Au fil de l'histoire

De
Publié par

L'histoire d'une vie pas tout à fait comme les autres ... aux abords d'un chemin caillouteux, s'écrit un destin imparfait à l'encre noire... Pourtant, elle essuie les traces au coin de sa joue et poursuit sa route... vers une île à part où grandissent ses perles rares... petits joyaux d'innocence sertis d'une différence. Pour eux, elle prend les armes, avec sa plume, un peu d'encre et réinvente le reste... menant ce combat dans la poésie de l'amour et de la spontanéité... où elle écrit le vécu, la joie, les souffrances mais surtout l'espoir... le regard tourné vers l'avenir... Pour découvrir enfin sur un autre chemin... le pays des songes... un monde imaginaire où elle nous entraîne pour faire un voyage hors du temps, au coeur des métaphores...
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 92
Tags :
EAN13 : 9782748170184
Nombre de pages : 139
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Au fil de l’histoire…
Myriam Decaux
Au fil de l’histoire…
Du rêve à la réalité




POÉSIE
























© Éditions Le Manuscrit, 2006
www.manuscrit.com
communication@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-7019-9 (fichier numérique)
ISBN 13 : 9782748170191 (fichier nu
IS-9 (livre imprimé)
IS91 (livre imprimé)







PRÉFACE


Il est des rencontres exceptionnelles, qui vous donnent
tous les courages comme celle que j’ai fait par hasard sur le
chemin de la poésie.
Rencontre exceptionnelle avec une femme d’exception.

Mère de quatre enfants, « différents », c’est son
expression.
Au fil de ses poèmes j’ai découvert la maman, aimante,
comme toutes les mères me direz vous. Oui, mais pour Elle
« lien du sang » a une signification particulière qu’elle sait
nous faire partager sans misérabilisme, sans s’apitoyer,
sincèrement, pudiquement, avec des mots forts qui vous
prennent aux tripes, qui vous prennent au cœur.
Et, parce que parfois le regard des autres est acéré, elle
déverse sa peine au creux des mots.
Seule sa page blanche recueille les souffrances qu’elle tait.
C’est seule, face à elle-même qu’elle mène son combat dans
une poésie de l’amour et de la spontanéité. Ecrivant le vécu,
la joie, les souffrances mais surtout l’espoir.

Mais la poétesse n’en oublie pas pour autant qu’elle est
femme, qu’elle est amante. Elle sait le fragile de la vie à deux,
9
des habitudes qui s’installent, de la passion qu’il faut parfois
raviver pour qu’elle ne meurt pas.
Elle se souvient des autres, ceux qui ont compté dans sa
vie, et se montre telle qu’elle se rêve.

Elle jongle avec les mots les assemble en farandoles
d’émotions passant par l’humour, la tendresse, la mélancolie,
l’amour et nous entraîne sur les chemins de vérité pour un
voyage où parfois frôlant l’irréel, nous chevauchons avec
elle, les métaphores. Puis au détour de la page suivante, c’est
avec la même dextérité qu’elle nous plonge au cœur de ses
récits historiques.

C’est l’amour qu’elle porte à Sarah, Rachel, Wilhem,
Lucas, Emmanuel, la « différence » transmise et dont elle
souffre au quotidien, son besoin d’être aimée et reconnue
qui animent sa recherche d’excellence visible dans les
différentes formes d’écriture qu’elle nous invite à découvrir
ici.

Si je devais la définir par un seul mot je la nommerais
ESPOIR mais cela serait terriblement réducteur tant elle est
belle.

Gisèle. G.
10


REMERCIEMENTS


Je voudrais tout d’abord remercier ma maman et ma
grand mère, pour avoir toujours été là pour moi, merci pour
tout leur amour, leur soutien, toute l’aide qu’elles ont pu
m’apporter au quotidien.
Merci à mon frère de talent qui sans le savoir m’a
redonné le goût de l’écriture, merci pour ses idées, sa
musique, d’avoir été un exemple à suivre.
Merci à ma tante « Géraldine » pour ne pas la nommer,
merci pour son amour, son rire, ces instants de bonheur
qu’elle m’a offert, ces discussions philosophiques, merci
pour son soutien, merci d’avoir cru en mon rêve,
aujourd’hui, j’exhausse le sien !
Merci à toute ma belle famille, surtout à ma belle mère, la
grand mère maternelle de mon mari de m’avoir accueilli
chez elles à bras ouverts il y a quelques années de cela,
jamais je n’oublierai ce beau geste, ce bel élan du cœur.
Merci à l’amour de ma vie, pour son soutien, son amour,
tous ses mots silencieux qui se lisent dans son regard, merci
de m’avoir offert une seconde chance, l’occasion de
construire au fil du temps, une belle histoire, notre
histoire…
Merci à mes perles rares, Sarah, Rachel, Wilhem et Lucas,
merci d’avoir fait de moi ce que je suis aujourd’hui, grâce à
eux, mon âme a retrouvé sa partie manquante… merci pour
leur amour, de m’avoir insuffler « ce courage », de m’avoir
montré ce que vivre veut dire, à travers tous ces instants de
bonheur que nous partageons au quotidien… merci de
m’avoir rendu l’espoir… je vous aime !
11
Un merci tout particulier à quelques personnes que j’ai
rencontré sur des sites, notamment de poésie. Merci pour
leurs mains tendues, de tous ces moments de partage virtuel
qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire et mon
cœur…
Merci à André, un maestro des mots qui a guidé mes pas
sur le chemin de la poésie, à Catielle, pour ses mots offerts,
un beau cadeau que je garde précieusement, à Sabrina,
Patrick, Sylvain et July pour ces instants magiques, de
mélange parfait entre deux encres, deux plumes pour ne plus
faire qu’une…
Merci à tous ceux que je n’ai pas cité et qui ont toujours
été là pour moi, la liste aurait été trop longue à énumérer!
Merci à ceux qui s’en moquent, ou ceux qui m’ont
oubliés, aux avis négatifs, c’est aussi grâce à eux qu’on
continue d’avancer…
Enfin, un grand merci à Gisèle G alias « Dyane » pour
son aide précieuse, pour ses mots cousus de fil d’or, apposés
au sceau de l’amitié, la seule qui ait vraiment touché mon
âme…

Je dédie cet ouvrage, à mon grand père, qui veille sur moi
de son nuage… Il me répétait souvent qu’il ne serait plus là
pour me voir dans ma vie de femme… je ne voulais pas le
croire… je lui offre tous ces mots en espérant qu’il les aura
entendu et aimés… je sais qu’il aurait été fier de moi.
A lui…


Myriam
12





AU BOUT DE MON RÊVE
À vous…


Un jour, la feuille nue, offrant le choix des armes
Avec sa plume, un peu d’encre et quelques larmes
Ont posés ces mots, en trace, des confidences
Tous ces cris de l’âme que l’on porte en silence.

Mon chemin s’est ouvert tout à fait par hasard
Dévoilant une vie dans l’angle des regards
Les joies, les peines, les doutes de l’existence
Liés par les manques de ce reste d’enfance.

A ce lecteur muet, presque là, en instance
Je cherche cet espoir, né, de la délivrance
Et, trouver un écho dans le cœur de chacun.

Au delà de ces vers se déguise un message
Sur ces lignes noires, cousu au fil des pages
Loger entre vos mains pour devenir quelqu’un.
13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.