Allume la lumière magique

De
Publié par

Allume la lumière magique présente des poèmes composés entre les années 1986 et 1999, une période tourmentée au Kosovo. La souffrance d'un homme, d'un peuple, devant l'inexorable avancée vers un conflit meurtrier se déchiffre à la lecture de cette poésie qui s'assombrit au fil des années. Les parcimonieuses allusions à la mythologie ou aux héros albanais laissent passer le souffle d'un poète témoin de l'écriture d'une page noire de l'histoire de son pays.
Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 11
Tags :
EAN13 : 9782296514799
Nombre de pages : 150
Prix de location à la page : 0,0087€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
                 I    NBS8-2-: 979975296-,505-6111
ashot
a
e 75
ique
Allume mière mag
la lu
ali B
S
       
 
    
 
  
 Allume magique  
la lumière magique  
       
      
Poètes des cinq continents En hommage à Geneviève Clancy qui la dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan  La collection Poètes des cinq continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace douverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.   Déjà parus  570  Pascal FAUVEL, Un bleu de poche , 2012.  569  Grégoire LOISEAU, Les attractions , 2012. 568 Stella VINITCHI RADULESCU, À lécoute des ombres , 2012. 567  Nina IVAN ý EVI û , Lamour nest quun mot , 2012. 566 - Walid AMRI, Parole silex , 2012. 565  Clément COLLIGNON, Mémoire de linvisible , 2012. 564 - Jean-Charles LLINARES et Dominique VOISIN, De Catulle à Ovide. Florilège de poèmes latins traduits en vers français , 2012. 563 - Patrick BERTA FORGAS, Le testament de Pandore , 2012. 562  Jacques GUIGOU, Augure du Grau , 2012. 561  Arnaud DELCORTE, Ogo , 2012. 559  Thérèse BERNIS, Les Chants de Parise , 2012. 558  Edouard MABANZA, Le bruit des tombeaux, suivi de LArrière parole , 2012. 557  Claire GALLI, Un été de solitude , 2012. 556  Mahshid MOSHIRI, Sil ny a pas damour , 2012. 555  Anne -Marie JEANJEAN, Stèles pour un signe , 2012.  554  Abdelkhaleq JAYED, Musique de pierres, 2012. 553  Jean-Damien ROUMIEU, Nucléus , 2012. 552  Cheikh Tidiane GAYE, Maria Gabriella ROMANI KOUACOU, Létreinte des rimes/Rime abbracciate , 2012. 551  Thierry MATTEI, Je serai voltigeur , 2011.  550  Rita MORANDI, Vers lailleurs , 2011. 549  Philippe TANCELIN, Au pays de lindivis amer. Cahier , 2011. 548  Emmanuel MATESO, Les mères de Kolomani, 2011.  547  Ser e VENTURINI, Éclats dune oéti ue de linaccom li 2009-2012. Livre V , 2011. 546  Françoise et Sonia DELMAS, Pages Marges Visages , 2011.
                   
Sali BASHOTA    Allume la lumière magique  
Traduction de Frédérique Duversin
 
       
                    
      Remerciements à Fetah Podvorica et Masar Stavileci pour leur précieuse collaboration.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-99756-1 EAN  :  9782296997561  
Alors le poète déclara  Je laisse ce testament avec le souffle dernier Sur le Livre de la Génération Perdue qui na pu être écrit Les oiseaux dévorent leurs propres yeux comme des reptiles la patrie funeste  Alors le poète déclara : Tous les péchés commandent le jugement humain Dans leau de limmortalité où le poignard de la malédiction est plongé La chambre se mue en serpents de ténèbres et mâche la lumière  Alors le poète déclara : Lil enveloppe-t-il la terre de larmes ou bien la fatuité des mots verse-t-elle à lexpiration Ce message noir gronde maintenant là où les âmes saffilent Vagissement de nourrissons ne sait rien de lhistoire de lhumanité  Alors le poète déclara : Léternité restitue les amis du vers renaissant Pour absorber dun trait dans la rencontre poétique la douleur albanaise Pourtant le voyage en la voûte céleste dure et dure des siècles  Alors le poète déclara : Et saccomplit le souffle de lâme, lampe allumée dans la mémoire illyrique    
 
7
Vois lAlbanie ruisselle encore des plaies du corps vois comme se consume notre bonne fortune De nouveau la même blessure dissimule le sang répandu  Alors le poète déclara : Mon Dieu fais que la solitude ne meure pas dans la cellule de création Que les fantômes en bleu ne se promènent pas sur les livres de la peur  Que lart poétique soit limage préférée du sacrifice qui ne vient pas  Alors le poète déclara : Que faire avec loubli quapporte le sommeil je flétris inutilement les fleurs à la fenêtre Les filles arrachent un cheveu blanc Où est le cadavre vivant chair et os tordus En rêve nous nous entre-dévorons le jour nous lavons les péchés  Alors le poète déclara : Jai vu loiseau qui susurrait sur mon beau squelette Aucun mot pour expliquer ce miracle auquel je nai jamais cru Qui signera la prière pour le salut et le triomphe de la mort qui le signera  Alors le poète déclara : Je laisse ce testament avec le souffle dernier Et souhaite que seule vive la grâce de mon verbe (1997)       
8
      
      
            
 
   LORSQUE SOUFFLENT LES VENTS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.