À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis

De
Publié par

Découvrez le poème "À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis" écrit par Tristan CORBIERE (1845-1875). "À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis" de CORBIERE est un poème classique extrait du recueil Les Amours jaunes. Profitez de ce poème en le découvrant sur cette page. Et n’oubliez pas que vous pouvez télécharger gratuitement en format PDF le poème À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis et l’imprimer depuis chez vous !
En téléchargeant le PDF du poème de CORBIERE, vous pourrez faire une fiche ou bien vous évader grâce au vers de "À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 9
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

À la mémoire de Zulma vierge folle hors barrière et d'un Louis

Elle était riche de vingt ans,
Moi j'étais jeune de vingt francs,
Et nous fîmes bourse commune,
Placée, à fond-perdu, dans une
Infidèle nuit de printemps...

La lune a fait un trou dedans,
Rond comme un écu de cinq francs,
Par où passa notre fortune :
Vingt ans ! vingt francs !... et puis la lune
En monnaie - hélas - les vingt francs
En monnaie aussi les vingt ans !
Toujours de trous en trous de lune,
Et de bourse en bourse commune...
- C'est à peu près même fortune !

- Je la trouvai - bien des printemps,
Bien des vingt ans, bien des vingt francs,
Bien des trous et bien de la lune
Après - Toujours vierge et vingt ans,
Et... colonelle à la Commune !

- Puis après : la chasse aux passants,
Aux vingt sols, et plus aux vingt francs...
Puis après : la fosse commune,
Nuit gratuite sans trou de lune.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant