Mékéryna Rinvanya

De
Publié par

Mékéryna est une jeune adolescente qui vient d’aménager dans une nouvelle maison. Dans sa chambre, elle découvre une trappe dans le plafond qui changera sa vie à jamais... Au programme : découvertes palpitantes et la naissance de nouvelles amitiés.


Publié le : jeudi 17 septembre 2015
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332984340
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-98432-6

 

© Edilivre, 2015

Dédicace

 

 

À ma mère,

Katherina Grondines.

13 septembre 1977-

1er juillet 2014

Chapitre 1
Le déménagement

Mékéryna Rinvanya et ses parents venaient de déménager dans une jolie maison moderne au fond du centre-ville de Kéréko. Ses parents, ayant beaucoup d’argent, avaient pu se procurer une assez belle maison. La demeure était constituée de deux étages et était entourée de belles fleurs de toutes sortes de couleurs.

Mékéryna était une petite fille très gentille et toujours remplie de bonnes idées. Elle se faisait des amies rapidement, mais elle n’avait pas toujours de bonnes notes à l’école, parce qu’elle était souvent déconcentrée par les élèves de sa classe.

La petite fille, aux cheveux bruns bouclés et aux yeux bleu ciel, était une copie conforme de sa mère. Elles avaient le même rire cristallin et le même petit sourire en coin. Éliza travaillait dans un centre de recherche contre les maladies graves. Jusqu’à ce jour, elle avait pu sauver plusieurs personnes grâce à des remèdes miraculeux.

Sa mère avait toujours montré à Méké que s’habiller proprement est la clé du succès dans la vie. Cela montre que tu es éduqué et intelligent. C’est pour cela que Mékéryna prenait soin de bien s’habiller chaque matin, pour faire en sorte qu’elle soit la plus présentable possible tous les jours.

Kalaumika, quant à lui, avait sa propre entreprise. Celle-ci consistait à construire des maisons de très bonne qualité. Il était tellement bon que les maisons se vendaient partout dans le monde.

Il était grand et avait les cheveux courts, de la même couleur que sa fille. Il avait les yeux verts. Il adorait passer du temps en famille. C’est pour cela qu’il avait décidé de se trouver un emploi très payant et à domicile, pour subvenir à leurs besoins et ainsi pouvoir vivre une vie paisible dans son foyer.

Aujourd’hui, c’était la deuxième fois que la petite fille visitait son nouveau domicile, mais cette fois-ci, les meubles, l’électroménager et les décorations étaient installés, la demeure était enfin prête à accueillir la famille.

L’adolescente de 14 ans avait déjà choisi sa chambre, il y avait de cela quelques semaines. Maintenant, elle pouvait enfin voir le projet final. Elle se coucha sur son lit, emballé d’un couvre-lit rose, pour observer le plafond, qui était garni de boules de couleur lumineuses.

Tout à coup, elle vit que les lignes du plafond dessinaient un soleil. Curieuse, elle suivit les traces avec son annulaire et le soleil s’illumina. La tuile s’ouvrit et une échelle descendit. Mékéryna fut figée sur place quelques minutes devant ce spectacle surnaturel. Comment un simple dessin que nous touchions avec notre doigt pouvait-il faire une chose pareille ? Ne pouvant plus tenir une minute sur place, et ne sachant pas ce qu’il se cachait en haut, elle regarda de chaque côté pour voir si quelqu’un l’avait vue, puis elle monta le petit escalier.

La pièce était étonnamment grande, malgré la petite taille de l’ouverture. Les quatre murs contenaient de grandes bibliothèques qui touchaient le plafond. Au milieu de la pièce se tenait un gros bureau totalement vide, à part une figurine sur le coin. Le seul désavantage de cette époustouflante salle était qu’il n’y avait pas de sofa pour s’asseoir en lisant les livres.

Dès qu’elle voulut regarder les ouvrages, sa mère l’appela de la cuisine pour qu’elle vienne la voir. Méké descendit dans sa chambre, plia l’échelle et la poussa pour qu’elle s’engouffre dans le plafond. Dès que l’échelle fut revenue à sa place originelle, la tuile reprit gentiment sa place.

Une fois qu’elle fut dans la cuisine, sa mère et son père étaient assis à table, ils lui désignèrent la chaise en face d’eux pour lui indiquer d’y prendre place.

– Ton père et moi, nous nous demandions comment tu te sentais dans ton nouveau foyer, commença Éliza.

– Eh bien, je trouve que la maison est belle et je me sens bien ici. En y pensant, je voulais vous dire un gros merci pour ma chambre, elle est vraiment magnifique !

– Ça nous fait plaisir et nous sommes très contents que tu l’aimes, continua sa mère.

– Je me demandais pourquoi vous vouliez me voir à ce moment précis… on dirait que vous...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Zodiaque

de bookless-editions

Chasse au trésor

de editions-de-la-table-ronde

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant