Pirouline Volant

De
Publié par

Pirouline est excitée ! Elle vient tout juste de dénicher une offre d’emploi comme gouvernante dans le journal de son quartier.


Assise sur le dos de Buck, son pélican-toucan voyageur, elle survole la ville de Saint-Peter à la recherche de l’orphelinat Moodie où les horribles soeurs Major font subir toutes sortes de sévices à quatre de leurs pensionnaires.


Pirouline devient donc sauveuse d’enfants ! Elle entraînera Safrante Bellehumeur, Mélodie D’amour, Toutie Lafrousse et Marie-Ange Delyma dans une aventure où la magie est au rendez-vous !


Publié le : mercredi 23 mars 2016
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782334023337
Nombre de pages : 64
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-334-02331-3
© Edilivre, 2016
dicaces
Cette œuvre est dédiée à mon père Robert, à ma sœur Anne et à ma cousine Johanne.
Ils sont ma source d’inspiration, mes modèles dans la vie de tous les jours. Il n’y a rien de plus précieux en ce monde que ma famille.
Cette histoire est également dédiée à Jocelyne et Robert qui, de l’autre côté de l’océan, lisent mes romans.
À Marie-des-neiges, Roland et Huguette qui, du haut du ciel, sont sûrement très fiers de moi.
Ma réussite appartient avant tout à ma mère Diane et, surtout, à Olivier qui par son travail acharné m’a convaincu de vous présenter Pirouline Volant.
Merci à ces gens de croire en moi, je vous aime tous…
Prologue
Notre histoire commence à Saint-Peter, dans une petite ville établie sur la plus britannique des îles, celle de Guernesey, située sur les côtes normandes, à une vingtaine de kilomètres de la France. C’est à cet endroit que l’on trouve les plus belles maisons aux toits pointus, serrées les unes contre les autres et étagées sur la colline. Elles donnent à la ville un charme irrésistible.
À l’époque, selon mes tendres souvenirs, les soirées étaient animées par de belles histoires, dont celle d’une héroïne connue de tous, Pirouline Volant. Comment aurais-je pu oublier, même après toutes ces années ? Tous les habitants de Saint-Peter la connaissaient. Il aurait fallu être sot pour nier l’existence de celle qui aimait sauver le monde. Certains affirmaient l’avoir croisée au passage, alors qu’elle était en mission sur la Terre. D’autres juraient avoir entendu son langage Piro. Quoi qu’il en soit, la légende de Pirouline ne laissait personne indifférent, elle existait véritablement dans le cœur des enfants !
En 1940, l’île de Guernesey était occupée par les Allemands qui construisaient de nombreux ouvrages défensifs, tournés cette fois vers l’Angleterre. Dans le but de protéger les enfants, le gouvernement décréta qu’ils seraient envoyés en Grande-Bretagne pour leur sécurité. Dans de telles circonstances, il est bien normal d’oublier ses rêveries d’enfant. La libération de l’île eut lieu quelques années plus tard, après la signature de l’armistice qui mit fin à la Seconde Guerre mondiale.
De nos jours, la nouvelle génération qui habite Saint-Peter ignore l’existence de Pirouline Volant et du monde des rêves. Seuls les jeunes d’autrefois, aujourd’hui plus âgés, se souviennent du moindre détail de ses aventures. J’aurais aimé que les enfants soient toujours aussi passionnés d’histoires. C’est ainsi que, cinquante-sept ans plus tard, une étincelle renaît dans le ciel, et que ce merveilleux conte se répète… Isidor Delyma
1 Voyage à Saint-Peter
Pirouline Volant est excitée ! Elle vient tout juste de dénicher une offre d’emploi comme gouvernante dans la rubrique du journal de son quartier. En cet après-midi d’automne plutôt nuageux et froid, Pirouline, assise sur le dos de Buck, son pélican-toucan voyageur, survole la petite ville de Saint-Peter à la recherche de l’orphelinat Moodie.
– Nom d’un pirouistiti ! Autant chercher une aiguille dans une botte de foin ! Je ne retrouve plus mon chemin !
Pourtant, même si Pirouline vient d’un autre univers, elle connaît cette ville comme le fond de sa poche. Disons tout simplement qu’un nuage vient d’embrouiller ses pensées et qu’elle a un trou de mémoire.
– Posons-nous ici dans cette piro-clairière, propose la voyageuse à Buck en pointant un minuscule petit cercle vert.
Après un atterrissage réussi, Pirouline descend de l’animal et époussette son imperméable gris, puis replace son énorme chapeau à plumes de mouette. Elle murmure, soudain, une étrange chansonnette qui possède le pouvoir de transformation :
– Éti ! Pètit Pas ! Pètit Poum !
Puis son corps s’allonge et prend une taille humaine. Elle sort de son grand sac une laisse qu’elle passe au cou de Buck, sous le regard de trois vieillards qui bavardent sur le banc d’un parc.
– Bonjour mademoiselle Volant ! s’écrie le premier en levant son chapeau. – Belle journée ! renchérit son voisin. – Où allez-vous comme ça, Pirouline ? demande le troisième avec une pointe de curiosité. – Je me suis égarée et j’aimerais me rendre à l’orphelinat Moodie. – Remontez le boulevard des Alouettes, l’établissement se trouve derrière l’église, réplique l’un d’eux.
Accompagnée de Buck, Pirouline remonte le boulevard bordé de commerces où s’empresse une foule frileuse. Elle contourne l’église jusqu’à la ruelle et aperçoit un grand immeuble de trois étages en brique grise avec des volets noirs. Ouvrant les grilles du jardin, qui n’est en fait qu’un fouillis végétal, elle traverse la cour. – Buck, je suis désolée, mais tu devras m’attendre à l’extérieur, annonce Pirouline à son pélican qui, d’un air piteux...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant