Au tréfonds de mon âme

De
Publié par

Okaré Kouadio utilise sa plume comme un pinceau ensanglanté pour peindre des tableaux sombres décrivant la guerre, la désintégration de la société ivoirienne. Chez lui, la poésie se nourrit de douleurs comme de plaisirs, de larmes comme de sourires. Il chante le passé regretté de son pays, sa vie pleine de liberté et d'horizons inconnus et explore, malgré l'actuelle domination des forces du mal, des univers arc-en-ciel pour y loger son âme en peine.
Publié le : mercredi 4 novembre 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
EAN13 : 9782336395081
Nombre de pages : 98
Prix de location à la page : 0,0071€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Okaré KOUADIO
Au tréfonds de mon âme
Poésie
Préface du ministre Lazare Koffi Koffi
afriqueliberté
AU TREFONDS DE MON AME
Afrique Liberté Collection dirigée par Claude KOUDOU Afrique Liberté est une collection qui accueille essais, témoignages et toutes œuvres qui permettent de faire connaître l’Afrique dans toute sa diversité et toute sa profondeur. Cette collection qui reste ouverte se veut pluridisciplinaire.Son orientation sera essentiellement axée sur les rapports entre l’Afrique et l’Occident. Elle refuse l’afro-pessimisme et se range résolument dans un afro-optimisme réaliste. Sur quels repères fonder l’Afrique d’aujourd’hui ? Telle est une des questions majeures à laquelle cette collection tentera de répondre.Afrique Libertéveut un espace qui doit explorer l’attitude de se l’Africain ou des africanistes dans ses dimensions mentale, scientifique, culturelle, psychologique et sociologique. Dans un monde en proie à de graves crises, un des enjeux majeurs de cette plate-forme serait de voir comment faire converger les différents pôles de compétences pour hisser l’Afrique à la place qui doit être véritablement la sienne. Déjà parus Justin Kone Katinan,Idéologie, conscience et combat politique enAfrique,2015. Lazare Koffi Koffi,Si la graine ne meurt, 2015. Lazare Koffi Koffi,Reflets d’espérance, 2015. Jean-Claude Djéréké,Réflexions sur l’Église catholique en Afrique, 2014. Raphaël Dagbo,: la passion d’uneLaurent Gbagbo espérance démocratique,2014. Lazare Koffi Koffi,Expression de combat, 2014. Jean-Claude Djéréké,Abattre la Françafrique ou périr. Le dilemme de l’Afrique francophone, 2014. Bédi Holy,Côte d’Ivoire. Sous le règne du faux, 2014.
Okaré KOUADIOAU TREFONDS DE MON AMEPoésie Préface du ministre Lazare Koffi KoffiL’Harmattan
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07693-5 EAN : 9782343076935
Le jour où devant un spectacle de la vie,
Vous direz « je ne sais plus quoi dire, »
Alors dutréfonds de votre âme, vous pourrez découvrir
L’écriture de l’indicible: la POESIE.
AVANT-PROPOS
Ma première inspiration est née de ma dernière conviction, celle d'user de ma plume comme un pinceau ensanglanté pour peindre sur ces pages sombres, les douleurs et les meurtrissures de mes compatriotes. Ici en Eburnie, dans le nouvel ordre instauré par les arguments de la force et des armes, il faut se taire pour vivre, vivre pour louer les 1 kodiawus. Nous voici de plain-pied dans la DEMON-CRATIE qui s'apprécie désormais à l'aune des hécatombes, devant une communauté internationale silencieuse et ravie. Le spectre de la mort plane sur notre quotidien. L'épée de Damoclès tend à denier aux citoyens sa liberté et sa justice. Des notions si chères à ma patrie comme la Fraternité, l'Amour et l'Union sont redéfinies et verrouillées par des critères ethnocentriques et régionalistes. Autour de nous, mues par des choix instinctifs de conservation et d'alimentation, des énergies jusque là, loyales et irréductibles, s'étiolent. Des boussoles et des repaires intellectuels se parjurent en allégeances honteux. Les attitudes hérétiques les plus spectaculaires apparaissent au grand jour pour s'accorder certainement avec le dicton selon lequel « il faut jouer à l'âne pour avoir du foin ». Mais maplume estjalouse de sa dignité, une dignité non négociable dont mes vers en donnent la pleine mesure. Ma plume refuse de se constituer prisonnière des « miasmes morbides » qui étouffent notre existence. Cette quête libertaire à un prix : le don de soi. Mais il ne faut point fléchir. Porter sa croix est consubstantiel au destin de ceux qui, comme Césaire, ont décidé d'être la voix de ceux qui n'ont point de voix. Ma poésie s'inscrit alors à l'école de la 1 Les assassins en langue baoulé ou agni.
7
témérité de William Ernest Henley qui, quoique «meurtri par cette existence, (...) reste débout bien que blessé ». Ainsi, mes vers resteront toujours débout, débout devant les injustices, débout devant les oppressions, débout devant les répressions, débout devant les supplices.  Toute conscience doit s'attacher à un idéal pour lequel on se bat et débat pour donner un sens à sa vie. Le séjour dans l'horizontal estpéremptoire et voué à la désillusion car, le refuge le plus prisé, l'Amour, ne sait que nous miroiter les reflets des pétales de ses roses qui se fanent rapidement au contact de notre chaleur érotique. Quel douloureux mirage ! Sortons donc des jardins de roses souvent envenimés par des jardinières sans scrupulepour nous consacrer à cet envol vertical nous conduisant à l'inspiration créatrice et libératrice : la MUSE. Quand devant certains spectacles de la vie, vous direz : «je ne saisplusquoi dire», alors, du tréfonds de votre âme, vous pourrez découvrir, l'écriture de l'indicible, la Poésie, ma Poésie !  Mon recueil est donc l'écriture de l'indicible, destinée à mes compatriotes et s'impose à eux comme une négation de leur négation qui les confine dans le carcan de l'omerta. Scrutons ensemble des horizons radieux et chargés d'espérance. Il suffit d'y croire et le Temps fera le reste.  Je voudrais,pour terminer exprimer toute magratitude et ma reconnaissance à deux grandes figures du monde littéraire : le poète essayiste et homme politique ivoirien Lazare Koffi Koffi, qui a bien voulu préfacer ce présent recueil de poèmes et le célébrissime poète et ancien Premier ministre togolais Joseph Kokou Koffigoh dont les conseils et expertises n'ont eu de cesse à guider et irriguer l'encre de ma
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.