Amours hémophiles suivi d'Aventures

De
Publié par

Cœurs greffés Rendez-vous tout à l'heure à l’abreuvoir Petit enfant de mes fantasmes Tu auras la couleur de nos espoirs Enfin sortis de leur marasmes. Nous boirons à nos cœurs ainsi greffés Et soignerons tes plaies béantes Venins de souvenirs trop étouffésDans ta mémoire encor naissante.Je t’apprendrai l’Amour qui t’a voulu Et la chaleur de sa tendresse Tu comprendras l’Amour qui n’a pas pu Et la douleur de sa détresse.Rendez-vous tout à l’heure à l’abreuvoirPetit enfant qu’une étincelleM’a permis aujourd’hui de concevoir Malgré la faute originelle.
Publié le : lundi 13 juin 2011
Lecture(s) : 136
EAN13 : 9782748114324
Nombre de pages : 166
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Amours hémophiles suivi d’Aventures
Isabelle de PenfentenyoBarrett
Amours hémophiles suivi d’Aventures
POÉSIE
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 2748114337 (pour le fichier numérique) ISBN: 2748114329 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. D’éventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de l’ouvrage, le texte en l’état. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
A Hervé Roy A Laure
INSPIRATION
Ce ne peut être un péché si vous m’inspirez tant ; et je n’ai que des mots plein la tête : des mots arrondis, remplis de couleur ; des mots aigus, pointus,, aiguisés par la douleur ; des mots im mobiles et des mots qui voyagent ; ceux qui dorment, assoupis par une longue attente ; ceux qui s’agitent et se bousculent ; ceux qu’éveille un parfum, libérés tout à coup de leur geôle in consciente ; les mots rares et précieux gardés longtemps pour soi ; les mots jetés commença, pour faire mal ou plaisir.
Enfin les mots qui partent, silencieux, en volutes légères, vers ceux qu’on aime et qui n’ont pas besoin des mots.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.