Balbutiements et chants aux vents

De
Publié par

EnfantMaman m'a dit d'apporter des perlesDes perles d'étoiles pour ton cu de cigogneDes perles comme tes yeuxJolis jolisEnfantj'aime mamanA tout momentAvec sourire de perleElle me sauve de l'âbime

Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 34
Tags :
EAN13 : 9782748111446
Nombre de pages : 343
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Balbutiements et chants aux vents
Ousmane Diarra
Balbutiements et chants aux vents
POÉSIE
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 2-7481-1145-1 (pour le fichier numérique) ISBN: 2-7481-1144-3 (pour le livre imprimé)
Avertissement de léditeur
manuscrit.com  maison dédition francophone  a pour vocation de réunir les conditions idéales pour que tous les manuscrits trouvent leur public. Pour ce faire, manuscrit.com sest doté du plus grand réseau de lecteurs professionnels : composé de libraires et de critiques, il est entièrement voué à la découverte et à la promotion dauteurs de talent, afin de favoriser lédition de leurs textes. Dans le même temps, manuscrit.com propose  pour accélérer la promotion des uvres  une diffusion immédiate des manuscrits sous forme de fichiers électroniques et de livres imprimés. Cest cette édition que le lecteur a entre les mains. Les imperfections quil y décèlera peut-être sont indissociables de la primeur dune telle découverte.
manuscrit.com 5bis, rue de lAsile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
LAPPEL
Je ne vais pas te demander de croiser le fer avec eux Sur leur sol Comme jadis Ils le firent avec nous Pour nos terres
De la peur Non Je nous en sais immunisés depuis la nuit des temps Avant les temps Brutalisés Cest par générosité De cur Plutôt Par générosité Notre faible La cause de nos défaites millénaires Daprès les sachants Cest par grandeur dâme Par grandeur Que tu leur diras Merci Et reprendras Le chemin
Notre pain commun Tu las cherché
7
Balbutiements et chants aux vents
8
Sur ton front givré Comme Grand-père Notre humanité Dans le sang givré de son honneur Son honneur Flocon de neige suspendu A la barbe captive Du soleil Tu nas point volé Tu nas point mendié Mais comme grand-père Ployé Sous LArche Tu tes acquitté De la dette Avec dignité
Maintenant reviens Reviens mon frère Et sans haine Et sans rancune envers eux Vois-tu Ils ne sont pas tranquilles Ils sont fragiles Ils ont peur Ils ont si peur Mon frère Parce quils ont Vécu Darithmétique Et de géométrie Ils ont calculé la vie Et si bien Que leurs chiffres les effrayent Ils désespèrent Mon frère Ils désespèrent De la vie
Quils ont choisie
Ton odeur fauve Ny est Pour rien mon frère Les vagues de ton ventre océan Ne dérangent que les déments Ne dérangent Que ceux qui le sont Déjà
Au Nord comme au Sud Il nen manquera jamais De déments Qui broient Du Noir Du Blanc Du jaune Faute de MIEUX
Au Nord Comme Au Sud Cest le monde Le monde des hommes Qui va mal
Reviens mon frère Nous rallumerons le feu Dans la case Tu demeures Le chef Ne loublie pas Le chef Après le père Qui sen est allé De dépit
Ousmane Diarra
9
Balbutiements et chants aux vents
10
Ta femme ma femme Et les enfants Partageront la moitié De la calebasse vide Ce nest pas facile Quand à la télé Lautre et son chien Ont lembarras du choix
Nos tô Et nos futô Nos femmes En ont encore La recette Mais ce nest pas facile Quand à la télé Le Marché Nous vomit Des prêt à manger
La hache et la houe La machette et la daba Premières Sont toujours là Et le champ en friche Ce nest pas facile Quand à la téléLautre avec son mille-pattes Enfile la terre Toute entière
Nos sagaies sont là Elles aussi Au besoin Pour défendre Nos bosquets Mais Ce nest pas facile Quand à la télé
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.