Note relative à la maison de Clermont-Tonnerre

Publié par

Impr. de F. Didot frères (Paris). 1853. Clermont-Tonnerre. In-4 °. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : samedi 1 janvier 1853
Lecture(s) : 6
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

NOTE
RELATIVE A LA MAISON DE CLERMONT-TONNERRE
ET A L'ADOPTION
DU NOM DE TONNERRE
PAR TOUS LES DESCENDANTS D'ANNE DE HUSSON, COMTESSE DE TONNERRE.
NOTE
RELATIVE A LA MAISON DE CLERMONT-TONNERRE
ET A L'ADOPTION
DU NOM DE TONNERRE
PAR TOUS LES DESCENDANTS D'ANNE DE HUSSON, COMTESSE DE TONNERRE.
Le comté de Tonnerre est entré dans la maison de Clermont par le mariage de
Bernardin de Clermont, vicomte de Tallard, avec Anne de Husson, comtesse de
Tonnerre.
Bernardin était vicomte de Tallard par sa mère, Françoise de Bérenger, qui pa-
raît en avoir imposé le nom à ses descendants, puisqu'il a été porté par l'aîné jus-
qu'à la vente de cette terre.
Anne de Husson mourut le 26 septembre 1540, ayant eu un grand nombre d'en-
fants. Deux de ses fils seulement continuèrent sa postérité. L'aîné fut l'auteur de
la branche aînée, qui se subdivisa en deux : celle des comtes de Tonnerre, éteinte
en 1761 par des filles, et celle des marquis de Cruzy, qui la remplaça.
L'autre fils d'Anne de Husson, comtesse de Tonnerre, Julien, fut baron de
Thoury par son mariage avec Claude de Rohan, qui lui apporta cette terre, érigée
plus tard en comté; Julien est l'auteur de la branche de Clermont-Tonnerre dite
des comtes de Thoury.
— 2 —
En consultant la généalogie de cette maison, dressée par Courcelles, d'après les
ordres et sous la direction du cardinal de Clermont-Tonnerre, on remarque qu'au-
cun des fils d'Anne de Husson ne porta le nom de Tonnerre. Cette terre échut en
partage, après sa mort, à sa fille Louise de Clermont, qui en prit le nom conjoin-
tement avec son mari François du Bellay, après avoir racheté les parts de ses
frères et soeurs. Elle cessa de le porter en épousant en secondes noces Antoine de
Crussol, vicomte d'Uzès, qui fut créé duc et pair en 1565. Elle mourut en 1596,
sans laisser de postérité.
Antoine, l'aîné de ses frères, porta, comme on l'a observé, le nom seul de Cler-
mont-Tallard; il était mort en 1578, treize ans avant elle.
Julien, son autre frère, auteur de la branche des comtes de Thoury, ne porta
pas non plus le nom de Tonnerre. Cependant il existe un manuscrit du temps,
dédié à Claude de Rohan, sa femme, dans la dédicace duquel elle est nommée
comtesse de Tonnerre. En outre, Julien est nommé comte de Tonnerre en partie,
dans un recueil des titres de la maison de Clermont, qui fut fait par Jacques de
Clermont, petit-fils de Julien, avec approbation de Henri comte de Tonnerre, son
cousin, et collationné devant le parlement de Paris, ce qui en constate l'authenticité.
Des deux enfants d'Antoine de Clermont, l'aîné, Claude, fut tué en 1569, et
porta comme son père le nom de Tallard ; le second, nommé Henri, fut élevé à la
dignité de duc et pair par Henri II, en 1575. Il est important de remarquer que le
duché devait être établi sur le comté de Clermont, mais qu'Antoine, père de
Henri, n'ayant pas voulu se démettre de son comté de Clermont en faveur de son
fils, Louise de Clermont, duchesse d'Uzès, intervint pour que la pairie fût établie
sur le comté de Tonnerre, avec la condition expresse néanmoins qu'elle serait portée
plus tard sur le comté de Clermont. (Voir, à ce sujet, les lettres patentes rapportées
par le père Anselme.)
Henri ayant été tué en 1573, un an après l'érection en duché du comté de
Tonnerre, sans que les lettres patentes eussent été enregistrées au parlement, la
pairie fut éteinte, et ne passa pas à son fils Charles-Henri.
Cependant Charles-Henri hérita du comté de Tonnerre par le testament de sa
grande-tante Louise de Clermont; mais il fut obligé de renoncer à la succession,
parce qu'elle était grevée de beaucoup de dettes. Il racheta le comté de Tonnerre,
et vendit en 1600 la vicomte de Tallard à Etienne de Bonne, dont la petite-fille la
transmit par mariage dans la maison d'Hostun. C'est par là que le nom de Tallard,
porté par des Clermont pendant plusieurs générations, le fut ensuite par les d'Hos-
tun, dont un fut maréchal de France.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.