Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Petit livre de - Les meilleures brèves de trottoir !

De
0 page

Encore plus drôle que les brèves de comptoir !





Les grandes capitales mondiales (Dublin, Londres, New York) avaient déjà leurs brèves de trottoir... Maintenant la France aura aussi les siennes !



Depuis sa création il y a 3 ans, le blog "Entendu à Paris" connaît un succès sans précédent. Le principe? A l'instar des fameuses "brèves de comptoir", le blog recueille des morceaux de conversations entendues dans la rues, dans les transports en commun et dans les cafés de grandes villes françaises. Le résultat ? Un festival d'absurdités, de poésie parfois, d'humour et de vacheries à tous les coups !



Dans ce petit livre, découvrez les 150 meilleures brèves de trottoir tirées du blog "Entendu à Paris" : celles que les internautes ont plébiscitées !







Dans le métro, une femme au téléphone :



" Moi, je pense qu'il faut rendre à sésame ce qui est à sésame."








Rue d'Amsterdam, un jeune homme au téléphone :



"Je suis rue d'Amsterdam, je monte du côté montant ou descendant"?









Deux femmes devant la porte du magasin :



Femme 1 : Ben, tu fais quoi? Entre !




Femme 2, tirant vainement la porte : C'est écrit "Poussez"... mais dans quel sens?






Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

e9782754046114_cover.jpg
e9782754046114_i0001.jpg

Remerciements

Ce recueil de brèves de trottoirs n’existerait pas sans les centaines d’anonymes ayant collaboré en envoyant leurs trouvailles.

Que leur brève ait été retenue ou non, nous tenons à les remercier pour leur participation.

© Éditions First, 2009

 

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur, de ses ayants droit ou de ses ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

 

Dépôt légal : 3e trimestre 2009

 

Conception couverture : Olivier Frenot

Illustration : Gabs

 

Conception graphique : Georges Brevière

 

Éditions First

60, rue Mazarine, 75006 Paris

Tél : 01 45 49 60 00

Fax : 01 45 49 60 01

e-mail : firstinfo@efirst.com

www.editionsfirst.fr

9782754046114

DANS la rue, les transports en commun ou les cafés, ils ouvrent grandes leurs esgourdes. À l’affût d’un échange, d’une bribe de conversation qui les fera rire ou sourire et surtout qu’ils pourront partager sur Internet. Ils ? Ce sont les aficionados des perles du quotidien qui, depuis 2006, soumettent sur le blog « Entendu à Paris » leurs trouvailles glanées dans les rues de la capitale.

 

Truculentes, politiques, parfois même poétiques, les brèves touchent à tous les genres. De la naïveté touchante d’une phrase d’enfant au lapsus d’un jeune en jogging en passant par la stupidité d’un bourgeois propret, tous les quartiers et milieux sociaux sont représentés.

 

Si les lecteurs francophones sont déjà familiers des recueils de brèves « de la vraie vie » avec les publications régulières des perles du bac ou des Brèves de comptoir (auquel le titre du présent ouvrage fait un clin d’œil), « Entendu à Paris » appartient en fait à une autre lignée, celle d’une culture collaborative issue de l’Internet qui fait les délices de la blogosphère anglophone depuis une dizaine d’années avec les « Overheard in… ».

 

Déclinés par villes, les « Overheard in New York », « Overheard in Dublin » ou encore « Over heard in London » publient les remarques ou les conversations que les citadins ont entendues dans leur ville de résidence. À la lecture de ces sites, on se rend compte que la plupart des brèves reflètent la mentalité de la ville en question. Chaque ville a en fait son humour propre et ses habitants une manière bien à eux de s’exprimer.

 

C’est la découverte de la vitalité de ces sites qui a inspiré « Entendu à Paris » en prouvant que les phrases prononcées par M. et Mme Tout-le-monde avaient de quoi rivaliser avec les saillies des meilleurs humoristes.

 

La précision, dans chaque brève, de la rue, de la station de métro ou du bar où les conversations ont été entendues permet un ancrage dans le quotidien bien connu des journaux locaux. De même qu’un fait divers dans un lieu proche introduit une dimension supplémentaire à l’information, une brève située dans un lieu où l’on passe tous les jours suscite un intérêt accru.

 

Il serait pourtant faux de croire que les Parisiens sont les seuls à rire des inepties prononcées dans la capitale. L’analyse des visites du site montre qu’un nombre non négligeable de lecteurs sont provinciaux. L’une des brèves ayant reçu le plus de commentaires a justement fait bondir plus d’un des internautes hors capitale. Elle illustre l’opposition Paris-province d’une manière peu consensuelle : « Mais comment tu peux admirer Marie-Claude ? Elle a complètement raté sa vie. Elle a rien fait. Elle habite en province ! »

 

Inspiré par des sites consacrés à des capitales étrangères, le succès d’« Entendu à Paris » et sa large couverture médiatique ont à leur tour entraîné la naissance d’une flopée de sites reprenant le concept. Des « Entendu à Bordeaux », à Rennes, ou à Lyon ont récemment vu le jour.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin