//img.uscri.be/pth/4634c2669a41b06eeebfc82d7a287e7bb30d140b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Abris d'urgence

De
95 pages
En cette époque antédiluvienne et chaotique, savoir s’étirer – pointer encore un peu plus du bout des pieds – chercher un brin de marge vierge – s’agripper au moindre épiphénomène : la brisure d’un abribus sur le boulevard extérieur, un quartier chaud déchu, un souvenir volé dans des buées d’alcool de synthèse, ou le parfum du thé indien bouilli – même s’ils nous contraignent à se faire un peu plus mal parfois sont les gestes salvateurs sachant que leurs feux couvent sous nos cendres prochaines.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Abris d urgenceJacq Laborde
Abris d urgence
et autres airs de non-repos
PO SIE' manuscrit.com, 2002
ISBN: 2-7481-2351-4 (pourle fichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-2350-6 (pour le livreimprimØ)Avertissement de l Øditeur
DØcouvertparnotrerØseaudeGrands Lecteurs(libraires,revues,critiques
littØraires etde chercheurs),ce manuscritestimprimØ telunlivre.
D Øventuellesfautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueusede
lamiseenformeadoptØeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l ouvrage, le texte en l Øtat.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comIVRESSEENZONETEMPER EI« j ai dessinØ quelques temps mais certains l’ont
dØcouvertetj aieupeurd ŒtreclassØecommeune
artiste. j aicraintqu ilsnemetrouventuneplace
dans leur sociØtØ. »
Patti Smith (Babel)
8Bas filØ
pression somnifŁre
lespiŁcesmollesdesmoteurstournentautournesol
ralenti jusqu’à l Øc urement maximum
ØcraserlepØpindujourcommeunmØgot
foi du talon aiguille
sens-
-sation d’aphtes sur l asphalte
la ville digŁre tous ses grondements
sans broncher mŒme
sous sa carapace de goudron
lesenseignesd humilitØ huileuse des h tels
pourfendent
un rideau tirØ en
trois
sur
la nuit
elle seule
9