//img.uscri.be/pth/d0a022832da1ee1f8e38c807c375a95f9e4c4011
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Animalement vôtre

De
60 pages
Animalement vôtre est un recueil de poèmes animaliers. Il est le fruit d'un long travail de recherche et d'étude du comportement de nos amis les « Bêtes ».
De l'escargot à l'éléphant en passant par le loup, Georges Gille nous parle de la vie et des mœurs des animaux, sans fioriture, avec un naturel prenant. Parfois durs, parfois drôles, mais jamais sans tendresse, ses poèmes offrent matière aux petits et aux grands, à tous ceux qui s'intéressent, un tant soit peu, à nos amis à poils, à plumes ou à écailles.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-99242-0
© Edilivre, 2015
À ma femme Valérie
À mes fils Maxence et Bérenger
À mon chien Mérovée trop tôt disparu
LEÇON « D’HUMANITÉ »
Solidement attachée à un corps musclé et trapu, une tête noire s’illumine d’yeux vifs et brûlants ; il mâchonne avec grandeur une branchette effeuillée. Calme et sérénité arbore ce tableau africain, plus vrai que jamais se dessine ce colosse, devant moi assis, trônant en majesté, prince gorille tolère ma présence ou peut-être se dit-il : « À quoi bon attaquer un être si frêle et si fragile, l’homme ne vaut pas la peine qu’on n’y porte attention… » Puissance et sagesse sont reines de mère nature. L’humain emploie, en les déformant, ces règles de vie et ne recherche que profit, richesse illusoire d’une vie sans fond et sans espoir ! Simplicité de l’animal ou calcul constant des hommes ? Du gorille ou de nous qui a raison ?
Un petit cheval rouge,
Ça n’existe pas !
Un petit cheval mâle,
Avec des bébés dans la poche,
Ça n’existe pas !
Un petit cheval qui entoure sa queue
Autour d’une herbe miniature,
Ça n’existe pas !
Un petit cheval qui vit dans l’eau
Et sans tuyau,
Ça n’existe pas !
Et pourtant…
Il se campe là, l’hippo !
?
Subtil félin aux yeux brillants,
BEAUTÉ NOIRE
Tu domines le silence de tes pas feutrés ;
Tu bondis ! Toi ! Noir assaillant
Sur cette gazelle étonnée ;
Le rouge de la mort l’endort
Sans ébranler ta sagesse ;
Si le lion est bien ton mentor
Tu es sans nul doute sa prêtresse !
La vie est bien trop dure
Pour moi pauvre canidé,
On me dit sale et impure
DE QUI SE MOQUE-T’ON ?
Gavée de charognes putréfiées.
J’inspire dégoût et froideur,
On me lance épieux et pierres,
C’est bien mal me connaître mes seigneurs !
Car sans moi que serait votre terre ?
Mère nature serait quelque...