Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Accord perdu

De
52 pages
Ce recueil poétique révèle une écriture de la durée et de l'instant, élaborée dans les espaces pluriels, portée par l'expérience du corps et de l'absence. Les textes évoquent des porosités, des ancrages, des fragilités. Les images fécondent des espaces-temps diffus, dans un rapport sans cesse réinventé à soi, à l'autre, au monde. De celui qui regarde à celui qui s'engage dans le mouvement, se joue la question des traces, des empreintes, des échos. Une fausse immobilité en quelque sorte. L'estompe d'un désir.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

ACCORD PERDU
Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan La collectionPoètes des Cinq Continentsnon seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Déjà parus 522 – Lionel MAR,Concordance des corps et des lettres, 2010. 521 – Catherine BREMEAU,Anna Barkova. La voix surgie des glaces, 2010. 520 – MarieLouise DIOUFSALL,L'Autre Genre, 2010. 519 – Suzanne MERIAUX,Secrète beauté du monde, 2010. 518 – Chloë MALBRANCHE et MarieAngèle PRETOT,Abécédaire de la poésie surréaliste, 2010. 517 – Soisik LIBERT,Nivôse blues, 2010. 516 – Walid AMRI,Sols, 2010. 515 – Eric SHIMA,La voix des grands lacs, 2010. 514 – Gabriele NERIMEN,L'Orient Breton. Les contes d'une péninsule de l'Ouest vers l'Orient, 2010. 513 – Tristan CABRAL,Le cimetière de Sion, 2010, 512 – Marc BARON,Poèmes sous la lampe, 2010. 511 – Jacques GUIGOU,Par les fonds soulevés, 2010. 510 – Serge VENTURINI,Eclats d’une poétique du devenir. Journal du transvisible. Livre IV (20072009),2010. 509 – MALIBERT,Triptyque pour un visage, 2010. 508 – Lek PERVIZI,Pétale de rose, 2010. 507 – Rainer Maria RILKE,Élégies de Duino. Les Sonnets à Orphée(bilingue allemandfrançais), 2010. 506 – Bâbâ TAHER Oryân,génie du millénaire »« Le ,Cent quatrains lyriques traduits par Mahshid Moshiri, 2010. 505 – Djamal BENMERAD,Chants d’amour et de combat, 2010. 504 – Paul Henri LERSEN,Axis, 2010.
TIZOU PEREZ
ACCORD PERDU Préface d’Yves Jouan L’Harmattan
© L’Harmattan, 2010 57, rue de l’EcolePolytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296129436 EAN : 9782296129436
Préface Perte et construction Yves Jouan Écrire sur un livre de poèmes, c’est adopter une démarche inverse à ce qui le fonde. L’objet de notre regard est l’œuvre poétique, alors que celle-ci est adossée à la réalité langagière dès qu’elle la met en place, en actes pour que le regard soit porté sur autre chose qu’elle seule. Ainsi Tizou Perez emploie-t-elle très peu le métalangage. Ses poèmes nous parlent d’une expérience du corps et de l’esprit, de la danse et du temps.
Danse et poésie
Rarement en eFet les rapports de la danse et de l’écriture poé-tique contemporaines auront été aussi explicites que dans cetAc-cord perdu. Si les deux disciplines peuvent à première vue sem-bler éloignées l’une de l’autre, simplement reliées par le Il ténu qui unit sous le vocable « arts » quelques pratiques humaines, il ne serait pas hors de propos de nous demander si une relation mystérieuse, non écrite et non explicite dans le geste ou le mou-vement, ne les rend pas plus proches l’une de l’autre que nous ne l’imaginons, si je puis dire, « à première lecture ». Comment pourrions-nous comprendre sans cela que des œuvres majeures de l’histoire de la danse contemporaine (je pense notamment à (1) celles de Nijinsky ou de Dominique Bagouet) aient pu entrete-e (2) nir de silencieux rapports avec l’écriture du XX siècle ?
Mais il faut bien admettre, dans le même temps, que si des créations chorégraphiques ont eFectivement pris appui sur des œuvres poétiques, la réciproque n’a pas vraiment eu lieu, en tout cas pas au même niveau. Le livre de Tizou Perez en est d’autant plus original. Peut-être la clé de cette originalité résulte-t-elle de
5