7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou

Partagez cette publication

Publications similaires

Mots pour maux

de harmattan

Bleu

de harmattan

BONA MAN GAN GU

CE QUE DISENT MES MAINS SUR LA TOILE

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Collection Chrétien Autrement
Dirigée par Pierre de Givenchy

Appel aux chrétiens: Croyons-nous comme avant? Croyons-nous tout ce qui est affirmé dans les Eglises? Que disons-nous? Nous sommes nombreux à souhaiter nous exprimer en toute liberté, dans des groupes de réflexion, dans des associations diverses de chrétiens, mais aussi dans des revues et des livres. Beaucoup désirent aussi célébrer leur foi chrétienne dans des cérémonies qui tiennent compte de la culture moderne. Nous proposons à ceux qui le désirent d'écrire leur livre personnel, de participer à ces livres collectifs pour dire publiquement une foi chrétienne du XXIè siècle. C'est le but de cette collection, laisser la liberté de parole à tous ces chrétiens en recherche. Déjà paros
LUZSENSZKY Guy: Quand on afait tant de chemin.. .2001 OGE Yvonne: Judaïsme, Christianisme, Islam, 2001 BELLET Maurice: Les sumvants, 2001 SOUBISE Louis et Geneviève: Le phénomène christique et sa rencontre avec la sagesse d'Orient.. .2000 DaGNETON Pierre Ambassadrice auprès desplus pauvres (entretiens avecAlwine de Vos van Steenwijk),2000 RIOBE Guy Marie: Vivre l'évangile d'abord, 1999 KABUNDI Muanga : Le Jils du prêtre, 1999 BOISSON Albert: Provoct1!ion au goût de vivre: la résurrection de la chair, 1998 GUINOT Jean-Louis: L'essentiel est d'être au rendez-vous, 1998 RI a BE Guy Marie: La passion de l'évangile, écrits etparoles, 1998 THIVOLLIER Pierre: Nous croyons, mais plus comme avant TONUS Myriam: Miroir dEw aGE Yvonne: Et après ? ABELA Paul: Je crois, mais paifois autrement ONIMUS Jean: Portrait d'un inconnu: l'homme de Nazareth

Le sens que l'on donne à sa vie, L'avenir que l'on espère pour l'humanité, T out cela peut se dire de bien des manières. Bien sûr, les religions le disent par des rites, Des définitions dogmatiques. Mais nous oublions trop souvent que l'art est un lieu Privilégié pour exprimer ce que nous portons, Chacun, au plus profond de nous. Bien sût, le dialogue interrligieux peut se faire Autour d'une table ou au cours d'une célébration Dans un lieu que l'on dit sacré. Mais nous oublions trop souvent que la création Artistique permet de susciter une autre façon De developper le dialogue entre religieux et Même entre croyants et non-croyants.

Regardez un des tableaux de ce livre Prenez une feuille de papier et écrivez Ce que vous voyez, même si ce n'est pas Ce que vos yeux regardent. Acceptez-vous de nous envoyer votre feuille. Merci. Pierre de Givenchy « Chrétiens autrement» 12 rue de Recouvrance 45000 ORLEANS 02.38.54.13.58

~L'Hannattan,2002 ISBN: 2-7475-3478-2

A la mémoire de mon ami Victor NKADI. Une petite flamme brûlait dans mon cœur il y a plus de vingt ans Merci d'en avoir fait une grande torche qui illumine mon chemin. Je te dédie aujourd'hui mes mots pèlerins. Pardonne mes approximations. Tu les aurais rectifiées Et mes «faussetés authentiques». Tu t'en serais moqué!

« Vous ne saurez jamais que j'emporte votre âme comme une lampe d'or qui m'éclaire en marchant; Qu'un peu de votre voix a passé dans mon chant Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme m'instruisent des sentiers que vous avez suivis, Et vous vivez un peu parce que je vous survis» Marguerite YOURCENAR

',*

8

La musique est un univers, infmiment réel Bien qu'insaisissable et évanescent. Un individu qui ne peut y pénétrer, car insensible à sa magie, est privé de La raison même d'exister. Le suprême lui est inaccessible Ne la comprennent que ceux à qui elle est indispensable La musique doit vous rendre fou, sinon elle n'est rien.

E. M. CIORAN, entretiens

9

10

CE QUE DISENT MES MAINS SUR LA TOILE

...à Franck BERKOVITS toi pour qui gratitude...
Dans un paysage calme, Confondant la blessure rose du crépuscule Et leurs angoisses, avec une nuit d'encre Ils essayent de mouiller le soleil pour l'éteindre. Mes mains près de ton jardin Cherchant le secret de la germination La vallée est plus basse et je voudrais Pêcher l'horizon de ton corps enroulant Nos accords parfaits autour de mes doigts.

Il

Dans cette chaleur aucune rose N'aimerait s'y épanouir A peine ai-je posé ma main Qu'une étamine s'est allumée pour aussitôt s'évanouir « Ô l'honneur de luire dans la nuit! » Est-ce une luciole ou l'iris de tes yeux? Ce que disent les pas de mes doigts: Que plus fraîches sont les fleurs du hasard, Les pas perdus nous rapprochent de nous-mêmes Comparés aux pas assurés et sans risques « De l'homme en cendres, extincteur du soleil, Il ira se désunir ailleurs ». Peu à peu le soleil s'éclaircit, Ô Aube ! Ses rayons épongent les regards d'encre La mémoire essaye de rassembler Les fragments de ces courbes Que mes mains ont effleurées...

12