Chants du coeur

De
Publié par

Les "chants" de Destinée Doukaga donnent à voir une femme qui a résolument pris le parti de la parole. La parole pour remercier. La parole pour dénoncer. La parole pour appréhender le monde. La parole pour combler le manque. La parole pour dire l'amour, et en premier l'amour de la terre natale.
Publié le : vendredi 4 mars 2016
Lecture(s) : 4
Tags :
EAN13 : 9782140003516
Nombre de pages : 138
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Destinée Doukaga
Chantsdu cŒuR
Chants du cœur
Collection « Afrique poésie » Dirigée par Carole Martinez Le but de cette collection est de publier des œuvres poétiques contemporaines d’auteurs liés au continent africain. « Afrique Poésie » visera à privilégier tant l’esthétisme que le poids des mots et leur valeur. Déjà parusCharles WOLA BANGALA,Congo, pays natal, 2015. Christophe NGUEDAM,Murmure et soupir, 2015. Duclair TIOTSOP LAMBOU,Âmes errantes, 2015. Bastaine MOUBAMBA,Fiertés noires, 2015.
Destinée DOUKAGA
Chants du cœur
Du même auteur Mon Labyrinthe, Roman, Edilivre, juin 2014 Héros dans mes veines, Poèmes, Edilivre, Septembre 2014 Terre battue, Roman, Les éditions du Panthéon, Mai 2015
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07580-8 EAN : 9782343075808
A Marie-Paule Koumba Tu es juste à côté, je le sens. Si je n’en parle pas souvent, C’est que je ne parviens toujours pas à avancer Lorsque j’évoque nos souvenirs. A chaque fois que je gagne ou perds, C’est toi que je pleure en fait. J’espère que tu m’aimeras toujours.
A Rosalie Kama Niamayoua, Mère est un mot bien précieux à mon sens, tu le sais. Il y a la mère qui donne le jour et celle qui donne la vie. Tu es la mère qui m’a redonné espoir. Aucun mot du vocabulaire ne conviendra pour te dire merci. Nô di atéma’nga
A Esther Ahissou Gayama Tant aimée’
«Lorsqu’on a quelque chose de spécial en soi, des étoiles dans les yeux…des rêves dans la tête, une tache sur le front ou encore un sixième doigt, ce n’est pas banal. Et lorsqu’on a quelque chose de particulier comme ça, il faut être attentif car ce n’est jamais sans danger» Bineka Danielle Lissouba
Maintenant je le sais.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.