Matière médicale des dépôts de mendicité du royaume ([Reprod.])

Publié par

de l'Impr. royale (Paris). 1785. Mendiants -- Santé et hygiène -- France -- Ouvrages avant 1800. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : samedi 1 janvier 1785
Lecture(s) : 16
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 88
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

MATIÈRE MÉDICALE
DES
DÉPÔTS DE MENDICITÉ
DUR QJAU ME.
A P A RI
DE L'IMPRIMERIE ROYALE
M. 0 C C L X XXV.
Aij
MATIERE MÉDICALE
D G.Î03,
DEPOTS DE MEftM^^ÎTlfc^
que
tenir
E
ou combinées.
remède
donc connue, &
4
Pour mettre un peùj d'ordre cjans ce travail, ot»
ceux Vi font pre é méiaiig<js; & congés dans
cet.^état./ I i" j: fi
ARTICLE
Di.f DROGUES
.̃ Racines* i
Arum «a Pied- de'. veau Àiifipïoche ronde Afper
Aunée.
Bardane, Biftorte.
Calamus aromaticus, Chardon étoile, Chardon roknd, Chien-»
dent, grande
Ellébore noir.
Gentiane Guimauve. ;̃
Jalap,lpecacuanha, Iris de Hotence ou Flambe, .Iris noflr« t*
du pays.
Nénuphar.
Oignon de fcille, Ofeilfe.
Patience (¡uvale, pWt Houx»
Raifort, RégHflê, Rhubarbe.
ro'uba Jafap7/*>\
Tormentillc.
Valériane faûvage.
Hertes Fouille-
Beccabungà, Bourrache, Buglofe, Bourfe à pafleur, Baraane^
Capillaires Cerfeuil Chicorée fauvagç, Ciguë CocbiearU,
Creflbn, grande
Dent-de-lion ou Piflenlit.
Épithyrne, Éryfimiim eu Vélar, ÊufraUé»
Fumeterr*.
Hyflbpe.
Ivette. ̃̃ ̃ •̃•̃ ̃ .-̃
Lavande, Laurier, Lière terreftre.
Mauve, M«fliiTe, Menthe, Mercuriale, M illefeuille, MsKrkair^,
Millepertuis.
Ortie piquante.' ]
Pariétaire» Pâquerette, Pervenche, Plantain, Poirée, Pulmonaire,
Pouliot » Pilofelle ou Oreille-de-fouris.
Scolopendre, Sauge, Scabieufe, Scordiarn, Scorfo&ère, $taaér
Tabac, TtrWIîe, Trèfle d'eau Thyin.
S DES SIMPLES*
Balauftes Bourrache Bouillon blanc.
Camomille, romaine & vulgaire, Centaurée petite.
Genêt, Guimauve.
Lavande.
Meliiot, Mauve Millepertuis, Macis.
Ortie, Œillets.
Pêcher, Pavot rouge Pivoine.
Rofes pâles, Rofes rouges..
Sureau, Safran.
Tilleul, Tanéfie, Tuffiîage.
Violettes, Verge d'or.
Aniî, Afpergesf Arroefe.
Bardane, Barbotine.
Carvi, Citrouille, Coriandre, Concombre .Courge;, Cumin,
Coing, bayes de Coqueret, Cârjame ou Safran bâtard.
Épurge, Endive, Églantier, Épine-vinette,
.Fenouil, Fenugrec.
Jufquiame..
Laitue', Lupin.
Orge, Orobe, Ortie.
Têtes de Pavot blanc, Peifil^ PTylImm ou (Herbe aux Puces.
Raifdrt, Rosette, Riz. j
Sureau, Staphifaigre, Surrjach, Saxifrage, Sagou.
Tanéfie.
Violettes. Fruits, Bafcs if P^fff. jT
Amandes douces & amères.
Caflê en bâtons, Coloquinte, Coing, Cynorhodon, Cyprèi-uoïK,
DES DROGUES SIMPLES-
Dattes; t •
Sorbes, Sebeftes) Sureau, baies; Tamarin»,
Galanga grind & petit,
Macis., Mufcade.
Poivre long.
De » & dç
Simarouba, de Garou ou Bois-gentil de Maronnier d'Inde, moyenne
de Sureau, de Grenade, de Citron, Canelle.
Agaric de Melffe, de Chêne, Guaysc, Sanul cîuin rouge
Productions Marines,
Conffine de Corfe> Corail rouge, Éponge,
Benjoin,
bdeliium, camphre, Gomme
« réfine de Çuayac, Gomme.ytte, ençen«, oppo»
f^ 'DE.
Refîtes liquides ir Baumes naturels,
Baume de copahu, Storax liquide, Térébenthine commune «c de
Sucs condenfés & concrets.
Aloès fuccottin, Suc de régliffe Manne, Miel, Opium, Sucre
S cammonée Cachou. .•̃̃
Animaux.
Yeux d'écreviflè Cantharides Caftoreum, Corne de cerf, Sang
de Bouquetin, Colle de poiflbn, Mufc, Os de Séche, Coquille*
^'œufs, Cire jaune & blanche Axonge..
R ÈG N E MINÉRAL.
Terres ér Pierres,
Cnyt Terre figïllée, Piex're hématite Chaux OAeoçoire.
Sels Naturels,
Alun de roche ammoniac, Çp|ax, Vitriol blanc, bleu Se
vert, Nitre, Tartre y Sel d'Ebfom.
Antimoine crud préparé^ Merci ire
Soufre, Tutie.
A R T I Ç LE. S JE CO N t>.
AmÈRPS, Carminatives Çéphaliques, Anti afthmatiques
de Florenclp,
Cornachine, de Safran oriental, Quinquina, de
Mercurial, de de Mûres, de
Violettes, de Rôles pâles, de grande de$ cinq racines
Pe Cynorrhodon, de Rofes rouges, de Fumeterre,
d'Aunée.
De Cochiearia, de Genièvre, de Guayac, d'Afocs, de Fumeterre,
de Trèfle d'eau, de Lierre terreftrè, de Gentiane, d'Ellébore,
Panchiraagogue.
Ballâmiques de Afortoa, de de Térébenthine,
fel ammoniac, Huile de vitriol, EJprit de
nitre de fourre, Eflence Liqueur minérale anodyne
Eau de canelle drgée & fpiritueufe,
Vulnéraire dite compose,
Eau de rotes, Eau de feordium, de tilleul, menhë, de fleurs
d'orange,^
Élixir de propriété, Teinture de rpyjrrhe, d'Alois élixjr de
vitriol de Teinture de
Jfellébore noir, de Cachou, Laudanum liquide.
Tranquille, de Soufre térébenthine.
de Crime
Préparations Mer curie lie s.
Bi|
le
a
cum Cumin, de Nurem-
'Mélanges
natïon il faut avoir tous prêts.
Ache, Perft.
Les cinq Herbes imoUientes,
La Mauve ou la Guimauve la
Branc urfine ou l'Acanthe la
Mercuriale ou la Bette, la ParW*-
taire & les feuilles
Les cinq Herbes capillaires*
Le Capillaire de
le Capillaire blanc, le Cétérac,
la Sauve-vie la Scolopendre.
Bugtoflè, Bouirache, orles
Chardon Uni, Chardon Marie,
5cabieufe, Piflènlit eu Dent de
l'Ori-
Bourrache, Bugloflè'
Les quatre Semences chaudes
Les quatre Semences chaudes
Chicorée, Endive, Laitue,
de Mc^u<f.
14 DES
Racines sèches d'Angélique durante & de Caîamus aromaticus
de chacune une demi -once; de Benoîte, un gros; feuille» de
Méliflè de Chardon béni, dé Scabieufe, de Bourrache, de Scor-
dium, de chacune une once lieurs de Verge -d'or, de Rbfès de
Provins, de chacune un grôsj Poivre
EJpèces diurétiques. l
Racines de Bardane, de Chauffe -trappe, de Perlïî, de Pareira-
de chacune 'Une once; fouilles de Pariétaire, deux once:
graine de Lin, une demi -once-
EJpèces peâorales.
chacune fix gros; fleur» sèches de. Millepertuis de Tuflilage, do
Coquelicot, de chacune deux gros.
Racines Fltorence, «le CaUmW aromatictu,
de chacune une once; d'Aunée, une, demi-once de Régliflè, deux
onces; feuille d'Hyflbpe & de Lierre terteftre, de chacune une
once; Marrube blanc y trois gros.; fleurs de MiKefeuille <k de
Sureau, de chacune deux gros; fleurs de Melifot, un demi-g os,
d'Anis, un gros; baies de Genièvre, deux gros; bois deSaflàfra,
trois gros.
d'Afde-
pias, de chacune une demi-once; de-Régliflê, fix gros; retirlfede
pied de Lion, de ,le,
Souri*, dé Bagle,
de Verge d'or de Pâquerette, de chacune une demi-once;
de Fenouil, fix gros.
x6
CHAPITRE
Des
par ordre alphabétique.
Absinthe, grande & en infufion
furïbj de liqueur, depuis p. j jufqu'à p. ij;
jufqu'à $ij; en fe Sel lixiyiel,
£ij Jufqu'à §6; fon Vin, depuis giyj fa teinture, depuis
vj julqu'à xij gouttes.
Ache; la racine récente en décoction,
depuis >
Agaric de
en fubftance, depuis jufqu'à Si)
ou en
Aigremoine; les
décoction.
Alkefeenge; Gr. vj de
décoction; Gr. vj, fur 5viij de vin, à
Afoès, comme purgatif, fous forme piHuiaire, depuis Gr. vj
altérant, depuis Gr. j
teinture ne !•>
Alun de
d'eau, à prendre en ij
|ufqu'à vii;;
♦ 11 eu bon d'avertir que I« R»cinei Feuillet & fleuri tlthçt, l'emploient
k et moitié moindre 3$
SIMPLES ET COMPOSÉS. 17
C
de vin, ou incorporé avec le jaune d!œuf &. ieïucre, fous forme
pillulaire.
Ambre jaune, fuccin ou karabé, depuis Gr. vj jufqu'à 3j & plus
dans un oeuf, un bouillon au un autre véhicule convenable fâ
teinture, goùtt. xxiy fon huile, depuis
Ammomac (Gomme) 9j eh bot, Pillule ovt^
Ammoniac; \St\) depuis Gr. xjj jufqu'à xxx, fur Ifcj de liqueur;
& en fubftance, fon efprit depuis goutt. vj jufqu'à xij dans un
véhicule.. •
Aneth fa fèmëncé en infufion fur ïfcj de liqueur,' depuis Gr.
xx jufqu'à 9j; la moitié de cette dofe en fubftance.
Angélique; fa racine sèche, depuis 3j jufqu'à 3IÎ. 'en fubftance;
le double en infufion^.
Anis; depuis Gr. x jufqu'à SI), double en
mfufton. >4 <
Antimoine crud ptêpatéi depuis Gr. vy jufqu'à il plui en
fnbnance, depuis 3fi jufqu'à 3j, fur une livre de décoction; fort
verre,» depuis Gr. ij iv; fon foie, idem; le Safran des
métaux, idem s mais ces trois derniers remèdes ne (ont plus ufnés.
Argentine; le fuc de la plante, depuis ^iij jufqu'à iv; tes rèôifles
sëches en décodion, jufqu'à MB, & en infufion le double, fur 1b j
de liqueur. ̃
Arifloloçhc fonde, fa racine en fubftance, depuis Gr. xij jufou'i
3&; en infufion, depuis $j |uf<|u'à jjv, & en
pour j
Annoife;
liqueur fb/j fon eau diftillée, jufqu'à iV.
$) en É <fe
la DES DOSES DES
Artocheoit A triplex, efpèee de bette qui n'eft point ufitée, ou qui
l'eA comme la bette ordinaire.
Asperges fauvages & de jardin;, la racine sèche, depuis r,iij
)ufqu'à Jj » fur ffej de liqueur en décoction.
Aunee; fa racine en fubftancë, depuis racine
sèche, depuis julqu'à ij en décoction; & depuis 31J jufqu'à
fur §viij d'infufion-, (a depuis jufqu'à ij; fon extrait,
depuis d\ jufqu'à ij; Ton Vin, depuis gij jufqtt'à iij, pour une dore.
A urane Ces, feuilles sèches, depuis p. j jufqu'à ij fur liïa)
d'infufion.
Barbotine ou Semen-contra en fubftance, jufqu'à 36; en décoction
jufqu'à 3;; & en înfufion jufqu'à fur liqueur ifcj.
Bardane; la racine sèche, depuis Q) jùfqu'à §fi, en de'çoclion
fiir Ibj de liqueur; en fubihnce, depuis $j jufqu'à il la poudre de
fa femence julqu'à Si dans ibj de décodion; la femence pour tbj
Baume de Copahu; depuis goutt. x jufqu'â xx, dans ujt ne
d'ceuf, un bpuiîlon, ou avec, peu de fucre & dé poudre de
Baume du Pérou; idem, pouf le liquide; je fec, depuis Gr. ir
jufqu'à mij, dans ou pour, un bol.
de liqueur.
Baume de Fiorarenti; idem.
Baume de Soufre anifé; depuis goutt. i) jufqu'â xij^ en bol.
Baume de Soufre térébenthine depuis goutt. ij jufqu'à viij.
ibj; leur extrait, depuis ^R jufqu'à ^j leur eau d*puis
Bayes de Laurier; en fubftance /depuis &ft juiqu'à le. double
en infufion dans liqueur ftj; les feuilles
fait avec ces baies,
ip
et
,j Baye! de Nerprun; oi en ni en
mfufion;Je fyrop fe prefcrit, depuis dam un véhicule
conrenablea
Bdeliium fous forme depuis
mimes que le Crefiôri
t Ton danger.
Benjoin; en fubftance fous forme sèche, depuis Gr. v) jiifqu'à
'depuis grairt ) forme de* ou
Benoîte;" fa racine sèche en julqu*à Si,;
le double en décoâion; te triple en infufion, fur chaque livre de
liqueur.
Bétoine; les feuilles & les fleurs sèches, en de
poudre des feuilles diftiHce jufqu'à tiv; on ie fert
du fuc & de la poudre pouf & des
Bearre de Cacao, fe donne depuis 36 jufqu'à $j, feul, on métc*
avec d'autres remèdes.
BJanc, de Baleine; eft inufiti pour l'intérieur.
Bois de Guayac; mutité
fei/ d'eau, en décoction; fa rcfm«, depuis Ct. vj juiqua xv en
fubftance, oa dans an véhiculé convenable de j£iv; u gomme,
depuis Gr. fon huil« n'eft point employée
i
Bois Néphrétique i f* r*clure en
Bot d'Arménie; dGdt être comiMt
Borax depvb Gr. v; xij d«ns uri verre de
depuis Gr. vj un
verre de liqueur.
Bourrache; les feuilles sèches depuis
fur tfcj de Hquenr; fon fuc, depuis 5ij Jufqu'à iv; fort eau diftifiée,
«fr/w; i'ufage de les feuilles
font émollientes..
Brunelle; feuilles & fleurs sèches en décoclion légère,
Je double en infulion, pour ftiij de liqueur.
> liqueur, depuis
£ij jufqu'à 51V poudre, depuis 3j jufqu'à ij; fon fuc, dans un
celle-ci eft inufitée.
Bugle; fes L-uilfes sèches pour liqueur
Buglpfle; (es feuilles sèches jufqu'à Mj le.
/uc, sU fpis dans le jour.
Cabaret; fa racine en fùbfUnçe depuis
double de la sèche en décoction pour ^vii; de liqueur; là poudre
eft ilennutatoire.
^Dacao. Voye^ Beurre. c
Cachou; en fubftance, depuis Gr. x jufqu'â xxx; en décoclion,
^j fur liqueur ttj.'
Caille^ lait; fes fleurs en manière de thé; en fubftance, depuis
Gr. vj julqu'à xij & plus; le fuc de la plante, depuis 5f) jufqu'à Jj.
Calamënt; lès feuilles sèches en gififè de thé.
Calamine, pierre, ufage extérieur; elfe en defficative.
Camomille fleurs 'sèches en infufion, depuis
p. j jurqu'à ij pour Ifc de liqueur; leur fuc fort
jufqu'à 3j poudre, depuis
Çr. xij jufqu'à 3j; on s'en ièrt auffi extérieurement.
Camphre; depuis Gr. jufqu'à viij, & plus méme plufieurs fois
dans le jour, dans huileux, feul gu mêlé
âV^C d'autres remèdes, comme avec le Nitre.
SIMPLES ET COMPOSÉS. ai
• CanelH»; en fubftahte, depuis Gr. iv jufqu'à xv: dans un véhi-
culé* fpiritueux depuis l'eau de Candie crgée
depuis §fi jufqu'à Si;; ta Ipiritueulê, depuis 31J jufqu'à §j.
Cantharides; leur utage intérieur doit être piolcru: ii y a cepen-
dant des Praticiens prudens qui x>ni obtenu de grands tuccès de Ce
remède pris à petites dotes, dans les reiâchemens de la veflle.
Câpiier; la racine sèche en infufion dans un véhicule aqueux ou
fpiritueux,. depuis #j juiqu'à §6, fur ftj de liqueur; en fubilance
depuis 36 jufqu'àu double dans sivde 'Vin blanc.
Employé dans un véhicule fpiritueux,
depuis 9:} jufqu'à ^R peu ufité.
Carline;.fa racine sèche en fubflance le
fur liqueur ifei).
Carouge; ce fruit s'emploie en décoclion depuis §ft jufqu1; |y^
Carthame ou Safran bâtard; fa graine fe donne
depuis ;36 «mulfion, depuis
Cafcarille cette écorce Ce prétérit pour §iv de liqueur en infuj
(¡on depuis 3j fubûanee, depuis Gr. xv jufqu'à
fon extrait, depuis 3J jufqu'à «/.
Ca(ie la pulpe fe donne depuis gft jufqu'à Jift- chaque onas
de pulpe équivaut à giij & plu> de Cafle fraîche en bâton.
Cafllsple fruit s'ordonne dcUyé dans 3«v d'eau, jufqu^à once
demie peu ufué.
Callofeum; en fubftance, depuis Gr. 'vj jufqui xx; fâ teinture,
depuis
Catapuce, Épurge ou Thjtiniale; prelque inufité, comme trop
violent; la dote de la fetitetice en fubftance depmsGr. ij juiqu'à vj.
Catholicum double
Centaurée, petite; les (bmmiiés en fubrtance, depuis ^6 jufqu'k
316, e,n infufion lorfqu'elles font sèches, depuh !ij,
pour chaque livré de véhicule il;
fon Cet effenùel & le
Centinode ou
pour thj de décoction,, Je fuc, depuis gij
fans vertu.
Qeterac eft une
Cévadille; pour
rétique.. • ̃•̃
Chardon béni; Ces feuilles sèches,
fcj de décoction; fon eau diAiHee,
daM depuis 1$
jufqu'à
ib; de décoction.
dans giv de
!a
Cheîidoine, grande; la
Chiendent Bqueur
dtcodion.
Ciguë; employée en extrait,
Ctmolée, (terre) employée extérieurement feulement/ comme
rcfolutivé & astringente.
Cinnabte; naturel ou en bot,
Cinolofle; fa racine
parlerons plus
Cloportes;
Coloquinte; en ^j, dan» wne
'décoaion de gviijj &
1'éuue remcde*
2 j
On ne fe fert que des alhandal dont 'on parlera
Concombres iâuvages; on ne Ce tort: que du fuc épaiflî, connu
fous x.
depuis
5R iy.
de la racine en fubftance,
depuis 3& 3J; On emploie beaucoup la racine récente en
de Jiqqeur; fon fyroj), depuis
quantité de liqueur.
racine séché ea.fubAance, depuis jufqu'à rf»;
en. ihfufion ou en décodion le*gère d'une livre.
Coqueret; s'emploie depuis n.° vii/, pour émiilfion ou
décoction dé ftj; exprimé fe prefcrk à la dore de
Corail; le rouge depuù Gr. xv 3J.
en
de 5R; Je double dans d'une Uvre de liqueur.
Come do Cerf préparée; A raclure jufqu'à £& fur ikjueor en
Jj plufiean foi» dans le Jour} (bit
M volatil depuis jufqu'à x, dans un véhicule convenable;
comme inutile.
Cretlon; en M j pour un «posèiuede tt^i il fuc»
Cubebes; en v| le doublé pour
a4 DES DOSES DES
Cufcute OH.Épithyme; en fubftance, depuis le
double & le triple dans une décoction de îfej.
Dattes; on en fait cuire fept à huit fans noyaux dans un bouillon,
ou une douzaine dans deux livres d'eau.
Décoction blanche; eft un remède compote avec ia 'corne de Cerf
calcinée, & la mie de pain blanc, le fuc & l'eau de fleurs d'orange.
On en boit une ou deux pintes par jouir.
Dent de Lion les racines & les feuilles récentes, depuis §j
jufqu'à §ij p3r chaque livre de décoction; le fuc de la plante ,jf
depuis §ij jufqu'â iv, plufieurs fois dans le jour.
Diagrède; depuis Gr. ji; jufqu'à Gr.* fous forme sèche.
D^aphcnix; depuis si jufqu'à il.; mais on ne s'en ftp. guère
qu'en Javemens, depuis gj jufqu'à §ij.
Diaphonique niine'ral, le même qu'Antimoine diaphonique.
Diaprun; le fimple,
ufité. On fe fiert du Diaprum folutif, c'eft-à-dire, de celui auquel
on a ajouté la Scamonée, dont la dofe eft depuis 3J jufqu'à ^i|-
Diafcordium; depuis Gr. xij jufqu'à ̃jft.
Dictame blanc ou Fraxinelle; la dofe de la racine en fubftance,
eft- depuis 5B jufqu'à 5J; en depuis -ji;
•: Didame de Crète, mufité; les feuilles en fubflance, depuis 9J
jufqu'à 3ij ie double en iufufion dans ibj de liqueur.1
A Dompte venin, peu en ufage; la racine sèche, de1 puis §6 jufqu'à
§} pour îbij de décoction, «n fubftance, depuis ^f> jufqu'à y.
Eau de fuce. Voye^ Efprit volatil de fel A mmioniac au mot
Eau de fleurs d'Oranges, depuis xxgut<. jufqu'à |fi.
Eau de frai 4e GrertôuiiJes; .ufage extérieur.
Eau des trois noix
jh^rpprWe.
SIMPLES ET COMPOSÉS. *j
Eau de Rofes, depuis gft jufqu'à §j.
Eau de Goudron, depuis giv jufqu'à gv j.
Écailles d*Huître, depuis Gr. x Jufqu'à 9;.
Écrevifles yeux & pattes préparées, comme les écailles d'Huître.
jij.
lufqu'à gutt. xx, dans une
üqueur appropriée.
Élixir de Stougthon, depuis gutt. xJJ jufqu'à gutt. xx plus.
Épine-vinette ou Berberi»; le fuc, depuis fruits
fecs, depuis $«; jufqu'à demi -pinte de décoction;
le fyrop
Épithym. Voyt\ Cufcute.
fruit récent,
pour une !ivre de déooaion; «: fec, depuis 3J jufqu'à IT"
conferve, depuis y jufqu'à %i].
Épurge. Voyei Catapuce.
Efquine ou Squineu jufqu'i en
de liqueur, depuis 3} vj. >
Efule; IVcorce de la racine sèche «près avoir été macérée
pendant vingt-quatre heures dan* le vinaigre, Ce preferit en fubftance,
depuis jufqu'à 3j, & le double en infufion.
Éthiops marùaU ckpui* jafqu'à Gr. xij, fort
Eupatoir* vulgaire. L*s feuilles & les fommltés ft t
la dofe de M6 fufqu'i livre de
Euphraife; la plante sèche, en manière de thé.
Extrait d«pui$ Gr. x
Doux; Xévptt de à
16
racine fraîche, depuis 39 jufqu'à 3j dans tbi de décoâioii; le
fuc, depuis 5ij jufqu'à giv, pendant plufeurs jours;- la femence
en poudre, depuis 9- jufqu'à 9ij en infufion dans giv.de liqueur,
depuis sj jufqu'à fon eau dirtillde employée extérieurement».
Fénu-grec Htm pour 1'ufage de la femence mais elle eft plus
fouvent employée extérieurement en lavement & en mucjlage.
Féve de marais; écorce sèche,
«liée depuis 5ij jufqu'à §iv; fel eflèntiel depuis jft jufclu'à >tj~,
lixiviel, comme fel de Genêt. Voyez Genêt.
Fer ou Mars; depuis Gr. iv jufqu'a Gr. xij. Voyez Limaille de
fer, Teinture de Mars, Se! de Mars apéritif & aflringent.
Fleurs de Mufcade. Macis.
Fleurs de Benjoin. Voyez Benjoin.
Fleurs de Soufre. Voyez Soufre,
Fougère mâle & fémetle la racine sèche, depuis ^ij jufqu'à t6
pour chaque livre de dcco&ion en fubftance depuis jufqu'à y
& plus..
Foie d'Antimoine. Voyez Antimoine.
Frai dj/GrenouilIes; ufages extérieurs.
Fraiser; racines sèches, depuis ^ij jufqu'à iij pOur fijj d<! dé-
coction.
Frêne; racine & tige en AMoèè depuis 36 lufiju'à sèches
pour ffcj de décoaion, depuis si jusqu'à ^«j*
Fumeterre feuilles sèches, jufqu'à Mi pour chaque livre tfin-
fufion ou de légère déco&lon fon fuc, depuis |i| fi»; fon
extrait- depuis s& jusqu'à Sj fon eau diftiBee, comme ydiktfie.
Galanga racine en fubftaiice depuis Gf. vj iafiju** ^|} la
sèche en infufion dans
fto^u'à 3?. = iv-v-
SIMPLES ET COMPOSÉS, »7
D il
Galbanum fous forme pilufaire depuis Gr. iv juiqu'à 9j
iieft pfus fouvent employé pour l'extérieur.
Garance; racine sèche, depuis pour tbj de
décoction
Genêt femence en depuis 3j jutqu'à 3*J > feI IixîV'eI
depuis fulqu'A vj dans une pinte de vm J>knc> cendres, ^ij
par livre de véhicule aqueux oc vineux. La Jeffive aqueufe Ce
boit par verres dans la journée; la vineufe, depuis fij jufqu'i iv.
Geniévre, Voyt\ Baies.
Gentiane; racine sèche, depuis rfr jusqu'à pour Ibj d*in-
fufton; en fon extrait, iJeat.
Germandrée; meme- dpfe, préparation & ulâge que la-petite
centaurée.
Gingembre; peu en uftge en Médecine; en fubftance depuis
Gr. vj jufqu'à 3j.
Giroffes ( clous de en fubftance depuls Gr. iv jufqu'i
Gr. viij le double dans une infufîon fpiritueufe la teinture
depuis gutt. vj jufqu'à gutt. x l'huile depuis gutt, ij juiqu'à
gutt, vj, dans un véhicule.
y Glayeul eu Iris. Vtyt\ Iris.
de }.
Gouttes d'Angleterre; depuis gutt. ir jufqu'i gurt. xv daits
un ^ibicule.
Gouttes anodines nan^r«I« d*Hoffinann depuis
gutt. xx.
Gouttes de viij
jufqu'â gutt. xxr.
Graine barbotine,
DÈS DOSES; DES
Gratiole; la pïante
en 'infuhon de §iv depuis 9j juCqu'k 9i; j en iavemens, depuis
Grenade fleurs sèches en fubAance depuis 9j
lé double dans giv d'infufion; l'écorce en fubftance depuis
jufqu'à 3J en décodion légère ou en infufion pour ifej, depuis
jij jufqu'à §R; le fyrôp depuis jufqu'à fij.
Guimauve; racine sèche pour îfcj de decoclion, depuis ^ij
jufqu'à ̃jiij le^ fleurs en guife s de thé. ̃
Hellébore noir du commerce; Con extrait, depuis Gr. yiij
jufqu'à ►);} l'hellébore' blanc Jnufité.
Hçmatite pierre martiale fulfureufe depuis Gr. vij jufqu'à
Gr. xx en] poudre peu ufitée intérieurement', mais fort [employée
pour l'extérieur.
Herbe aux cuillers ou Cochlearia feuilles récentes infufées
dans, une livre d'eau, depuis M ft jufqu'à ,Mj; fo|î Aie, depuis
5; jufqu'à §ii; extrait depuis ^fi jufqu'à si¡; fort eTprit,
depuis gutt. vj jufqu'à gutt. x dans un véhicule.!
Herbe pauvre hoinme. Voyez Gratiole.
Herbe aux poux. Keyrç Stàphi(âigre cémente, ufage extérieur.
Herbe aux puces. Voyt^ Pfyllium.
Herbe à Robert ou Geranium; en Aibilance depuis &j jefqu'à
SI) pour une livre d'infufion; on prefcritl la plante entière fraîche,
depuis JS4ft jufqu'à Mj.
Herniole ou Turquette, les deux espèces la, plante sèche pour
ibj d'infufion depuis pug. ij jufqu'à pug. iij en fubftance jï (qu'à
5&; le fuc jufqu'.à Si;; l'eau liée depuis tii jufqu'à Jiv-
Huile de tartre pal défaillance; point en ufage intérieurein«ac
Huîtres. Voyt\ Écailles.
Hypociftej fuc épajfli, <JepuU fy jufqn'i 3»j.
SIMPLES ET CÔMPOSÉSx
Hyflbpe fômmhés récentes en inrufion pour liqueur
diftillée, depuis j§j jufqu'à §iijj l'ufag^ extérieur
Gr. x. J
jufqu'à le
Joubarbe; «fage extérieur.
comme vomitif? grain à grain, comme altérant.
Iris commun en depuis SI) jufqu'à 3;; k double\
dans une livre d'infufîon vineufe le fuc de cette racine cft >
flernuutoire.
Iris de Florence; racine sèche, depuis Gr. ij jufqu'à Gr. xij.
Ivette; là plante en fubflance, depuis jufqu'à 3»j une
pincée pour fcj d'infufion ou de decoclioh légère.
Jujubes jufqu'à douze dans une pinte de décoction.
JuCquiame point employé intérieurement., à l'exception des
Semences qui entrent dans 'la compofition des pilules de Cyijiogloflë,
1 Kali ou Soude, cette plante n'eft point employée en Médecine.
Veyei Sel de Soude ou AMi de Soude:
Karabé. Voyt\ Ambre jaune.
Kermès, g»«ne d'écarlate; en fubftance, depuis Gr. vi ju/qu'à
Gr. xx; en infufion fpiiitueufe fur fk) en liqueur.
Kermès minéral; grain à grtin, incorporé avec des huileur.
Labdanum fous forme pilulaire depuis Gr. x jusqu'à 36 on
s'en fert plus communément pour l'ufage* extérieur
parfums.
Laitue; fa graine depuis une cniulfioa;
Langue de cerf.
JUvande; infiifion vk»«ufe ou
fc 30 DES DES
pug. ij pour Ib; de liqueur; eau diftiilée, depuis §i) jufqu'à $iv;
huile eflentielle depuis gutt. ij jufqu'à gùtt. iv dans un véhicule.
Langue de chien. Voye^ Cynogloflè.
Laudanum fec, depuis Gr. 6 jufqu'à Gr. ) gradation
jufqu'à Gr. ij. • •
Laudanum fiquide. Vvyt\ Courtes de Sydenham.
Laureole ou Thymelcea lauri-folio les feuilles & l'écorce ayant
été macérées dans le vinaigre; en fubftance depuis Gr. x jufqu'à
Gr. xv; le double dans eiv de véhicule en infufioni baies inufitées.
Laurier, baies; en ftibftance, depuis ^ft jufqu'à le double
dans une livre de,liqueur en infufion les feuilles en guife de thé.
Lénitif éleéluaire depuis ^j jufqu'à §6.
Lentifque bois; en décoction aqueufe ou vineufê fur fcj
depuis |& jufqu'à § j.
Lierre terreflre feuilles en fubftance depuis $ft jufqu'à jj-;
le fuc depuis §ij jufqu'à §iv en décoftion pour ftj d'eau
depuis Mft jufqu'à Mj; fyrop depuis une demi -once jufqu'à
deux onces.
Lilium de Paràcelre, depuis gutt. x jûfqu'à gttti xxx, dins un
véhicule convenable.
Litnaçons lavés depuis jufqu'à la pour un bouillon.
Limaille de fer en fubftance, depuis Gr. iv jufqu'à Gr. xij;
dans un nouet en décoéljon, depuis £ij jufqu'à §6.
Lin, graine; en infiifion pug. j pour flîj de liqueur en dccoâion
pour laverhens Mft ta farine efl d'un grand ufàge à l'extéiieur.
Lys fleurs en guifc de thé eau diftillée comme véhicule
fruite, ufage extérieur.
Macis; depuis Gr.'iv jufqu'à Gr. xi) dans une Vtn*ufe
d'une livre; huite difliiice depuis gutr. ) juîqu'à
trois fois
mais ce purgatif eft Incertain.
Mandragore; ufage extérieur des feuilles, du foc & de l'eau
diftillée.
Marjolaine; en infufron fur ïfcj d'eau jufqu'à Mfi.
jufqu'à un bouillon ou ?) de
décoction le
Matricaire pour fbj dinfafion ou de
décoâion légère le depuis gj eau
diftiliée,
Mauve connue la Guimauve.
le double dans
Uite infufion vineufe pour une prifc racine étrangère peu ufitée»
Méiilot fleurs en mfufion une pincée fur fbj de liqueur
Melifîê ou Citronelte; eau dtftilf^e firople, depuis ^t; jufqu'à
§iv; coinpofée, depuis gutt. gutt.
la plante
[froides pour une une pinte d'apozème.
Menthe feuilles en infufion, depuis pug. j pour
fcj de liqueur; fuc, » depuis fii
Mercure
plante
pour une livre de tiquear,
Mie! de
extérieur; violât, en lavement depuis §ij
depuis par livre de
de décoction légère ufage extérieur plus fréquent.
Mille -pertuis, Hypericum idem.
Minium; defficatif; ufage extérieur.
Morelle; ufâge extérieur.
Moutarde'; ufage extérieur fréquent.
Muguet "Lilium Convaflium fleurs. en guîfê de thé; fleur
poudre fternutatoire.
Mute dofe interne, dépuis la quatrième partie d'un grain
jufqu'à Gr. j.
Mvfcâde en fubftance depuis jufqu'à le double en
décoétion fur Ifcj de liqueur.
1 Myrrhe;' fous forme folide, depuis Gr. vj jufqu'à Or. xxj
teinture pour l'extérieur.
Myrtille, baie»; fyrop, depuis §5 jufqu'à §)&.
Nard Celtique; racine employée en fubAance depuis $ft jufqu'à
5f le double en infufion pour lbj de liqueur.
Nard des Indes; depuis) jufqu'à 3R en fubftancej Je double
en infufion fur Ibi de liqueur.
Nénuphar racine sèche pour IL) d'eau en déco&ion depuis
ci; jufqu'à ^fi fleurs en infufion pour la même quantité depuis
pug. j jufqu'à pug. ij; eau dilhllée, depuis §6 jufqu'à 3iv.
Nerprun, baies depuis point employées; Cyrop
de Nerprun, depuis jufqu'à ^jfi.
Nitre; depuis Gr. x jufqu'à Dj fur une pinte de liqueur.
^Noix de Cyprès; en fubftance depuis ^fi iufqu'à jj; le double
en décodion pour Vbj de liqueur.
Noix de Gajle idem en le double en infuHon.
Nummulaire rarement employée Ces feuilles en jufqu'à
Mfi pour Ibj de liqueur.
(Eillct fleurs en infufion depuis pug. j jufqu'à ij dans
8w de vin; fyrop, dèpuis %f> jufqu'à §j dans
yy
Oignon fuc avec, du fitcre depuis §ïj jufqu'à §iy >f ton ufage
extérieur eft plus familier. {
Opium depuis un quart de grain jufqu'à un grain Se plus par
en ufage, depuis
Jufiju'à jj.pour livre de 'décoction légère ou d'infufion employée
Qrge monltfé; une demi-poignée pour deux livres de décoction.
Orobe eu ta farine réfolutive employée extérieurement.
Orpin; ufage extérieur..
Ortie grièche & orde grande leur fuc depuis Jij
leurs feuilles, depuis MB jufqu'à Mi pour une livre de décotfion;
leurs pour la même quantité
de liqueur.
O$ de Sèche; rarement employés intérieurement, depub ;)fi
Oftéocolie; ufige extérieur.
Oxymel fimple; depuis Jj jufqu'à §iv fur ftij de liqueur.
Oxytnel fçiilidque; depuis §R jufqu'à $j& pour fbi) de liqueur
Pain à coucou feuilles, depub MB jufqa'à
fAj pour de liqueur «1 ton fuc par cuillerées.
Pain de pourceau ou CycUmen racine n'eft pobtt
Pareira brava } rtdne dans §iv de vin, blanc,
fur
ILj de liqueur leur fuc, depuis §{$
diftillée n'eft qu'un
Pas -d'âne, tuflîlage; les fleurs, depuis pug. if,
en infufion, pour ïfej de liqueur; eau diftillée
giv; racine fraîche, depuis en
de'coçliou.
Patience; racine récente, en décodion, depuis ^j
pour ife; de liqueur extrait, depuis $fi jufqu'à -jj.
Pavot blanc (têtes de);
ttj de liqueur plus fou vent employées à
un lavement; deux onces de ces tê tes équivalent à Gr.!f d'opium.
Pavot »blanc feinences depuis
ou 'dans uue émulfion.
Pavot rouge; fleurs en guile de tné.
PerfiJ rarement employé pour l'intérieur; cependant fa racine
fraîche fe pour ftj de liqueUr en
decoéliojîi Je jufqu'à §ij; la
xij jufqu'à en fubflance, & le double en infufion, pour
liqueur fijj.
Pervenche employée extérieurement; fi l'on Voùloit s'en fervir
pour j'intérieur, on en mettïoit pug. j fur
Pêcher; fleurs > Mft des
fuc, depuis fj jufqu'à §ij; poudre, depuis
noyaux, depuis #j jufqu'à ^iij ene'imiHïon.
Pied-de-chat; fes fleurs, en de thé.
Pied-de-lion toute îa plante
de décoâion; en fubftance depuis ^| jufqu'à 9ij.
Pied-de-veau eu
reinern macérée dans le vitiaigre;
E^
depuis" Cf. xi; jufqu'à 7>ft; &. en infufion fur. ÎÈj de liqueur
vineufe, 'depuis jui%u'à 3JR fx fécule depuis Gr. x jufqu'à
3HJ, pour une ^mulfion.
ce très- violent l'on fera bien 4'y joindre hii
depuis 3j jufqu'à 3'ij &
fuc' fbj de depuis pug. i; Jufqu'i MR j ces feuilles
donnent un fuc qu'on ordonne depuis §> jufqu'à
^-de Cynogloflè depuis Gr. ij jufqu'à Gr. vu/.
de Starckey, depuis jufqu'à Gr. t^.
Gr. if jufqu'à Gr. viii.
de fa
Pivoine } la racine, depuis $ en fubftwcet ïe
double del» tt|
Plantain les decoÔion Mft;
le fuc, depuis dia.iOe>,
pour ftj depuis 3&
31J sèche eïi
6ij cette plante éft inufnée.
Quinquina, en poudre, depuis 3j jufqu'à
Aç^ôu
ici
de
Rapontic; fa
Reine des prés racine
sèches depuis Mfi jufqu'à Mj fîir ftj ïlp décoction.
Renouée
Réfine de Gapc. Voye^ Gayac..
Refîne de Jalap. V«yt[ Jalap.
Rhubarbe; en poudre,
fur la décoclion de ffej; fon extrait, depuis
eh infufion pour une légère teinture, 3) l'eau
la Rhubarbe tprréfiée prife en fubftance en dojïê
ordinaire.
Rhubarbe des
le double, en guife de Rhubarbe ordinaire,
Rhue; en fubftance eh
pug. /ur îèj de liqueur; ie fuc,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.