Confessions Intimes

De
Publié par

L'adolescence est pleine de richesses , elle est ivre d'émotions. Elle est le terrain sur lequel travailler sur soi, se chercher, se trouver, se construire. Et une vie entière se voit soudain bouleversée, livrée aux caprices de la volonté de croissance. L'émancipation, les échecs amoureux, les révoltes, les ambitions, les fantasmes, tout cela peuple le cœur de l'adolescent et lui inspire sans cesse de nouvelles expériences. Ces expériences, je tente de les raconter, en m'inspirant de mes souvenirs, et de tous ces poèmes que j'écrivais jadis, et que j'ai retrouvés, teintés de poussière et de mélancolie…
Publié le : mardi 8 août 2006
Lecture(s) : 166
EAN13 : 9782748167948
Nombre de pages : 155
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Confessions Intimes
Didier NICOLLET
Confessions Intimes
POÉSIE
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-6795-3 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748167955 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-6794-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748167948 (livre imprimé)
AVANT-PROPOSL’adolescence. Un ouragan de rêves, de douleurs et de complications, renversant les repères reçus à l’éducation. Mue par la force de la quête, de l’apprentissage, cette tempête d’idéaux, de fantasmes et de révoltes, ravage chaque jour les jeunes vies palpitantes de la planète. Ce temps de construction et de destruction, de rejet et de fabrication de valeurs, reflète la contradiction qu’il existe entre la révolte et la recherche, ces deux facettes d’une même médaille, la médaille de l’évolution. C’est une période qu’il est toujours intéressant d’étudier. Du vécu, de l’expérience et du ressenti, qui comblent de sentiments, mais aussi de réflexions créatives. Un vécu bien sûr différent pour chacun, unique, enrichissant à chaque fois. Cependant, beaucoup de ces richesses se perdent. Parfois cachées, souvent insoupçonnées, presque toujours oubliées, enterrées dans la terre profonde des souvenirs. La quête de soi. On se cherche, on se trouve, on se construit… puis on s’oublie, ou on se lasse de soi… Fort de cela, j’ai voulu valoriser mon adolescence, la rentabiliser. J’ai voulu retrouver une richesse
9
philosophique, et revivre quelques vieux sentiments, uniques, mais effacés par le temps. J’ai voulu me souvenir de mes émotions, et creuser le passé pour en tirer d’autres trésors, d’autres idées. J’ai voulu réveiller les anciennes guerres, les anciennes passions, les démons vaincus, tenus enchaînés dans les caves résonnantes de ma conscience. Alors j’ai sacrifié quelques années de mon présent pour pouvoir mieux revivre quelques années de mon passé. Je me suis oublié tel que j’étais devenu, pour me souvenir de celui que j’avais été, tout au début, il y a fort longtemps. J’ai relu mes premiers journaux intimes, j’ai revisité mes premiers fantasmes, mes larmes secrètes et mes grandes frustrations. J’ai retrouvé quelques fragments de poésies aussi, témoins abandonnés de quelques amours poussiéreuses. Et, avec le recul que je bénéficiais pour mieux me comprendre, j’ai écrit ma vie, inspiré par mes jeunes souffrances et mes jeunes émotions. Ainsi, je me suis réfugié dans l’affection protectrice de mon intimité, et je me suis confié à des morceaux de papier. Longtemps, ils ont habité mes poches et mes tiroirs, et je les ai choisis comme seuls dignes de recevoir les larmes amères de mon cœur. Témoins secrets de ma vie, ils ont gardé mon histoire, et l’ont cachée au monde. Je savais qu’ils m’écoutaient, j’espérais qu’ils me comprenaient, parfois je priais qu’ils m’aimaient. Mille fois je les aurais préférés au monde extérieur, par peur de voir mon intimité foulée au pied d’une amitié mal choisie.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.