//img.uscri.be/pth/d0be12a0a62e0410a24949b838ef2bb76c5d6544
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,98 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

À l'abri de l'orage

De
104 pages
Ces poésies au lyrisme prenant, plaisant et harmonieux, invitent au rêve, à l'évasion, un ailleurs attractif. Des mots bien choisis qui suggèrent images et sensations tout en finesse, évoquent et font partager les sentiments profonds de l'auteur, prennent à partie le lecteur en parlant à sa sensibilité, ajoutant au charme de la lecture. "Ascension fulgurante Et au bout du chemin Sur le toit du monde Rien ne nous atteint"
Voir plus Voir moins
Du même auteur
Le Temps n’efface pas tout, éditions EDILIVRE-APARIS juin 2011 À nos larmes dans l’oubli, éditions EDILIVRE-APARIS décembre 2011
Thomas Chaline À L’ABRI DE L’ORAGE
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120300.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première pu en 2015blication par Mon Petit Éditeur
À Lucas
Première partie. Ascension de la Dune, l’exploit de mes enfants
Lointain Et si présent En moi
À L’ABRI DE L’ORAGE
Mémoire
Réside Le tas désorganisé D’images bien dessinées
Loin, certes Mais bien là Si clair
Ce sont vos visages Et vos regards Un jour, croisés
Vous, beaux paysages, Belles demeures Jadis, visités
9
À L’ABRI DE L’ORAGE
Instant
J’ai dérangé les murs Un parterre inondé de soleil Dans son silence murmurent Les cris des ombres qui s’éveillent
J’ai brisé les volets Qui donnaient sur ce balcon Une terrasse abandonnée Sur la douleur de nos fronts
10