Clair Bestiaire

De
Publié par

Après "Vers rêvés", placé sous l'égide d'Aragon, "Clair Bestiaire" est le deuxième recueil de poèmes de Catherine Thévenet. Dans son jardin angevin, au cours de ses promenades bretonnes et australiennes, au fil des jours, l'auteur surprend les chats en maraude, observe le carabe, la coccinelle et la fourmi, s'envole avec les hirondelles qui nichent sous son porche. Elle s'y essaie aussi à la fable: les animaux ne sont-ils pas notre miroir? Un recueil primesautier, plein de légèreté et de tendresse.
Publié le : jeudi 13 février 2014
Lecture(s) : 16
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342019148
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342019148
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
Vers rêvés, Poésie, Mon Petit Éditeur, 2012
Catherine Thévenet
CLAIR BESTIAIRE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0119348.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Et voilà comme Orphée allège un peu ses maux Durant quil les partage à tous ces Animaux
Tristan LHermite,La Lyre, - 1641.
CLAIR BESTIAIRE
Grise musaraigne
Depuis plusieurs jours, une petite musaraigne, entrée par effraction dans la maison, nous nargue chaque soir Grise musaraigne Entrée sous la porte Court à perdre haleine Dans la maison-forte Grise musaraigne Glisse dans le noir Festoie de châtaignes Dans lombre du soir Grise musaraigne Évite le piège Elle le dédaigne Un dieu la protège Grise musaraigne Toi qui te crois forte Mon cur est en peine Bientôt seras morte
Dans le salon de Rou, le 27 janvier 2010.
7
8
Dans la nuit muette Coassement des grenouilles Hélant les étoiles
À Kergavat-en-Erdeven, le 11 avril 2010, 2 heures du matin.
La nuit coasse
CLAIR BESTIAIRE
CLAIR BESTIAIRE
La Belle et le Chevreuil On était en avril et, par un frais matin, Un Chevreuil intrépide sen vint dans un jardin. Oublieux des conseils prodigués par sa mère Et portant haut ses bois, il nétait pas peu fier De vivre sans licol : « Foin de ces fariboles ! » Il muse, il se hasarde, il va, il batifole ; Arrachant les écorces, mâchant les jeunes tiges, Et broutant la bourdaine, il est pris de vertige. Il aperçoit la femme du maître de céans, Qui lui paraît, ma foi, une assez belle enfant. « Voilà donc, rêve-t-il, lépouse quil me faut, Les biches à côté delle nont rien que des défauts. » Tout imbu de son charme, il flatte, il apprivoise, La dame lui sourit, le don juan pavoise. En sapprochant du gîte, quelle nest pas sa surprise, Au-delà des croisées, de voir la table mise ! « Que jaimerais, dit-il, être convive ici ! » Il lignorait encore, on ly voyait aussi : Non pas sur une chaise mais au fond de lassiette, En cuissot de chevreuil, sur un lit de sarriette.
Moralité
On lavait chapitré, cest un bien grand malheur De convoiter la femme dont lépoux est chasseur.
À Rou, mardi 18 mai 2010. Fable librement inspirée par la venue insolite dun chevreuil dans le jardin de mon amie Alice.
9
CLAIR BESTIAIRE
Instant félin Les branches tremblent sous le vent Lombre des hirondelles fuse sur lherbe verte Un gros bourdon obscur assiège le laurier Des vagues de lavande émerge un bleu secret La tourterelle égrène les secondes à trois temps Et le chat du voisin somnolent bienheureux Gardien à sa fenêtre dun noir mystérieux Se tient au bord du temps tel un sphinx rustique
Dans le jardin de Rou, lundi 24 mai 2010.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant