulè

De
236 pages
Les questions d'anthroponymie familiale ou de nominations de lieux, de personnages et de leur généalogie, de clans, d'ethnies et de leurs espaces géographiques ou socioculturels, postulent une problématique identitaire et de légitimation historique, voire politique, dans le passé et dans le présent. L'épopée est la médiation littéraire privilégiée par Makombo Bamboté pour développer une mythologie héroïque. L'ouvrage étudie comment, chez cet auteur, la représentation mythique du passé particulier d'une société oubanguienne et/ou centrafricaine se déploie et s'intègre dans une relation intime, empathique avec une histoire locale.
Voir plus Voir moins
Gabriel DANZI Maryvonne PALESSONGA
Makombo Bamboté et le royaume centrafricain de Bangasùulè
CULTURE AFRICAINE
Histoire ou complexe généalogique ?
Série Études Littéraires
Makombo Bamboté et le royaume centrafricain de Banga-sù-ulè Histoire ou complexe généalogique ?
CULTURE AFRICAINE Cette collection regroupe des monographies et travaux d’études divers sur la vie culturelle en Afrique. Organisée par thèmes, elle concerne l’ensemble du continent africain du nord au sud.Déjà parus Noël Bertrand Boundzanga et Achille-Fortuné Manfoumbi-Mvé (dir.), Controverse et signification. Mélanges offerts à Fortunat Obiang Essono, 2015. Dieudonné Mukundila Kembo,Le pagne africain et sa symbolique, 2015. Mamadou Kalidou Ba, Mbouh Séta Diagana et Mamadou Ould Dahmed (dir.),La poétique de l’histoire dans les littératures africaines,2014. Anicet Etou Nianga, Papa Wemba,La voix de la musique congolaise moderne, Contribution et odyssée, 2014. Ali Mhoumadi (Nassurdine),Réception de Léopold Sédar Senghor. Pour une approche sociologique des littératures africaines, 2014. Ces derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Gabriel DANZI Maryvonne PALESSONGA Makombo Bamboté et le royaume centrafricain de Banga-sù-ulè Histoire ou complexe généalogique ?
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-343-07285-2 EAN : 9782343072852
A la mémoire de Louis Sanzia,«Grand Frère»
SOMMAIRE Remerciements…………………………………………………….9 Avant-propos……………………………………………………...11 Introduction……………………………………..............................17 Chapitre premier L’écrivain et l’univers du texte……………………………………...29 Chapitre deuxième L’œuvre de Makombo Bamboté entre littérature et oraliture……………………………………………………………...53 Chapitre troisième Mythe familial, mémoire et écriture : pour une poétique de la généalogie……………………………………………………………93 Chapitre quatrième Littérature et Société…………………………………....................181 Conclusion………………………………………………………..217 Bibliographie……….…………………………………………....225 Table des matières……………..………………………………..231
7
REMERCIEMENTS
J’exprime ici ma profonde reconnaissance à tous ceux et celles qui, reprenant la formule consacrée, de près ou de loin m’ont aidé dans la réalisation de cet ouvrage. Sa publication est source de satisfaction pour moi, naturellement, mais également pour tous. En tête, qu’il me soit permis de remercier très affectueusement mon épouse Claudine et nos enfants Raphaëlle-Gloria, Jean-Philippe, Grâce Espérance Evangeline « Nounou », et Benyamin Maël Grâces à Dieu. Je mesure, a posteriori, les sacrifices consentis durant ces longs mois de veille qu’a duré cette parturition des choses de l’esprit. Puissent eux aussi expérimenter la même joie au terme de ce travail de longue haleine, fruit d’un labeur familial somme toute partagé. En témoignage posthume et affectueux, j’ai une pensée particulière pour mes parents LossiaAmbroise pour qui il n’y a pas de mot pour exprimer ma et gratitude filiale. Quant à mes formateurs, je ne puis les citer tous ; mais, je remercie Madame le Professeur Jeanne-Lydie Goré, ancienne Directrice du Centre International d’Etudes Francophones de l’Université Paris IV-ème Paris Sorbonne, ma directrice de thèse de doctorat de 3 cycle, ainsi que les Professeurs Jacques Chevrier, Professeur émérite, ancien directeur du Centre International d’Etudes Francophones, Papa Samba Diop, directeur du Centre d’Etudes Francophones de l’Université Paris Est-Val de Marne, Francis Claudon de l’Université Paris Est-Val de Marne, Georges Ngal de l’Université Paris IV-Paris Sorbonne et Romuald Fonkoua, directeur du Centre International d’Etudes Francophones de l’Université Paris IV-Paris Sorbonne, respectivement président, directeur de recherche et membres de mon jury d’habilitation à diriger des recherches. Que les personnes que je n’ai pas citées ici, reçoivent également l’expression de ma profonde reconnaissance. Mes pensées vont particulièrement à feux mes maîtres : David Djimassina (monmaître de fin de cycle d’études primaires à N’Délé), Roger Antoine Gollondo et Philippe Bida-9