Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 11,99 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Du même publieur

Édouard Winterhalter tr î aînneej À-joouur Àr
À traînejour
À traîne-jour
Collection « Vivre et l’écrire » fondée par Pierre de Givenchy
YRLU OD OLVWH GHV WLWUHV GH OD FROOHFWLRQ HQ ¿Q G¶RXYUDJH
Édouard Winterhalter
À traîne-jour
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-12200-7 EAN : 9782343122007
$PL OHFWHXU
¬  DQV FKH] /¶+DUPDWWDQ 0DLV M¶\ VXLV GpMj  'HSXLV  TXDQG PDGDPH 0RQLTXH *UDQGMRQF \ UDFRQWD © /H WHPSV G¶DSSUHQGUH j YLYUH ª GH FHV QRUPDOLHQV DOVDFLHQV UpIXJLpV HQ O¶DEED\H GH 6ROLJQDF SUqV /LPRJHV SRXU \ SRXU-VXLYUH OHXUV pWXGHV PDOJUp OD JXHUUH GH  -¶HQ IXV 0DGDPH *UDQMRQF \ FLWD TXHOTXHVXQV GH PHV YHUV GH FHWWH pSRTXH SXEOLpV HQ (Le poids du Sang)et m’inscrivit GDQV VD ELEOLRJUDSKLH 4XDWUH DQV GH 6ROLJQDF 3XLV $L[HQ3URYHQFH 0DUVHLOOH O\FpH 6W&KDUOHV /D IDLP DSUqV OD JUDVVH FDPSDJQH OLPRX-VLQH 0DUVHLOOH ERPEDUGpH HQ PDL  SDU OHV $OOLpV M¶HQ UHYLHQV 'H 6ROLJQDF DX[ PDTXLV GH &RUUq]H %ULYH OLEpUpH e (QJDJHPHQW GDQV OD SUHPLqUH DUPpH  =RXDYHV &DPSDJQH GH )UDQFKH&RPWp %HOIRUW $OVDFH )RUrW1RLUH MXVTX¶HQ $XWULFKH *XHUUH ¿QLH MH UHQWUH -¶DL  DQV /¶KHXUH GH IDLUH OLQVWLWXWHXU$LQVLIXWLO-XVTXjODUHWUDLWHSULVHj%LVFKKHLPHQVRXVOHWLWUHURQÀDQWGH©'LUHFWHXUd’école honoraire ». -¶DL HX OH WHPSV DXVVL G¶rWUH PDLUHDGMRLQW GH %LVFKKHLP HW FRQVHLOOHU GH OD &RPPXQDXWp 8UEDLQH GH 6WUDVERXUJ (W DXVVL KpODV G¶\ SHUGUH HQ  PD FRPSDJQH GH SUqV GH VRL[DQWHGL[ DQV &¶HVW j HOOH TXH MH GpGLH FHV SRqPHV HW j PHV HQIDQWV SHWLWV HW DUULqUHSHWLWVHQIDQWV /D SRpVLH PH WRPEH GHVVXV DX GpWRXU G¶XQH SKUDVH /D ULPH QH PH GpUDQJH SDV HW VL HQ ¿Q GH FRPSWH RQ SHXW \ FRP-SUHQGUH TXHOTXH FKRVH FHOD PH FRQYLHQW -¶DL YRXOX pSDU-JQHU DXVVL FHX[ TXH OD SRpVLH UHQG j OD ORQJXH VRPQROHQWV HW UpVXPp FH OLYUH GDQV © 3LOH RX IDFH ª /¶DFWHXU FHQWUDO GH FHV VRL[DQWHTXLQ]H HVVDLV VDQV TX¶LO DLW pWp YUDLPHQW GpOLEpUp HVW OH WHPSV FHW LQFRQQX /H SUHQ-GUH]YRXV SRXU HQ OLUH XQ ERXW "
7
/HV SKRWRJUDSKLHV ¿JXUDQW GDQV FH OLYUH VRQW GH O¶DXWHXU j O¶H[FHSWLRQ GH OD SKRWRJUDSKLH HQ TXDWULqPH GH FRXYHUWXUH SULVH SDU VD ¿OOH )UDQoRLVH
Pile ou face
Le bateau sur la mer qui passe – passe la mer ou le bateau ? – lève l’ombre et l’aube clapote à grands coups d’horizons fugaces.
À-tout-va l’air du temps qui passe – est-ce le temps ? l’air d’un écho ? – le plus dur est qu’il fasse beau tant que chaloupe la barcasse.
Puis l’ennui long vire à vau-l’eau jusqu’outre la camarde passe où s’envase le marigot.
Trois petits ronds dans l’eau s’effacent – sont-ce les ronds ? n’est-ce pas l’eau ? – tant de questions à pile ou face…
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin