C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux

De
Publié par

Voyagez en lisant le poème "C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux" écrit par Victor HUGO (1802-1885). "C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux" de HUGO est un poème classique faisant partie du recueil Les quatre vents de l'esprit. Profitez de ce poème en le découvrant sur cette page. Et n’oubliez pas que vous pouvez télécharger gratuitement en format PDF le poème C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux et l’imprimer depuis chez vous !
Avec le poème de HUGO, vous pourrez faire une fiche ou bien tout simplement profiter de très beau vers de "C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 11
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux

C'est à coups de canon qu'on rend le peuple heureux.
Nous sommes revenus de tous ces grands mots creux :
- Progrès, fraternité, mission de la France,
Droits de l'homme, raison, liberté, tolérance. -
Socrate est fou ; lisez Lélut qui le confond ;
Christ, fort socialiste et démagogue au fond,
Est une renommée en somme très surfaite.
Terre ! l'obus est Dieu, Paixhans est son prophète.
Vrai but du genre humain : tuer correctement.
Les hommes, dont le sabre est l'unique calmant,
Ont le boulet rayé pour chef-d'oeuvre ; leur astre,
C'est la clarté qui sort d'une bombe Lancastre,
Et l'admiration de tout peuple poli
Va du mortier Armstrong au canon Cavalli.
Dieu s'est trompé ; César plus haut que lui s'élance ;
Jéhovah fit le verbe et César le silence.
Parler, c'est abuser ; penser, c'est usurper.
La voix sert à se taire et l'esprit à ramper.
Le monde est à plat ventre, et l'homme, altier naguère,
Doux et souple aujourd'hui, tremble. - Paix ! dit la guerre.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.