À une Demoiselle qui avait les manches

De
Publié par

Évadez-vous en lisant le poème "À une Demoiselle qui avait les manches" écrit par Vincent VOITURE (1597-1648). "À une Demoiselle qui avait les manches" de VOITURE est un poème classique. Vous pouvez le télécharger et l’imprimer au format PDF grâce à YouScribe.
En téléchargeant le PDF du poème de VOITURE, vous pourrez faire un commentaire ou bien vous évader grâce au vers de "À une Demoiselle qui avait les manches".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 16
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

À une Demoiselle qui avait les manches

de sa chemise retroussées et sales


Vous qui tenez incessamment
Cent amants dedans votre manche,
Tenez-les au moins proprement,
Et faites qu'elle soit plus blanche.

Vous pouvez avecque raison,
Usant des droits de la victoire,
Mettre vos galants en prison ;
Mais qu'elle ne soit pas si noire !

Mon coeur qui vous est si dévot,
Et que vous réduisez en cendre,
Vous le tenez dans un cachot,
Comme un prisonnier qu'on va pendre.

Est-ce que brûlant nuit et jour,
Je remplis ce lieu de fumée,
Et que le feu de mon amour
En a fait une cheminée ?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.