Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bariolée

De
92 pages
"Les termes les plus adéquats pour décrire la poésie de Riri Sylvia Manor semblent être: authenticité, fraîcheur, innocence.Ce qui est étonnant dans sa poésie,c'est sa capacité à transformer tout ce qu'elle effleure, de réel et individuel en ce quelque chose d'imaginaire, qui, tenant du domaine de la poésie, est un cadeau offert à tout le monde." Irina Mavrodin
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Bariolée
© L’Harmattan, 2011 57, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13145-3 EAN : 9782296131453
Riri Sylvia Manor Bariolée Traduction d’Irina Mavrodin
La partie La plus belle Du corps Est Le mouvement.
La partie la plus belle…
Bariolée
Mon âme bariolée farfouillant dans ses nippes met de l’ordre aussi dans ses émotions, fait voir ce qu’elle est et ce qu’elle voulait être, titube entre des directives officielles et oniriques, soutient fébrilement ses derniers plaidoyers en tant que militant qui n`est pas encore a la retraite. Enlève la poussière déposé sur l’enfant emmagasiné dans la mémoire, ressuscite le jeune noyé de vingt ans qui ne sait rien encore et pourtant est rempli de vérité. Étale intactes les vieilles pages bleues de sexe et d’amour éphémères comme l’orgasme mais vivantes, coloriées ,sauvages, présentes dans nos membres comme si rien n’avait encore fini ou peut-être comme toujours ce qui finit est seulement ce qui existe maintenant. Mon âme bariolée grimpe appuyée sur le bâton de la mémoire sur tous les rochers pour lesquels ou contre lesquels a lutté avec le cœur ou avec la dynamite et elle voudrait encore avoir tort ou rire ou pleurer ou être un grain de sable frémissant et chaud ballotté ça et là, vers les mers et les méduses. Ou peut être voudrait-elle réciter encore de banales leçons sur l’existentialisme
6
pour les autres, portant frénétiquement dans ses veines les gènes de la gaieté héritée de quelque aïeul absurde oufrauduleux dans l’arbre généalogique, ou se repentant tandis que les yeux regardent furtivement vers la date de naissance inscrite dans le passeport. Mon âme bariolée dans l’instant à venir possible s’éparpillera comme du sel sur les ailes des papillons et elle connaitra le balancement du vol jusqu’à l’endormissement comme s’il avait été une fois… Comme si rien ne sera plus…
7
La peur
Au moment où la peur s’empare de nous et le Dieu qui est dans notre centre est parti. nous devenons les souliers qui attendent dans l’armoire d’une femme paralysée.
8
N’essaye pas de comprendre
N’essaye pas de me comprendre trop vite, n’essaie pas, aime-moi sans comprendre, de toute façon seules les choses factices sont claires et tes questions sont des chats aux regards carnivores qui courent après les souris-réponses. des chats qui restent sur leur faim car jamais il n’y a pas assez de viande dans les réponses. Dans les réponses il n`y a que des signes d`exclamation qui ne peuvent pas rassasier des chats ni même des scientifiques. N`essaye pas de comprendre, contente-toi de regarder. Maintenant on me roule dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et il n’a pas plu, l`instant qui suit toutes les couleurs peuvent fusionner et moi je deviens Blanche Neige et pourtant je me sens tellement orange parfois, en ce moment je suis d’un vert-bleu intense ou plus exactement je suis une toile blanche qui couvre la table, une toile parsemée de taches-actions que la vie y a mises goutte à goutte de temps en temps, c’est ce qui arrive. Aime-moi sans comprendre. Mon mode d’emploi s’est depuis longtemps perdu, de toute façon on se comprend mieux sans paroles, Aime-moi comme tu respires et moi – bien calée entre mes sens et ma raison – je bercerai ta respi-ration. Apprends mon visage en le palpant, tel un aveugle,
9