Mémoire présenté à M. Necker par les corporations d'arts et métiers de la ville d'Auxerre : contre la mention abusivement faite dans le cahier des doléances du tiers état du baillage d'Auxerre, de la suppression des maîtrises & protestation contre ce même article : 26 mai 1789 ([Reprod.])

De
Publié par

[s.n.] (Auxerre). 1789. Corporations -- France -- Auxerre (Yonne) -- Ouvrages avant 1800. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : jeudi 1 janvier 1789
Lecture(s) : 1
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

20 x
MICROCOFY RESOLUTION TEST CHART
NRS 10100
(ANSI ond ISO TEST CHART No. 2)
THE FRENfcH REVOLUTION
RESEARCHCOLLECIÏON
LESARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE
A 1
M. NEtCER^'aT'Us"
CorpoFâttcrns Arts & Métiers dt la Fille
eTAuxerre, contre la mention Sufivement
faite dans le Cahier des doléances du Tiers*
Etatdfr Bailliage d'Auxerre de la Juppref
fiôn dès Mùitrifes & protejlations contre ci
même article,
MONSEIGNEUR,
Lys Corpqrationsf/d'Arts &: Métiers de la ville
d'Auxerre pénètres de l'équité qui dirige vos opéra-
rions, & de cette confiance qu'elle a infpiré à là
Nation entière prennent la liberté de vous adrefle'r
leurs remontrances reffeûueufes & leur réclamation
contre la mention abufivement faite dans les Cahiers
des trois Ordres de ce bailliage de la fuppreffioii
|9tale des Maîttifes cV Jurandes par tout le Royau*
me. Elles ofent fe flatter que d'après leurs juftes
reftifentarions l'ami du peuple, |e Colbcrt de
notre iiéé1e, l'appui des Arts & du Commerce,
1 Se le modèle .des plus grands Minières daignera les
écouter favorablement & &re leur interprète &
leur protecteur auprès d'un Monarque bîe.nfaifant,
dont les vues ne tendent qai'au bonheur & à la
tranquillité de fes fujets.
Les Attifens qui forment îà claire la plus nom-
breufe du Tiers-État & la plus urile de la fociété
privés par leur* travaux manuels de lâ-iàcolré de
participer des opérations que la .nature de leurs
occupations ne leur permet pas de conrtoîtf e, s'étpient
au moins flattés que MM. les Députés & Com-
miffaires nommés pour rédiger le Cahier des do-
léances du Tiers-Etat de cette Ville & Bailliage,
fe feroient occupés d'améliorer leur fort en inférant
dans ce même Cahier leurs voeux unanimes qui font
confignés dans tous les "Cahiers particuliers de chaque
Corporation; mais ils ont vu avec la plus vive dou-
,leur que loin d'avoir exprimé leur vceu unanime
Cur le maintien & la conservation de. Je^us droits
,& privilèges, on a au contraire demandé que les
Corporations fufltnt fupprimées comrn^ pefent fur
J'induftrie & paralyfant les ralens, Se. qu'il fût libre
d'exercer toute efpéce de commerce & profeffions dans
tout le Royaume; vœu que MM. les Cpmmîflajres
pnt caradérifé être du Tiers-Etat & qui n'a pu
4«e formé que par le Tiers-Etat des campagne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.