Albertus, CXII

De
Publié par

Évadez-vous en lisant le poème "Albertus, CXII" écrit par Théophile GAUTIER (1811-1872) en 1832. "Albertus, CXII" de GAUTIER est un poème classique extrait du recueil Albertus. Vous avez besoin de ce poème pour vos cours ou alors pour votre propre plaisir ? Alors découvrez-le sur cette page. Le téléchargement de ce poème est gratuit et vous pourrez aussi l’imprimer.
Grâce à ce document PDF sur le poème de GAUTIER, vous pourrez faire une fiche ou bien comprendre la signification des paroles du poète qui a écrit "Albertus, CXII".
Publié le : dimanche 1 janvier 1832
Lecture(s) : 2
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Albertus, CXII

Squelettes conservés dans les amphithéâtres,
Animaux empaillés, monstres, foetus verdâtres,
Tout humides encor de leur bain d'alcool,
Culs-de-jatte, pieds-bots, montés sur des limaces,
Pendus tirant la langue et faisant des grimaces ;
Guillotinés blafards, un ruban rouge au col,
Soutenant d'une main leur tête chancelante ;
- Tous les suppliciés, foule morne et sanglante,
Parricides manchots couverts d'un voile noir,
Hérétiques vêtus de tuniques soufrées,
Roués meurtris et bleus, noyés aux chairs marbrées ;
- C'était épouvantable à voir !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.