Opinion de M. Duquesnoy, député de Lorraine, sur le plan proposé par le premier ministre des finances ([Reprod.])

De
Publié par

[de l'impr. de Clousier, impr. du Roi] (Paris). 1789. Finances publiques -- France -- Ouvrages avant 1800. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : jeudi 1 janvier 1789
Lecture(s) : 3
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

O P I N. 1 O N
DE M. DUQUESNOY,
DÉPUTHÉr^HE LORRAINE*
Sur le Plan propofé par le premier
Miniflre des Finances.
fans doute d'une grande révolution, mais
qu'il eft tems d'arrêter fi l'on ne veut
pas qu'il arrive de deux' maux l'un, pu
que l'anarchie. s'établiiTe, Se recule le
moment ou nous jouirons d'une' liberté
_par tant d'efforts ou que le
defpodfme, qui ne rencontrera; plus de
remplace dé légers maux qu'on
exagère Beaucoup, & qu'on, fe, plaît à
faire defirer a« Peuple
le retour du joug qu'il a fecoué. Ger*
tainement le Royaume eit au moment
de jouir de la- plus heureufe Conftitution
de la.terre; mais les chofes font au
point qu'il n'y à pas un inftant à perdre
Se qu'il ne faut, pas que nous foyys
4iftrairs ..par les befoins du moment.
Cependant trois, ces dénommes vou-
.di"oien,t prolonger cette diftraction i°.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.