//img.uscri.be/pth/dcd77ab26a6a04ec57f151255ac4371ba7a333c2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Bois dormant et autres poèmes en prose

De
228 pages
"La vie n'est pas simplement une question de destin, mais de passion. Retrouver la parole perdue, c'est se restituer une origine qui s'accorde à l'ordre du monde. [...] Bois dormant narre une exploration de soi en vue de répondre à l'injonction prononcée dans Le jardin des langues : "Videz-vous de la peur de la nuit". L'effroi de la mort n'a d'autre raison que l'ignorance de la naissance. On piétine dans les marais de la mémoire afin, momentanément, de remonter au commencement de soi, à l'origine de l'écriture, au point du jour."
Jean Roudaut.
C'est en ce point du double éveil de l'être et du monde que se tient Gérard Macé. Aussi est-il, comme le suggérait Hölderlin, l'un de ceux qui tentent "d'habiter poétiquement le monde". D'où ce statut d'écrivain-poète qui est sa marque propre. Avec lui, il est vrai, ainsi qu'il l'a déclaré, "la poésie est tombée dans la prose", et c'est un surcroît d'espace soudain accordé à l'écriture poétique.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

GÉRARD MACÉ
Boisdormant etautres poèmes en prose
PostfacedeJeanRoudaut
GALLIMARD
Couverture : D'après photos droits réservés et Jacques Sassier © Gallimard
© Éditions Gallimard, 1974,pourLejardindeslangues, 1977,pourLesbalconsdeBabel, 1983,pourBoisdormant, 1993,pour lesextraitsdeLamémoireaime chasserdanslenoir, 2002,pour lestextesinéditsetpourlapostface. © Letempsqu'ilfait, 1998,pourLesingeetlemiroir.
Lejardin deslangues
PourAnnemoureuse, etpourquelques amis, celivrequis'estécritselon leurlec-ture... Écriture de la main gauche (la main italique) quandje croyais parler seul.. .
«Dis-moi donc quelle est la production du Zèbreantique.Ilestfaitdupurdestinanato-mique. C'est unjoli cheval zébré, etqui ressent parfois sa femelle, sans qu'ils soient rapprochés l'un de l'autre. Mais en réalité cet animal est constitué de manière à ressentir ce qui se passe auloindanslesrégionspolaires. Ils'habituemal aux scènes scandaleuses des Terriens. Il nous rend àtousde trèsgrands services.Ainsi, quand il pleut, il ne jouit pas des mêmes facultés. Il s'enterre,danslaterre,etpleuresouvent,carilse ressent de sa femelle qui l'appelle au loin. Ils communiquent ensemble et nous transmettent desmessagesimportants... »
JEANNE TRIPIER LA PLANÉTAIRE
I
Propriétaire d'enjambées de sept lieues et davantage je traverse vitesse multipliée les carcans de vos têtes les régions pluvieuses de vos conversations où les empreinteslisiblessontdescoquillesémiettéesàconte-nancedesable (laterren'estqu'unefeuillemortelon-guement mouillée de pourriture disent les uns les autressontbâillonnés lecielestcetenversordurierde laterreouréservoird'injuresoupelured'orangeséchée surungrandlitàbaldaquinroulentdescoquetiers à la renverse dont la tête en bas déverse un ancien savoir
11
Mémoire sera tatouéepar les averses trémières d'un lieu viergeetnoirs'enfoncentlessabotsd'animaux diluviens la robe transiepar les caresses d'un clito-ris(retours des banquises de lajouissance vous n'êtes plus clandestins grâce aux oiseaux se levant l'hiver passedansvotretraîneoiseauxderégionspériméesqui vouscachaientsous lenomdebaisemains
12