Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 11,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Publications similaires

Tout l'été

de pol-editeur

Tout l'été

de pol-editeur

More à Venise / Petit testament

de editions-de-la-table-ronde

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant
Guylaine Tousignant Carnets de déraison
Extrait de la publication
Prise deparole POÉSIE
Carnets de déraison
Extrait de la publication
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteure.
Extrait de la publication
G T
Carnets de déraison
Poésie
Prise de parole Sudbury 2005
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Tousignant, Guylaine  Carnets de déraison / Guylaine Tousignant.
ISBN 2894231822
I. Titre.
PS8639.O98C37 2005
C841’.6
C20059066008
Distribution au Québec: Difusion Prologue • 1650, boul. Lionel-Bertrand • Boisbriand (QC) J7H 1N7 • 450-434-0306
Ancrées dans le NouvelOntario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Œuvre en page de couverture et conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2005 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2
ISBN 2894231822 ISBN 9782894233856 (Numérique)
Extrait de la publication
… ce dessein est pénible et laborieux, et une certaine paresse m’en traîne insensiblement dans le train de ma vie ordinaire. Et tout de même qu’un esclave qui jouissait dans le sommeil d’une liberté imaginaire, lorsqu’il commence à soupçonner que sa liberté n’est qu’un songe, craint d’être réveillé, et conspire avec ces illusions agréables pour en être plus longuement abusé, ainsi, je retombe insensiblement de moimême dans mes anciennes opinions, et j’appréhende de me réveiller de cet assoupissement, de peur que les veilles laborieuses qui succéderaient à la tranquillité de ce repos, au lieu de m’apporter quelque jour et quelque lumière dans la connaissance de la vérité, ne fussent pas suffisantes pour éclaircir les ténèbres des difficultés qui viennent d’être agitées. René DescartesPremière méditation
Extrait de la publication
Je bois à la déraison. À la source des possibilités. Je scrute à la loupe tous ces impossibles possibles. L’écart me fait mourir. Mourir. Mourir de désespoir. Mourir. Mourir d’envie. L’écart, trop important, trop étouffant, trop déraisonnable. Entre ? Entre ce qui est et ? Et ce qui pourrait être.
7 Extrait de la publication
Je me débats follement. Sans raison. Affolée. Contre ma peine. Mon impuissance. En chute libre et immobile. Je me vide le cœur. Et je demeure immobile. Je crache le méchant. Je le vomis. Et je fais semblant. Semblant de ne rien comprendre. Semblant de tomber. En chute libre. Je suis en chute libre. Et je suis immobile.
8 Extrait de la publication