Château rouge

De
Publié par

La Nature, la solitude, la famille, la nuit... Voici les themes de ce Château Rouge du coeur qui règne : beau, sanglant et lumineux comme la doctrine de l'amour.
Publié le : lundi 4 avril 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782140006470
Nombre de pages : 72
Prix de location à la page : 0,0064€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
 R
Armando
Château rouge
Armando  R
Château rouge
Accent tonique  Poésie
Château rouge
« Accent tonique » Collection dirigée par Nicole Barrière « Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire. Dernières parutions UN TOUT AUTRE VERSANT Jacques Herman et Maria Zaki ANA-CHRONIQUES DE LA NUIT ET DU JOUR NOUVELLES Françoise Cohen L’EMBUSCADE Behare Reshat Sahitaj MESSAGES PORTÉS PAR LA FUMÉE Sharif Al-Shafiey TENIR LA TRAINEE D’UN ASTRE Fouad Chardoudi LE GRIOT DES TEMPS MODERNES Daouda Mbouobouo JOURNAL DE LA PIE Rodolfo Häsler LA BLESSURE DE L’ŒIL Geneviève Cornu ECRIT DANS UN MIROIRAndrés MoralesLES SALTIMBANQUES, LE GRAND EXODE ET AUTRES RECITS, NOUVELLESCostas Valetas
ArmandoDELROMERO
Château rouge
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08795-5 EAN : 9782343087955
CHÂTEAU ROUGE
Enfant de la peur, présence lacérante Chien maître de l’univers sensation Ton regard consume la voix des enfants Religieusement, la chasse recommence Ravage la réclusion, les miroirs Splendeur double, acier muet de la liberté La profondeur et la méchanceté Accrochent une jambe de femme au mur La bouche brûle sous le crépuscule d’été Le secret de la nuit écrase la folie Du soleil des visages unis Dômes percés, Chute des inconnus dans l’or Places comblées du souvenir de la chair La mémoire punie par tes yeux De souveraine réalité, Les bornes se noient comme la doctrine de l’amour.
5
AURORE
Sous la contemplation et la lune Une poitrine traversée par la flèche Tombe là où Dieu a laissé son regard Fille sans mère, agréable nuit Déchire le silence qui habite les corps Quand le soleil est l’essor Des espaces partagés par les visages fervents Échappant le crépuscule de sang L’étoile explose la mélancolie dans l’air du soir Force souterraine à la hauteur des fins profondes Abîme le désir de mourir Croisée dans les yeux de souveraine clarté Comme une nuit entre les mains Le regard qui écrase la fin du monde.
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.